Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring

Le Sportster est souvent décliné en plusieurs versions et la famille s’agrandit encore avec une version touring. Elle devient du coup la première moto touring chez Harley, ont-ils pu conjuguer voyage et Sportster ? Voici notre réponse après quelques jours à son guidon.

Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring

Une base connue

Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring
Harley n’a pas développé une nouvelle moto comme pourrait l’être la Street 750 mais a équipé une 1200 Superlow. Le moteur Héritage Evolution reste donc identique : un bicylindre en V de 1202cc toujours refroidi par air et développant 67cv à 5750 tr/min et un couple de 96 Nm à 3750 tr.
Façon ancienne école, on retrouve les bonnes grosses vibrations chères aux Harleyistes, une sensation qui a un peu diminué sur certains autres modèles.

Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring
Parlant secousses, on ne sait pas si c’est dû à la boîte 5 rapports ou au moteur mais franchir le cap des 110 km/h vous assure un massage vigoureux qui se ressent jusque dans le casque. C’est surprenant et on n’y échappe pas, dès que l’aiguille du compteur passe ce cap, on y a droit. Autant le dire tout de suite, on évitera donc de rouler trop vite.
Mis à part ce point, pas de surprise, le Twin enroule sans procurer de grosses sensations comme pourrait le faire un Twin Cam 103. Normal, la différence de cylindrée est là. Il ne s’avère pourtant pas très sobre : après 173 kms on a allumé le voyant de réserve et 17 kms plus loin, on remettait 11.6 litres dans le réservoir. Serait-elle capricieuse ?

Celui-ci embarque pourtant 17 litres (réserve comprise), c’est malgré tout assez peu pour envisager de longues étapes, surtout si la réserve s’allume toujours aussi tôt. En plus, l’absence de jauge ou d’indication d’autonomie restante n’aide pas à s’organiser.
Accusant 272 kg avec les pleins, l’Heritage Evolution a du pain sur la planche et on comprend bien qu’il ne faudra pas le brusquer. La balade tranquille par contre, ça c’est un plaisir une fois qu’on a apprivoiser le fonctionnement d’un Twin pas très souple à bas régime.

L’équipement touring réduit.

A côté de certaines motos rivalisant à coup d’équipements plus ou moins utiles pour voyager, le 1200 T se contente du minimum et serait peut-être même le dernier de la classe.

Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring

Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring

Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring
Harley-Davidson l’équipe de deux valises au look plutôt sympa , faciles à ouvrir et à fermer et d’une contenance suffisante (sans toutefois embarquer un casque). La finition intérieure reste par contre sommaire.
Le pilote a droit à une selle confortable, tout comme le passager, c’est assez rare pour le mentionner.

 

Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow TouringLes pose-pieds ont un look étrange, un croisement entre un classique et un plateau mais à l’usage, c’est confortable et leur position médiane reste agréable.

 

 

 

 

 

Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring  Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring

 

 

 

 

 

 

 

A l’avant, le guidon tombe bien entre les mains et tourisme oblige, un pare-brise qui peut se démonter prend place derrière le phare. Celui-ci épargne le pilote de la pression du vent pour peu que la vitesse reste modérée. Une fois de plus, le Sportster se savoure à un rythme relax parce que sur autoroute, il se montre vite trop juste et si en plus il pleut, vous prendrez toute l’eau dans le casque (pour un pilote d’1,80M)

 

Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow TouringD’autres aspects pratiques ? Hé bien non, même le compteur se la joue minimaliste avec pour seule information complémentaire aux totaliseurs, le rapport engagé et le rapport moteur, le tout affiché dans le petit écran LCD. Oubliée la prise 12 V ou USB, pareil pour le bouchon de réservoir à clé et placer votre GPS demandera aussi de piocher au rayon accessoire.

 

 

 

Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring  Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring

 

Une partie cycle améliorée

Peu de remarques à faire sur les suspensions, elles font leur boulot correctement, même sur des routes pas forcément en bon état. Mieux encore, on peut régler les amortisseurs en fonction de votre pilotage ou de la charge embarquée et ce, sans devoir enlever les valises mais pas sans outil.
Malgré ses 2.22 M, le 1200 T reste assez maniable, en partie grâce à son pneu arrière en 150 et une jante de 18 pouces à l’avant (pour un 17 à l’arrière). Même la garde au sol est appréciable et on ne touche pas trop vite dans les ronds-points.

Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow TouringLe diamètre du disque avant a augmenté en passant à 300mm (292mm avant) mais même avec ses étriers à deux pistons de 34mm, le freinage n’est sûrement pas le point fort du Sportster. Pourtant, tout a été repensé jusqu’à l’utilisation de durites en acier inoxydable et l’adoption de l’ABS. Ce dernier s’intègre d’ailleurs toujours aussi bien et disparaît dans le moyeu de la jante comme par magie tout en restant un plus pour la sécurité.
Disponible dès 12.500 €, le Sportster Superlow 1200 Touring offre toutefois des possibilités touring plus abordables que la Dyna Switchback à 17.400 €. Bien-sûr, la Switchback jouit de meilleures prestations avec son Twin Cam 103 mais une différence de 5000 €, ça peut faire réfléchir.
Si vous n’êtes pas trop exigent et que vous promener sans prendre absolument les voies rapides vous plaît, alors ce Sportster pourrait bien vous plaire. Au quotidien aussi on apprécie, plus besoin de sac à dos et la protection offerte par le pare brise est appréciable.

Une très brève vidéo pour une présentation statique. Faute de temps et avec une météo pourrie, on n’a pas pu faire mieux, on fera mieux une prochaine fois:

 

Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring

Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring Harley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

  1. […] 11nouveauLe Sportster Touring selon un de nos lecteursDes traces de pneus dans votre usine le lundi matin?MotoGP14 sur vos consoles très bientôtAprilia sera en Moto GP en 2015Une Triumph Thruxton Ace so lovelyLes vidéos de vos vacancesUn peu de drift, ça faisait longtempsLa nouvelle Confederate SpeedsterDu neuf chez Honda : la VFR800X, une Goldwing anniversary et une F6B 2015Kawasaki H2, une ligne visiblement sportiveHarley-Davidson Sportster 1200 Superlow Touring […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,418FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Au bonheur des navetteurs 3

Nous avons déjà proposé des itinéraires alternatifs aux navetteurs partant de Charleroi, Mons et Namur; voyons cette fois comment retrouver un certain...

Kawasaki Z1000SX 2014

S’il est une catégorie où les nouveaux modèles se font de plus en plus rares, c’est bien celle des « GT sportives ». Est-ce parce que...
Publicité