HJC RPHA MAX EVO, modulable haut de gamme.

Premier essai HJC pour Objectif-moto, voici quelques semaines que nous testons le RPHA Max Evo. Le Rpha Max Evo n’est rien de moins que le modulable haut de gamme de la marque.

HJC RPHA MAX EVO, modulable haut de gamme.

Sous un design assez classique, il possède tous les arguments pour justifier son positionnement dans la famille Rpha qui compte notamment le RPHA 10 Plus en différentes versions réplica Jorge Lorenzo.

 

Réalisé en PIM (fibre de carbone, aramide et fibre de verre), il ne pèse que 1400 grammes, pour un modulable c’est plus qu’honorable. Vos cervicales vous remercieront.

La mentonnière est large et intègre une prise d’air facile à manipuler. Juste au dessus, on trouve la fermeture originale propre à HJC qui permet de verrouiller l’écran. Celui-ci peut être équipé d’un Pinlock qu’on ne saurait trop vous conseiller. Même avec une bonne ventilation, on ne peut empêcher la buée de se former dès que l’humidité point son nez.

HJC RPHA MAX EVO, modulable haut de gamme.

La mentonnière s’ouvre et se ferme facilement d’une seul main avec un bouton au menton. Il faut toutefois bien veiller à la clipser en position ouverte. Au début, on a tendance à ne pas la pousser assez loin, avec le risque de la voir redescendre en roulant. La bavette anti remous passe vraiment limite contre le menton, équipé d’un micro intercom, elle vient même cogner dedans.

HJC RPHA MAX EVO, modulable haut de gamme.

Sur le haut du casque, on trouve aussi une large aération qui une fois ouverte permettra d’aérer le haut de votre crane. On sent vraiment l’air frais arriver alors que les extracteurs arrières se charge d’évacuer la chaleur. Ceux-ci sont intégrés au spoiler arrière.

On y trouve aussi la commande de l’écran solaire interne, une position originale tout comme son fonctionnement.

Il faut remonter le rail vers l’avant du casque pour faire descendre l’écran et pour qu’il reprenne sa place, il suffit d’appuyer sur le bouton juste devant. Il est donc monté sur ressort.

On s’y fait mais on cherche parfois le bouton.

Qui dit haut de gamme, dis confort, enfin normalement ! On doit avouer que ce HJC tient ses promesses. L’intérieur en Silver Cool Plus est agréable au touché, même avec une barbe de quelques jours, les coussins de joue gardent un touché tout en finesse, vraiment agréable.

Tout se démonte pour passer au lavage, il est aussi anti-bactérien, anti-odeur et anti-transpirant.

HJC a aussi prévu un passage pour les branches des lunettes. On peut franchement l’utiliser toute une journée sans s’en fatiguer, même notre expédition de 700 kms avec la R1200RT n’a été qu’une formalité avec ce HJC.

HJC RPHA MAX EVO, modulable haut de gamme.

L’aérodynamisme a été bien travaillée aussi. Fermé il est quasi insensible à la pression de l’air même en tournant la tête et si la vitesse augmente, il reste toujours aussi stable. On peut aussi rouler en position ouverte, toujours aussi bien équilibré il ne tire pas vers l’arrière à condition de ne quand même pas rouler trop vite. Cependant, même avec l’écran solaire baissé, il ne faut pas espérer rouler trop vite si vous n’êtes pas à l’abri d’une bulle GT, passé les 90 km/h le vent s’engouffre sous celui-ci et vous impose de fermer le casque. Soit dit en passant, c’est le cas de la plupart des modulables et question de sécurité, ce n’est pas forcément un tort.

HJC RPHA MAX EVO, modulable haut de gamme.

Côté insonorisation, le HJC est tout à fait convenable, faisant même mieux que beaucoup d’intégraux. Même après une journée à moto, les oreilles ne semblaient pas en avoir souffert et c’est vrai que même après avoir été testé sur plusieurs motos, il s’est montré bien insonorisé, sans sifflement dérangeant.

HJC RPHA MAX EVO, modulable haut de gamme.

Si on veut pinailler, on lui trouvera bien quelques détails qui fâchent comme le protège nez amovible qui vient parfois gâcher la vue sur un tableau de bord placé assez bas.

On râlera peut être plus souvent sur la petite tirette facilitant l’ouverture de la boucle micrométrique, elle vient parfois se mettre devant l’ouverture, empêchant du coup le passage de languette de la boucle.

A part ça et un coloris un poil tristounet, on ne peut pas lui reprocher grand chose. Et encore, il suffit de choisir une des autres décorations comme le Fleet ou le Zoomwalt qui se feront nettement plus remarquer.

 

HJC RPHA MAX EVO, modulable haut de gamme.

Nous l’apprécions tellement qu’on y a installé notre premier set d’intercom Sena 20S que nous ne manquerons pas de vous présenter très bientôt.

Il faudra quand même débourser 450 € pour l’obtenir (prix de notre partenaire Motoblouz) mais si c’est un modulable haut de gamme que vous cherchez, il présente tout ce qu’on peut attendre de lui.

Découvrez les différents coloris de ce RPHA MAX EVO sur le site HJC et les autres modèles !

La vidéo de notre essai :

HJC RPHA MAX EVO, modulable haut de gamme.

HJC RPHA MAX EVO, modulable haut de gamme.

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

  1. Bonjour à tous, Est-ce que la visière a des ouvertures intermédiaire? Pour le prix un pinlock d’origine aurait été le bienvenu !

    • Bonjour.
      La visière s’ouvre sur trois crans différents.
      En fait, il y a bien un Pinlock fourni normalement mais quand on a reçu notre exemplaire d’essai, il n’y avait pas ce précieux accessoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité