Essai du kit de ressorts de Hyperpro

Des Hollandais pas avares
Qui n’a rêvé de transformer sa moto à peu de frais ? Nous vous proposons pour ce faire une recette remarquablement efficace et sans tuning tapageur.

Essai du kit de ressorts de Hyperpro

La marque hollandaise Hyperpro s’est fait un nom grâce à ses ressorts progressifs dont le principe est simple : ils restent souples, donc confortables, tant que la compression reste raisonnable. Par contre, ils durcissent au pro rata de l’intensité de la compression. Pour plus de longévité, ils sont en acier à forte concentration de chrome-silicium et sont polis. L’élément arrière est recouvert d’un revêtement polyester spécialement étudié pour lui conserver ses propriétés.Evidemment, il est préférable que la machine que l’on décide d’équiper s’y prête, car il tombe sous le sens que le bénéfice sera moindre sur une sportive déjà parfaitement suspendue d’origine.Jouvence de l’Abbé MarsupilamiNotre révélateur sera une Suzuki RF600R de 1994 qui manquait de ressort… Cette moto dispose d’origine d’un bon châssis, mais de suspensions bien trop lâches pour encaisser les irrégularités du revêtement sans rendre le comportement dynamique très flou. Bref, une RF d’origine, ça va bien sur du billard et  » ça part dans tous les sens  » dès que ça secoue un peu. D’autant que l’avant mou et l’arrière raide arrivent rarement à s’entendre sur la conduite à adopter pour tenir la trajectoire choisie. Bien que nous aimions, chez Mototest, ne pas mâcher nos mots . pour cette fois, il n’y aura que des bénéfices à énumérer.D’abord, l’investissement est modéré . de l’ordre de 260€ pour les 3 ressorts et le bidon d’huile de fourche. Bien entendu, on tiendra compte de la main-d’&oelig.uvre, qui sera négligeable pour l’avant pour peu que votre fourche nécessite une vidange, ce qui était le cas pour notre RF. Par contre, suivant les machines et l’outillage du mécanicien, le montage du ressort arrière sur un combiné d’origine peut exiger quelques chipotages qui allongeront le temps de travail, et donc la facture. Mais, au bout du compte, c’est une  » autre moto  » sur laquelle vous repartez.

Les voies de la réussite
Premier bénéfice notable, notre RF dispose désormais de suspensions parfaitement accordées, ce qui est une réelle nouveauté. Forcément : les ressorts sont conçus pour se compléter mutuellement, de sorte qu’un kit complet est toujours préférable. Si ce n’était la position de conduite  » dans  » la moto (et pas  » dessus « , comme de nos jours), on aurait l’impression de conduire une sportive bien plus récente. Voilà qui règle déjà le problème des conflits entre l’avant et l’arrière. Deuxième bénéfice : un confort supplémentaire bien présent sur les inégalités routières. Alors que la RF d’origine  » tapait  » sur les fortes compressions, elle les supporte maintenant sans sourciller. Vos dos et poignets en tirent indubitablement profit.

Essai du kit de ressorts de Hyperpro

Troisième bénéfice : un freinage optimisé par le fait que la fourche plonge moins. La décélération se fait plus franche et la RF, qui n’était pas mauvaise sur ce point, devient une (très) bonne freineuse, évoquant à nouveau une machine plus récente. Laissant le meilleur pour la fin, nous pouvons affirmer que l’efficacité dynamique de la RF n’est plus comparable à ce qu’elle était. En réglant les divers éléments de suspension comme Hyperpro le suggère (ils ont pensé à tout), la RF entre mieux en courbe, n’hésite plus entre le pif et le paf, encaisse les reliefs sans se désunir, et ne se tasse plus lors des réaccélérations. Précisons que le fabricant affirme aussi que l’adoption de ses ressorts entra&icirc.nera une meilleure longévité des pneumatiques. C’est un élément qui est évidemment difficile à vérifier mais, avouons-le, a priori, nous n’espérions pas autant d’avantages que ceux qui vous sont détaillés ci-dessus. PourtantInsistons néanmoins sur le fait que la RF avec ses tares d’origine -en gros, des suspensions dépassées par le châssis- constituait le cobaye idéal pour tirer le meilleur parti du changement de ressorts. Les extrêmes, motos trop dures ou trop molles, en profiteront à plein. Celles dont l’accord de suspensions est perfectible seront également de bonnes clientes. Citons par exemple une XJR dont la fourche souple gomme l’efficacité des combinés Ohlins. A l’inverse, la R1 2003 d’un ami ne profita pas autant du passage aux ressorts mauves : elle se montrait juste plus confortable en usage routier et plus intuitive à l’accélération sur piste.Mais pour notre RF, quelle(s) différence(s) !Site du constructeur : www.hyperpro.com Importateur :Bike Design Benelux Huivelde 70 9240 Zele Tel: +32 52 453361 Fax: +32 52 453371 info@bike-design.be www.bike-design.be
« 

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...
Article précédentYamaha YBR 125 ie
Article suivantCasque Lazer Fiber D1

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

Kymco Maxxer 300

Encore du boulot ! Kymco cartonne au hit-parade français alors qu'il commence seulement à s'implanter. Cette année, les Taiwanais agrandissent leur famille avec...
Publicité