Essai KTM 990 SMT

Un look accrocheur
Essai KTM 990 SMT

Décidément cette SMT ne fait rien comme les autres. Pas vraiment une supermotad, pas vraiment un trail, sa ligne est très réussie et marque d’emblée les esprits. Elle reste fluide et dégage une impression de finesse et de légèreté comme sa petite soeur la SM.

Les différences esthétiques visibles sont principalement orientées confort d’utilisation, avec notamment l’adoption d’une tête de fourche, de protège-mains, d’un support pour top case, de poignées passagers, de protections d échappements qui servent également de support pour les valises latérales, d’un garde-boue avant et d’une selle biplace plus basse de 2 cm qui culmine désormais à 855 mm.

Essai KTM 990 SMT Si la bagagerie demande une certaine souplesse pour passer la jambe au dessus de la selle. une fois assis, la position est plutôt confortable, le large réservoir permet une bonne préhension de la moto au niveau des genoux et le guidon large garde le buste bien droit. Le confort est réel grâce à la fourche WP de 48 mm très efficace et à une selle moelleuse. L’invitation au voyage semble claire en dépit des gènes bouillonnants propres à la marque autrichienne…

 

Enfin, par « invitation au voyage », il faut s’entendre car, à vrai dire, la SMT est (nettement) plus SM que Touring. Disons 70% SM et 30% Touring…

Essai KTM 990 SMT

 

 

Sacré LC8 !
Essai KTM 990 SMT

 

Essai KTM 990 SMTQui n’a jamais entendu parler du fougueux bicylindre KTM?

Cette fois, la cylindrée passe à 999 cc pour 85 Kw à 9000 tr/min (115 ch) et 97 Nm à 7000 tr/min. Une fois démarrée, sa sonorité virile dissipe de suite les doutes, il y a bien un sérieux client sous la selle! Et quel client: à chaque essorage de la poignée droite c’est le coup de pied aux fesses. vif et disponible haut dans les tours, ce moulin est une véritable usine à plaisir! Aucun doute possible, le LC8 a des gènes de sportive. Si la poussée est quasi linéaire de 4000 à 7500 tr/min (le rupteur intervient à 9700 tr/min), ce bloque moteur se montre moins à l’aise à bas régime (sous les 3.500 tr/min) mais ce n’est pas vraiment ce qu’on lui demande. Sauf en ville, peut-être.

 

Pour vous donner une idée du potentiel de l’engin, sachez qu’il tient tête à une BMW K1200S à l’accélération sur les trois premiers rapports. Et pour tout dire, c’est même l’Autrichienne qui est devant… Ce propriétaire pressé de K1200 n’en revient toujours pas!

Essai KTM 990 SMT

Suspensions et châssis à  la hauteur
Un moteur n’est rien si la partie cycle qui l’abrite n’est pas à la hauteur. Et là, SMT assure avec brio, ses suspensions WP à grands débattements (160 mm) entièrement réglables effacent à merveille tous les défauts de la route quel que soit le « set up » utilisé, car KTM a prévu trois positions (Standard, Confort et Sport) dont les réglages sous la selle sont repérables grâce à un autocollant.

Essai KTM 990 SMT

Son châssis léger, identique à la SM (hormis l angle de chasse qui gagne 0,5&deg.), est un modèle de neutralité. La SMT se balance avec une facilité déconcertante et accepte même les légères modifications de trajectoire en courbe. Les freins avant radiaux Brembo de 305 mm se sont montrés extrêmement performants et dosables, quoique un peu agressifs à l’attaque du levier, et ont su garder le feeling supermotard malgré un débattement plus court des suspensions avant et arrière (respectivement 40 et 30 mm de moins que la SM).

 

 

La boîte 6, précise et douce, est au-dessus de tout reproche, seul le sélecteur de vitesses demandera quelque réglages suivant le type de bottines utilisées.Et pour qui connaît les limitations des SM en grandes courbes rapides, on apprécie tout spécialement la stabilité générale de cette SMT. Maniable, incisive en diable, elle incite vraiment à sortir le pied intérieur. Bref, le plaisir est au rendez-vous jusqu’en ville. Et le frein arrière est si puissant qu’il donne envie de s’inscrire en travers sur le moindre rond-point.Côté confort, le petit carénage ne fait pas de miracle, il protège le buste Essai KTM 990 SMTdu pilote du vent et évite certaines turbulences, sans plus. Sur voie rapide, le haut des épaules et les bras sont fort exposés, ainsi que le casque. De sorte que la fatigue, liée à la pression du vent ainsi qu’au bruit ambiant amoindrira vos ardeurs après 150km de route.

 

D’ailleurs, c’est aussi le temps qu’il faudra à la selle dure pour soutirer des plaintes de plus en plus vives à votre séant. Bref, la SMT soigne ses aspects pratiques et de confort si on la considère d’abord comme une supermotard, mais pas si on en attend de pouvoir voyager à son guidon.

Signalons que la bagagerie souple estampillée « KTM Powerparts » se révèle moyennement pratique: les sacoches latérales sont amovibles en un tournemain mais souffrent de ne pouvoir être verrouillées à la moto. Attention au vol éventuel si vous les laissez en place lors d’un arrêt.

D’autre part, si leur capacité est respectable, leur forme profilée ne permet pas un remplissage optimal de l’espace. Si on y ajoute la sacoche arrière à soufflet, on n’atteint quand même qu’une bonne quarantaine de litres de capacité. Ce qui n’empêche pas cette bagagerie souple d’être plutôt onéreuse puisque l’ensemble dépasse les 500€.

Avec son réservoir de 19 L (réserve 3,7 L), l autonomie en mode balade sportive reste correcte. Tablez sur une consommation de 6,5 à 7,5 litres suivant votre humeur. Et c’est finalement fort honorable au regard des sensations procurées.

Essai KTM 990 SMT

 

 

Verdict
Essai KTM 990 SMT

Sur papier cette KTM est le compromis idéal sport/tourisme. Une base supermotard, un moulin extraordinairement fun et un équipement d origine censé favoriser le voyage (T pour Travel). Sur route, notre opinion est à peine plus nuancée grâce notamment à un compromis confort/performances/efficacité étonnant, une qualité de fabrication haut de gamme, un look très réussi et une polyvalence qui séduira le plus grand nombre.

Reste qu’on aurait aimé avoir l ABS (indisponible) au rayon des options et une instrumentation un peu plus riche et/ou rénovée. Et peut-être un peu plus de confort aussi, mais c’est vraisemblablement été au détriment de l’efficacité qui rend cette SMT si séduisante pour celui qui exige aussi de sa moto qu’elle lui procure ce frisson inaccessible aux automobiles.

Notons enfin que si la SMT n a pas encore la maturité et l homogénéité d une BMW GS, elle se pose en véritable outsider à près de 1000 € moins cher.

Essai KTM 990 SMT  Essai KTM 990 SMT

 

Budget: 12.390 €

KTM Belgium
rue Edouard Belin, 1
1435 Mont-Saint-Guibert
Tel: 010/47.11.40
Fax: 010/47.11.47
www.ktm.be

 

Geoffroyhttp://www.Objectif-moto.Com
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,404FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité