Essai du NZI Spyder III Replica

NZI a les crocs
Essai du NZI Spyder III Replica

Une nouvelle marque de casques sur notre marché national… et n’allez pas croire qu’il s’agit d’une production asiatique à bon marché : NZI est un fabricant espagnol apparu en 1983 et champion du monde depuis… 1989 !Qui peut se vanter d’un titre en GP 125 (avec Alex Criville) après seulement 6 ans d’existence ? Chez NZI, on a vite compris que la quête d’excellence devait passer par l’implication des pilotes et par des investissements en recherche et développement. C’est pourquoi l’usine ultramoderne de Murcie, qui s’étend sur 15000m&sup2., est dotée d’un centre d’ingénierie où toutes les recherches, qu’elles soient d’ergonomie ou de sécurité active/passive, sont menées en interne sans recours à la sous-traitance étrangère. C’est ce qui s’appelle un gage de qualité.Reconnaissons que la marque est encore peu connue dans nos contrées et pourtant, ce ne sont pas les grands noms qui manquent au palmarès de NZI. Ses récents faits d’armes ? Deux titres sur trois en GP 2006 : Alvaro Bautista en 125 et… Jorge Lorenzo himself en 250. Ah mais on oubliait le dernier en date : la victoire au GP de France 2008 d’Alex Debon, qui portait précisément le casque que nous vous présentons dans cet article, puisqu’il s’agit du Spyder III Debon Replica. Un heaume de pointe issu de la très vaste gamme espagnole qui compte non moins de 24 modèles différents.

Essai du NZI Spyder III ReplicaEssai du NZI Spyder III Replica

Un casque ambitieuxDès qu’on l’extrait de sa bo&icirc.te, on constate que le Spyder III est fourni avec tous les périphériques possibles : sac de transport, tear-off, mentonnière aérodynamique, protège-nez, etc. Ce qui frappe aussi, c’est son petit gabarit et son profil très effilé qui annoncent une aérodynamique soignée que nous vérifierons à l’essai. La finition est de haut niveau rehaussant d’autant la qualité perçue, renforcée par le soin apporté au revêtement interne autant qu’à la peinture. Notons que la visière est verrouillable, ce qui est indispensable sur un casque à vocation racing.Deux tailles de calottes sont disponibles . notre exemplaire, en taille XL, est évidemment doté de la plus grande. Ce qui ne l’empêche pas d’être léger et de respecter (c’est plutôt rare) le poids annoncé : 1375g vérifiés sur notre balance de précision. En l’occurrence, les fibres composites renforcées de carbone ont leur influence sur le poids contenu.Comme souvent sur les vrais casques course, les écrans sont plats. Ajoutons qu’ils sont traités, sur leur face interne, antibuée et, sur leur face externe, antibrume . le traitement antibuée est très efficace, et soulignons qu’il est présent aussi sur les écrans fumés réservés au circuit (c’est utile par temps chaud lorsque le pilote transpire abondamment). Le traitement antibrume, de son côté, est surtout efficace avec la vitesse mais laisse à désirer en ville, lorsqu’on roule plus lentement.

A l’usage et Bilan
Essai du NZI Spyder III Replica

L’enfilage est facile et le superbe revêtement interne rouge s’avère doux pour le visage . naturellement, il est amovible, lavable et nanti de tous les traitements respirants (un brevet déposé par… la Nasa) et bactéricides.Commençons par les rares points faibles du Spyder III . ils sont au nombre de deux, et encore… Le premier, c’est une pression un peu forte ressentie au niveau du lobe des oreilles lorsqu’on garde le casque pour une longue période. Mais il convient de remettre ce point en contexte : nous pensons que c’est davantage une particularité anatomique de votre serviteur qu’un défaut du casque. Seconde déception : la relative inefficacité des aérations, très joliment présentées, mais manquant d’efficience par temps chaud et sur circuit. Ici encore, il faut tamiser le propos parce qu’en réalité, les aérations vraiment efficaces sont rarissimes sur les casques (citons le Shoei X-Spirit, mais il co&ucirc.te le double…)Pour le reste, le NZI Spyder III offre son pesant de qualités, dont trois que nous mettrons spécialement en exergue. D’abord, sa légèreté se mêle à une aérodynamique de pointe qui en fait un casque supérieurement confortable. Comme son profil travaillé le laissait à penser, le NZI fend l’air et souffre très peu des turbulences, ce qui soulage d’autant vos cervicales. C’est très appréciable en usage intensif sur circuit, mais aussi sur long trajet autoroutier.

Essai du NZI Spyder III Replica

Ensuite, le Spyder III offre un des champs de vision les plus panoramiques que nous ayons vus . supérieur en tous sens à celui du Shark RSR2 qui fait référence en la matière. Rien d’étonnant puisque la marque insiste sur ses recherches dans le domaine. C’est rassurant dans la circulation et sur la piste lorsqu’un concurrent veut s’infiltrer.Enfin, notre Spyder III s’est montré bien étanche à l’eau lorsque nous avons roulé sous la pluie . et c’est aussi un élément de confort tant sur route que sur circuit.Le Debon replica est-il spécialement silencieux ? Non. Il est dans la norme des authentiques casques sportifs, lesquels sont conçus pour être portés par des pilotes, et l’on sait que ces derniers ont des bouchons dans les oreilles. Ceci étant, le NZI est loin d’être insupportable au quotidien. Disons qu’on pensera à s’obturer les oreilles pour un long trajet, mais c’est un conseil à donner pour l’immense majorité des intégraux.Signalons encore que les tear-off sont très au point et que le système de (dé)pose de la visière, sans outil naturellement, s’avère pratique et bien pensé. En outre, NZI a développé un système de communication bluetooth  » Tech-Com  » très convivial et susceptible d’être monté même sur ses casques racing. On peut ainsi communiquer avec un autre motard, sa passagère, un GSM ou un GPS. BilanLes prix de la gamme Spyder III s’échelonnent de 319 (modèles unis) à 489 euros pour les modèles replica tels que notre Debon. Au milieu, on retrouve un assortiment de décos non racing proposées à 389 euros.Comparons bien ce qui est comparable : à 489 euros, notre Debon replica n’est pas un casque bon marché si on considère les productions au rabais proposées par les manufacturiers chinois . mais il s’agit d’un produit à la technicité tout autre qu’il faut rapprocher des meilleures productions européennes voire japonaises, lesquelles sont virtuellement toutes plus chères encore. Voici donc un très bon casque de haut de gamme, proposé à un prix attractif compte tenu de ses prestations générales.

Essai du NZI Spyder III ReplicaEssai du NZI Spyder III ReplicaEssai du NZI Spyder III ReplicaEssai du NZI Spyder III Replica

Importateur :DECK sprlLedebaan 1619300 Aalst053/707088www.deck.bewww.nzi.eu
« 

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité