Honda CB500F, le Streetfighter pour A2 !

Honda et ses CB500, c’est une histoire qui date et qui dure !
A chaque décennie, la belle s’est fait refaire une beauté et 2016 n’y déroge pas. Face à la concurrence, il était en effet grand temps de sortir les crocs et sortir une moto de caractère à destination des permis A2.
En 2013, Honda avait été bien inspiré en sortant cette dernière adaptée à  la nouvelle réglementation pour « les jeunes permis ». Mais même si elle fût rapidement adoptée par ces derniers, il faut bien avouer qu’il lui manquait ce petit je ne sais quoi pour lui donner une réelle gueule !

 

Quoi !? Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?

Si d’un point de vue technique il n’y a aucune évolution significative, la CB500F 2016 gardant identiquement la même plateforme que les versions précédentes, c’est bien sur son design que Honda l’a fait évoluer et bien évoluer !

Après tout, ce n’est pas parce qu’on a un « petit  moteur » qu’on ne peut pas se la jouer look agressif non ?!

Et son look agressif, qui tend légèrement vers les Streetfighter actuels, passe par plusieurs éléments totalement retravaillés.

Le premier, et non des moindres, le phare avant. Beaucoup plus anguleux, plus marqué, il se voit maintenant équipé d’un éclairage LED légèrement bleuté. Du plus bel effet.

Du côté des flancs, là aussi Honda a tranché dans le vif. Fini les caches en plastique qui masquaient une partie du moteur. On montre tout et on se limite à l’essentiel !

Honda CB500F, le Streetfighter pour A2 !

Les écopes au niveau du radiateur n’ont eu d’autres choix que de suivre elles aussi l’évolution du design global de la moto. Bien plus nettes, franches, agressives et pourtant petites. Simple, beau, efficace là encore.

Honda CB500F, le Streetfighter pour A2 !

La selle ? Mise au même régime ! Bords saillants, affinées, se la jouant un peu « CBR » avec ses petites écopes latérales. A noter l’intégration là encore des feux-stop Led.

Coté duo, on déplore l’absence de dispositif pour le passager. Ce dernier sera dans l’obligation de s’agripper au pilote.

Honda CB500F, le Streetfighter pour A2 !

 

Au final, de grosses retouches sur toutes les pièces du carénage mais qui changent littéralement le ressenti face à cette petite japonaise.

 

Moteur, ça tourne !

Public A2 oblige, Honda a dû rester sage dans le moteur proposé. 471cm³, 35Kw, 48 chevaux.
Des chiffres qui ne font pas rêver les amateurs de puissance pure mais…ne nous égarons pas !

Le moteur est parfait pour ce type de moto, soyons réalistes ! Il est ultra linéaire. Pas le genre à vous mettre un coup de pied au derrière à la ré accélération, mais plutôt un moteur en qui vous pouvez avoir confiance, y compris lorsque vous jouez des gaz dans les virages.
Cette sensation de linéarité est encore plus accentuée par le fait que la boite de vitesse se veut elle aussi très fluide. Pas d’à-coups, elle ne cogne pas. Là encore un bon point, permettant aux nouveaux venus sur la route de se concentrer sur ce qui compte vraiment, la route !

Le moteur donnera le meilleur de lui-même entre 4.000 et 7.000rpm, et en cas de sous-régime aura une légère tendance à rapidement brouter.

Du côté du châssis, ce dernier est rigide, stable, et parfaitement adapté à une utilisation un petit peu plus sportive de la moto lorsque le moment sera venu. Honda n’a pas jugé bon de le faire évoluer et c’est tant mieux.

 

Monte le son !

Nouveau son pour cette CB500f, nouvel échappement oblige. Sur ce point, Honda a certes gagné en poids, mais perdu quelque peu en sonorité. Les CB ne sont pas réputées pour faire un bruit du toner, mais ici on est dans le minimum syndical. Non pas pour les DB envoyés ou non, là n’est pas la question, mais par rapport à la musicalité de cette ligne. Il ne manquait pourtant que cela pour faire sportive à souhait. Dommage.

Honda CB500F, le Streetfighter pour A2 !
Une fois en marche, la moto émet un son très monogame, sans sursauts, crachements, basses. Presque aseptisé ! C’est dommage, car une fois à son guidon vous n’en profiterez que très peu, voir pas du tout une fois les 90km/h dépassés. Mais rien ne vous empêchera de changer votre ligne d’échappement par une nouvelle sur mesure, Honda n’en proposant pas en option sur ce modèle. Un petit bémol à nos yeux.

 

Point de freinage sans disques

Un disque à l’avant, un à l’arrière. Ni plus ni moins.
Suffisant et rassurant pour un usage normal, un second disque à l’avant ne nous aurait pourtant pas déplu lorsque l’on pousse la belle à ses limites.

L’ABS quant à lui fait bien son travail et ne se déclenche vraiment que lorsque c’est nécessaire. Ni trop, ni trop peu. On a aimé !

 

Nos impressions

Coté prise en main, la CB500F avec ses 190kg plein effectué est un véritable vélo au même titre que sa principale concurrente la MT07. Le plaisir ressenti à son guidon vient principalement de sa maniabilité et de l’assurance qu’elle donne à son pilote, plutôt que de la partie moteur à proprement parlé.

Notre Japonaise est assez sensible du guidon et la moindre aspérité de la route sera transmise instantanément entre vos mains. Il ne sera d’ailleurs pas rare, même à haute vitesse, d’avoir un léger mouvement de celui-ci au passage d’une bosse vous rappelant à tout moment que vous devez rester attentif à la route ! Vous n’êtes pas sur une GT !  Et justement ! C’est en utilisation urbaine et sur les petites routes sinueuses que le plaisir de pilotage atteindra son comble. Sa légèreté et sa précision en courbe vous décrochera, que vous le vouliez ou non, ce petit sourire en coin dans votre casque !

 

Conclusion

La version 2016 est partie de la base saine des crus précédents tout en retravaillant le design pour nous proposer une moto parfaite pour les motards débutants.
Son réservoir de 16.7l et une consommation tournant aux alentours des 4l/100 lui donne là aussi une très bonne autonomie et laissera à nos jeunes permis la possibilité d’utiliser leurs derniers deniers dans l’achat d’équipement adapté.

Question prix, cette dernière est annoncée à de 5900€ avec des promotions qui peuvent faire baisser son prix à 5600€ clé en main. Un prix somme tout raisonnable au vu de la qualité de la machine mise à disposition.

 

 

 

 

 

 

Geoffroyhttp://www.Objectif-moto.Com
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,372FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité