Accueil Equipements + Tous les essais EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes

0
25
EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes

Coutumiers de casques au rapport qualité/prix concurrentiel, le fabricant coréen est suffisamment établi pour viser l’originalité. Désormais, les Scorpions s’encanaillent !

Grâce à ces deux nouveautés 2017, Scorpion entend sortir des sentiers battus et afficher son savoir-faire sur des modèles qui, tout en s’inscrivant dans des tendances actuelles, sont suffisamment décalés pour mériter un coup de projecteur. Tous deux réalisés dans du polycarbonate de dernière génération (plus résistant aux impacts comme au vieillissement), ils présentent la plupart des dernières avancées techniques du manufacturier.

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
Le Combat en « Solid Black »
EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
L’ADX-1 dans ses trois configurations

 

Notons cependant que, dans un souci de maîtrise des coûts, l’ADX-1 et l’EXO-Combat sont dénués du système Airfit permettant de gonfler certaines zones de l’habillage pour l’adapter aux diverses morphologies. Selon nous, ce n’est pas un problème : il suffit de choisir soigneusement sa taille lors de l’achat.

 

ADX-1 (de 249,90€ à 279,90€, 1430g mesurés en taille XXL)

L’incoercible percée des gros trails sur les marchés internationaux a induit Scorpion à proposer cet ADX-1 qui se présente comme un multi-purpose helmet disposant –et c’est à souligner !- de la double homologation intégral et jet, ce qui permet donc au pilote de rouler mentonnière relevée en toute légalité. Un usage qu’on veillera toutefois à confiner à la ville et aux faibles allures, cela va de soi.

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
On les croirait faits pour aller ensemble…

L’ADX est en réalité un « trois-en-un » : tantôt intégral pur si on lui ôte sa penne (il suffit d’enlever 2 vis et de replacer les caches sur les crémaillères), tantôt intégral trail et baroudeur si on la lui remet, tantôt jet articulé en configuration ouverte. Dans ce dernier cas, l’écran solaire coulissant, qui descend bien bas, est un précieux allié pour protéger les yeux.

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
Il suffit d’ôter ces deux vis en inox pour déposer la penne.

 

Si sa silhouette vous rappelle quelque chose, c’est que vous avez déjà observé l’EXO-920, car ces deux modèles partagent la même calotte et ne se différencient en réalité que par l’ensemble visière/mentonnière. De bon augure puisque le 920 nous avait étonnés en bien la saison dernière. En tous cas, l’ADX lui aussi taille petit et vous obligera à prendre une voire deux tailles au-dessus de vos habitudes. Alors qu’en 2016, nous soulignions le poids important de l’EXO-920 qui culminait à 1670g sur notre balance, nous constatons avec plaisir les 240g perdus par l’ADX-1 qui pèse effectivement moins sur des machines où l’appui sur les poignets impose de faire effort pour garder la tête relevée. Voilà un régime particulièrement judicieux, même si cela fait grimper le prix de l’ADX-1 par rapport au 920 qui restait juste sous la barre des 200€.

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
l’EXO-920 a la même calotte que l’ADX et un avant différent qui lui fait gagner du poids et des performances.

 

Que ce soit dans la déco Anima retenue ici ou dans ses coloris unis, l’ADX fait mouche esthétiquement, et sa mentonnière dont les aérations remontent sur la visière évoque manifestement le casque des Imperial Troopers de Star Wars, car c’est une réflexion récurrente. Cette grande visière dégage d’ailleurs un champ de vision panoramique dont peu de casques peuvent se vanter, ce qui est un gage de sécurité. A ce point de vue, le contraste avec l’EXO-Combat est énorme…

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
L’ADX est homologué pour rouler en position ouverte. Bien conçu, son écran solaire descend très bas.

 

D’abord, cet ADX-1 présente très bien avec ses découpes aérodynamiques plutôt sportive et sa face avant très réussie. Le sérieux coutumier de Scorpion se manifeste par une qualité perçue bien présente, notamment en termes de finition et de côtés pratiques. Ainsi la mentonnière (renforcée) se manœuvre aisément avec le seul pouce, la visière est préformée sur le haut pour épouser au plus près le joint d’étanchéité et la manipulation de l’écran solaire intégré est des plus simples. Comme souvent avec les casques coréens, le confort du revêtement interne est au rendez-vous et l’intérieur Kwikwick2 est hypoallergénique, anti-transpirant et permet de porter confortablement ses lunettes.

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
La visière vient recouvrir le joint d’étanchéité. La penne dévie aussi pas mal d’eau par temps pluvieux.

 

A l’évidence, cet ADX-1 ne vous décevra pas. Evitez de le confondre pas avec un intégral racing haut de gamme, mais comme il est plus léger qu’un 920, le porter sur une sportive devient possible; on veillera dans ce cas particulier à ôter la penne pour gagner en pression du vent. L’ADX-1 ne fait pas exception à la règle selon laquelle un modulable est plus bruyant qu’un intégral, mais il fait tout de même mieux que le 920 dans ce registre. Notre casque d’essai a eu tout loisir de nous faire apprécier son étanchéité au cours des jours de pluie et le dessin affleurant de sa visière évoqué plus haut a ainsi toute son utilité. Mieux même: la penne n’a pas seulement un rôle de pare-soleil, elle dévie aussi une partie de la pluie…

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
Star Wars: les aérations de l’ADX-1 étonnent par leur efficacité.

 

Et, dès que le soleil darde ses rayons, rouler -lentement!- avec la mentonnière ouverte apporte sa plus-value de confort. Dans ce contexte estival, il faut mettre en exergue le travail des aérations dont l’efficacité nous a étonnés (menton et front + extracteur arrière). L’aérodynamique de l’ADX-1 fait aussi partie de ses qualités: il a le bon goût de ne pas faire gigoter la tête en tous sens; encore une bonne surprise au crédit du casque coréen dont le profil assez torturé n’est pas là que pour des raisons esthétiques. Mention très bien également pour l’écran solaire intégré Speedview qui permet de soulager les yeux, est estampillé UV400 comme des lunettes de soleil et est traité antibuée. De plus, son nouveau mécanisme est très facile à manipuler. A un niveau de détail, signalons encore la présence d’un petit déflecteur nasal et d’une mentonnière, un mécanisme intuitif de (dé)pose de la visière et la présence d’origine d’un Pinlock Maxvision épousant au plus près les dimensions de la visière. La jugulaire est de type micrométrique et il y a deux tailles de calottes.

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistesEXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
Remarquez la compacité du Combat comparé à l’ADX

 

EXO-COMBAT (de 229,90€ à 259,00€, 1450g mesurés en taille XXL et avec masque)

 

Changement de registre et de public-cible avec le spectaculaire EXO-Combat ici dans sa livrée d’inspiration militaire baptisée Ratnik (« guerrier » en bosniaque). Le Combat fait l’unanimité esthétique et ça, c’est valorisant; même en roulant, on remarque qu’il draine immanquablement le regard des passants. Epatant pour les narcissiques, un peu moins pour les timides…

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes

« Utilisez uniquement le masque amovible pour vous protéger des conditions climatiques et non pour une protection contre les chocs », c’est ce que dit l’avertissement joint au packaging du Combat. Scorpion ne fait donc aucun mystère: l’EXO-Combat est bel et bien un jet et son masque ne doit en aucun cas vous le faire confondre avec un intégral! Cela expliquera d’ailleurs certaines de nos constatations à l’essai. Par exemple, le Combat est parcouru de courants d’air (pratique pour éviter de la buée sur les lunettes!) et son masque est d’ailleurs bien ajouré. Ce serait anormal s’il s’agissait d’un intégral, mais pour un jet, c’est dans l’ordre des choses!

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
Dénué de masque, le Combat perd une partie de son attractivité.

 

A qui s’adresse le Combat? A tous ceux qui sont soucieux de leur look d’abord. Par beau temps, tout lui est permis et il s’accommodera sans problème de tous les types de motos. De notre côté, nous l’avons emmené sur Sport-GT, roadster, trail et même sportive… S’il fait froid ou s’il pleut, le guerrier préférera de loin rester à l’abri derrière un grand pare-brise; on pense alors à une GT ou à un maxiscooter. Au total, c’est tout de même sur des roadsters, customs agressifs et autres streetfighters que nous l’imaginons le mieux parce que son look cadre bien avec l’image de ce types de machines. En milieu urbain, le Combat trouvera son terrain de chasse optimal puisqu’on peut y parader sans rouler trop vite.

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
Des caches sont fournis pour combler les orifices de verrouillage du masque.

Attention, ce n’est pas que l’aérodynamique de l’EXO-Combat lui fasse craindre la vitesse; au contraire, il nous a étonnés sur ce point et notamment sur la très puissante MT-10. Mais le bruit (c’est un jet et son masque est ajouré) et les filets d’air vous obligent alors à porter des protections auditives et/ou une cagoule. Remarquez, nous l’avons fait et c’est supportable.

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
Remarquez les fausses rayures de la déco Ratnik.

 

Il y a quatre choses surprenantes lorsque l’on porte l’EXO-Combat. D’abord, il est plus présent sur la tête que l’ADX ou que les intégraux de la marque; il nécessite donc un essai pour vérifier qu’il est compatible avec votre morphologie. Ensuite, il faut s’habituer à une certaine réduction du champ de vision: les deux écrans fournis, de bonne qualité optique, sont tous deux teintés; l’un légèrement et l’autre davantage pour faire office d’écran solaire. Mais look de tueur oblige, ils sont de petite taille. Ceci dit, ce champ de vision réduit est compensé par la troisième caractéristique du Combat: la forme particulière de sa calotte ainsi que sa taille réduite permettent de tourner aisément la tête dans tous les sens même si on porte une grosse écharpe. Ce n’est pas toujours le cas avec un intégral… Enfin, le poids du Combat est plus contenu à l’usage que ce que la balance laisse à penser.

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
Le champ de vision offert par le Combat est évidemment réduit!

Sous la pluie, si le masque peut laisser passer des microgouttelettes dans ses parties ajourées, l’écran, lui, reste étanche puisqu’à la manière d’un écran solaire, il sort directement de la calotte au lieu de venir poser dessus comme c’est le cas traditionnellement.

Au total, le Combat est donc un casque au look ravageur -bien plus encore qu’un Shark Drak- qui ravira tous ceux qui se soucient de l’image qu’ils véhiculent à moto. Le porter est indéniablement valorisant et son aérodynamique est bien meilleure que ce qu’on pourrait croire. Léger à l’usage, ses deux écrans lui permettent de s’adapter aux diverses conditions de luminosité. Il imposera cependant son champ de vision limité, sa « présence » sur la tête de certains, ses courants d’air et le niveau sonore qui les accompagne. Même transformiste, ne perdons toutefois pas de vue qu’il s’agit d’un jet.

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes
Comme certaines Yamaha, un Exo-Combat a un fort côté « Dark Side »!

EXO-Combat et ADX-1: les scorpions transformistes

 

www.scorpionsports.eu

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici