Honda CB300R: la menace fantôme

D’aspect tout aussi Néo Sport Rétro que l’intimidante CB1000R, la dernière née de la famille se décline en 300cc, une cylindrée hybride qui peine à asseoir son succès. Difficile de savoir si cette CB y parviendra bien qu’elle en ait le potentiel.

Esthétiquement, la Honda se démarque sciemment des codes retenus par la concurrence ; ni manga comme une Yamaha MT-03 ni streetfighter à l’instar d’une BMW G300R, elle opère un retour aux sources en s’inspirant de deux tendances porteuses : un moteur qui a sa personnalité dans un accastillage évoquant subtilement les codes du passé. Certes, le silencieux est massif, certaines soudures un peu grossières et l’équipement parfois lacunaire (leviers non réglables, ni « warning » ni mention du rapport engagé), mais peut-on objectivement le reprocher à une machine d’entrée de gamme qui n’a rien d’un vaisseau amiral ? Pas vraiment et du reste, selon nous, le pilote d’une CB300R se trouve valorisé par sa monture.

Honda CB300R: la menace fantôme
Esthétiquement, la 300 fait mouche

Le progrès a du bon

Dans le contexte concurrentiel actuel, une moto se doit de plaire au plus grand nombre et l’ergonomie devient une valeur cardinale. Résultat, même un grand escogriffe comme votre serviteur trouve à se loger confortablement sur cette 300 : les jambes sont légèrement repliées et le guidon au cintre assez plat induit une position dynamique qui s’accommode du caractère ludique de la moyenne CB qui, rappelons-le, existe aussi en 125cc.

Honda CB300R: la menace fantôme
Avec peu de motos, tourner est un tel plaisir…

Progrès encore dans la mécanique de ce monocylindre dont les vibrations sont si finement contrôlées qu’elles ne vous gênent jamais alors qu’on les distingue sur toute sa plage d’utilisation. Progrès enfin dans un système de freinage qui a la bonne idée de coupler un ABS à deux canaux à une centrale inertielle qui répartit équitablement le freinage entre l’avant et l’arrière. Comme, en plus, le frein avant est confié à un étrier radial à 4 pistons, la puissance ne manque pas et, grâce à la répartition, cette décélération  reste dosable en toutes circonstances. C’est simple, en l’espèce, personne ne fait mieux dans la cylindrée !

Honda CB300R: la menace fantôme

En route

Contact : si la plastique de l’échappement n’en fait pas un canon, sa sonorité ravit les tympans et son « pom-pom » bien rauque évoque souvent un bicylindre voire une cylindrée supérieure. Contrairement à ce qui se passe sur la CB1000R, l’instrumentation reste ici toujours lisible et dispense ce qu’il faut pour informer décemment le pilote puisque jauge d’essence, shift light et ordinateur de bord sont bien présents.

Honda CB300R: la menace fantôme

A froid, on est d’abord frappé par un frein moteur étonnant de puissance ; il vous « écrase » presque les poignets lorsque vous coupez les gaz, mais le phénomène s’estompe dès que le moulin chauffe. Avec 500km au compteur (preuve que la cylindrée n’attire guère la gent journalistique !), nous craignions que notre 300 joue les castrats mécaniques. Eh bien non, la disponibilité de son petit bouilleur fut source d’étonnement et de plaisir durant tout notre essai. Raisonnablement disponible dans les basses rotations (ça s’améliorera avec les kilomètres), ses 32cv s’éveillent vraiment vers 4500 tours et procurent une poussée suffisante pour permettre à la CB de distancer la plupart des voitures tout en vous donnant le sourire. Car ce moulin extrapolé de feue la CBR250 a son petit caractère, qu’il distille avec politesse à chaque rotation de la poignée droite. Bien qu’il concède un déficit de puissance à certains concurrents (un bloc Yamaha ou KTM envoie 10cv de plus), le moteur Honda compense avec une rondeur dont les sensations ne sont pas absentes et qui ira s’accentuant lorsqu’il sera davantage libéré. D’ailleurs, avec un maximum de 152km/h affiché au compteur malgré un pilote lourd et encombrant, il n’a déjà pas à rougir. En termes de consommation, nous avons quitté la CB sur une moyenne de 4,6L/100km, mais en sollicitant copieusement son monocylindre… A l’inverse, sur des trajets effectués à l’économie, nous nous situions sous le seuil des 3L/100km, corroborant ainsi les chiffres avancés par le constructeur.

Honda CB300R: la menace fantôme

Cela posé, la qualité essentielle de cette CB300R se situe encore ailleurs que dans son freinage ou dans son moteur : sa légèreté et son équilibre naturel la rendent intuitive et d’une facilité étonnante dans toutes les phases de pilotage. Vive et aisée à placer sur l’angle, elle s’extirpe des courbes avec toute la vigueur de son vaillant moteur tout en s’appuyant sur des suspensions rigoureuses qui, en vérité, nous l’ont rendue plus sympathique que la belliqueuse CB1000R. Car là où la 1000 se désunit un peu sur les mauvais revêtements et vous martèle le dos, la 300 a le bon goût de rester confortable sans perdre en efficacité. Comme souvent chez Honda, nous n’avons rien à signaler du côté des transmissions nanties d’un embrayage doux et d’une boîte idéalement étagée au vu de la cylindrée.

Honda CB300R: la menace fantôme
Qu’on se le dise: il n’y a pas qu’en ville que la CB300R est à l’aise

Verdict

Si l’on excepte le fait que l’injection parfois hésitante peine à conserver un filet de gaz sur le premier rapport, il n’y a guère de reproches à faire à cette CB300R. Et l’on vient à se dire qu’avec une attention supérieure du grand public, ces petites cylindrées qui ont largement de quoi satisfaire leurs utilisateurs pourraient représenter une menace pour les machines plus puissantes. Mais faute d’une politique tarifaire attractive, c’est comme dans Star Wars, la menace reste fantôme.

Honda CB300R: la menace fantôme
De la 1000 (à gauche) et de la 300, la plus homogène n’est peut-être pas celle qu’on croit…

Honda CB300R: la menace fantôme

Honda CB300R: la menace fantôme

Honda CB300R: la menace fantôme

Honda CB300R: la menace fantôme

Honda CB300R: la menace fantôme

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

Kymco Maxxer 300

Encore du boulot ! Kymco cartonne au hit-parade français alors qu'il commence seulement à s'implanter. Cette année, les Taiwanais agrandissent leur famille avec...
Publicité