Denali: le droit à la… vue!

Relativement peu connu chez nous, Denali est un équipementier originaire des States et qui s’est fait une spécialité des éclairages LED destinés à divers types de véhicules, mais avec une propension marquée à équiper les motos. Résolument haut de gamme, leurs produits ne sont pas bons marchés, mais ils tiennent leurs promesses.

Denali: le droit à la… vue!

Chacun connaît les données du problème : voir est primordial lorsqu’on roule de nuit ou dans des environnements naturels, mais être vu est tout aussi essentiel lorsqu’on arpente plutôt les routes que les chemins et sentiers. De nombreux conducteurs de trails l’ont compris et ont équipé leurs machines de feux additionnels comparables à ceux proposés par Denali. Comparables, vraiment ? Ecoutons Pierre Ferracin, de MV Agusta Namur, qui a placé notre kit D4 Light (il s’agit d’une nouveauté 2021) : « C’est du très beau matériel, avec une connectique bien pensée d’un point de vue technique et un soin évident apporté à l’étanchéité. En statique au déballage, c’est incontestablement du premium. Cela dit, placer le kit n’est pas forcément facile sur une machine aussi compacte et avare d’espace que la Turismo Veloce. Il faut chercher et bricoler un peu, mais c’est le seul reproche que l’on peut adresser à ce produit. »

Denali: le droit à la… vue!
Un soin primordial est apporté à l’étanchéité de la connectique; l’interrupteur est à gauche

Voilà qui est dit. Signalons que le placement d’un kit peut être facilité par l’acquisition d’accessoires proposés par Denali (il en existe même de spécifiques pour des machines à succès), mais cela va évidemment gonfler une facture qui s’élève déjà à plus de 300€…

Techniquement parlant

Les deux boîtiers du kit renferment chacun 4 projecteurs LED qui dispensent au total une puissance de 8760 lumens, une valeur considérable en l’occurrence. Mais plus que les chiffres dans l’absolu, c’est la composition du kit Denali qui avait retenu notre attention : contrairement à nombre de produits du même genre, ces D4 ne sont pas des longue portée ou des antibrouillards, ils sont… les deux et même un peu plus. En effet, dans chaque boîtier, deux des lentilles LED gèrent un flux à longue portée qui se projette jusqu’à 244m devant vous (et, à vue de nez, nous dirions que c’est une promesse tenue), tandis que les deux autres lentilles projettent un faisceau large qui éclaire vos côtés jusqu’à 33m en avant. L’intérêt de ce second faisceau est double : d’abord, il joue le rôle d’antibrouillard si vous roulez dans la brume ; ensuite et surtout, il sort vos flancs de l’ombre, jouant un peu le rôle des feux directionnels dont sont équipées certaines machines, et voir où l’on va dans les courbes est un vrai plus en termes de sécurité.

Et à l’usage ?

Comme vous le montrent nos photos, la différence apportée par les boîtiers Denali est visible et indéniable; il y a un effet « plein jour » lorsqu’on les allume dans la nuit. Pour vous donner une idée de l’intensité lumineuse qui s’en dégage sachez deux choses: d’abord, la Turismo Veloce dispose d’origine d’un puissant éclairage Full LED qui est néanmoins transfiguré par les Denali et, autre remarque pertinente, quand le kit S4 est allumé, passer du feu de croisement de la MV en feu de route ne fait pratiquement plus aucune différence. A propos d’allumage, il est confié à un interrupteur à poussoir fourni dans le kit et qui se colle simplement sur le guidon (ou ailleurs…). L’absence d’une « vraie » fixation fait d’abord craindre que l’interrupteur puisse se détacher, mais il n’en est rien, malgré de nombreuses pluies et les chocs multiples que nous devons à l’état de nos routes.

Denali: le droit à la… vue!
On distingue très bien ici les deux types différents de lentilles

Revenons sur les feux latéraux pour confirmer leur efficacité dans les courbes et pour préciser que leur portée est plutôt de 20 à 25m que les 33m allégués par le constructeur, une remarque qui n’enlève rien à leur efficacité.

Envisageons à présent les choses selon l’autre point de vue: l’adjonction du kit Denali vous distingue manifestement mieux du flot des véhicules qui vous entourent. L’exemple des embouteillages urbains est parlant: les voitures s’écartent devant vous plus systématiquement que lorsque vous utilisez simplement vos feux de détresse. Comme on nous le disait chez MV Agusta Namur après montage: « Avec ça, impossible de prétendre qu’on ne t’a pas vu! » Et on sait que c’est une explication récurrente lors des accidents impliquant des deux-roues…

Pour conclure

Des feux additionnels constituent par nature un équipement superflu; pourtant, ce kit Denali appartient à cette catégorie de produits dont on peut difficilement se passer une fois qu’on y a goûté. D’ailleurs rares sont désormais les moments où ils ne sont pas allumés sur notre MV Agusta. Certes leur prix est considérable mais la plus-value qu’ils apportent en termes de visibilité comme de vision est indiscutable. A vous de… voir!   

Denali: le droit à la… vue!
La correction d’exposition de notre objectif tamise un peu l’effet, mais les Denali restent très visibles même en plein soleil
Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

BMW R1200 GS Adventure

BMW profite du passage à l’Euro 4 pour faire évoluer sensiblement la GS. Soucieux de conserver une longueur d’avance sur la concurrence, le constructeur...
Publicité