CFMOTO 650GT : esthétisme & confort low cost.

Pour mémoire.

CFMOTO développe et produit des quads, des motos, des scooters, des moteurs pour la navigation et des VTT grâce à une réseau de distribution de 2.000 partenaires dans plus de 100 pays. Contrairement à la plupart des marques chinoises, CFMOTO ne se contente pas de copier mais développe un bicylindre de 650 cm3 dès 2009. A partir de ce moment, la marque chinoise n’a eu de cesse d’accroître son offre motos, notamment grâce à des partenariats avec des manufacturiers comme Continental, Bosch, Magneti Marelli et, depuis 2013, KTM. Collaboration qui se concrétise en 2014 par l’assemblage des Duke 200 et 390 destinées à la Chine, et qui est renforcée en 2017 afin de produire des modèles de la marque autrichienne destinés à l’exportation.

Si la marque chinoise fondée en 1989 dans la région de Shanghai et qui produit sa première moto 650 cc en 2011 était pratiquement inconnue chez nous il y a peu, CFMOTO s’implante petit à petit en Europe. Après avoir testé la 650 MT (trail) il y peu et la 650 NK (naked) en février 2020, voici la 650 GT.

Une réussite esthétique.

Entraîné par le même bloc moteur que ses « sœurs », le twin maison dérivé des moteurs Kawasaki ER-6 développe 61 cv et 58,5 Nm. Une version A2 est également disponible. La GT, dont le design a été confié à la firme autrichienne KISKA, présente une ligne typée grand tourisme : carénage aux lignes angulaires, rétros profilés fixés sur la carénage, pare-brise de 45 cm réglable manuellement, double optique full LED à la signature lumineuse originale, écran TFT couleur rétroéclairé jour – nuit dont l’affichage varie en fonction du mode de conduite sélectionné (Touring ou Sport), double selle dont celle du passager est plus haute et guidon légèrement plus haut afin d’assurer une position de conduite confortable. Visuellement, le look est très réussi.

Les seules touches de couleur sont assurées par le ressort d’amortisseur arrière et les liserés de jantes arborant un très joli bleu turquoise. La teinte Concept Blue est également disponible et met la moto plus en valeur que le Nebula Black de notre moto d’essai. Côté pratique, notons la présence d’une prise 12 V et de deux prises USB au niveau du carénage. Le pot d’échappement est également une réussite et contribue à l’équilibre visuel de la GT. La partie arrière est bien proportionnée. Côté pratique, le garde-boue arrière bien enveloppant limitera les projections. Par contre, l’avant aurait gagné en efficacité avec 10 cm de plus. Les belles poignées de maintien arrières rassureront le passager. Petits bémols esthétiques : les supports de poignées identiques à ceux des autres versions … qui laissent apparaître les pas de vis des rétroviseurs et la barre de soutien des valises latérales qui dénote quelque peu. On regrettera également l’absence d’une béquille centrale.

Vu la hauteur de selle (795mm), je craignais le pire pour mes vieux genoux. J’ai été agréablement surpris de constater que, grâce aux repose-pieds situés plus vers l’avant, la position de conduite est confortable et permet d’envisager de longues distances, même pour les grands.

Le pare-brise gagnerait en efficacité avec quelques centimètres supplémentaires car, si la protection au vent est correcte, en position haute, il génère un bruit désagréable. Il faut donc le descendre de quelques centimètres, ce qui réduit son efficacité. Le réglage se fait très facilement grâce aux deux molettes situées à sa base.

Sur la route.

Pas de surprise au niveau du moteur puisqu’il est identique à celui des version NK et MT. Malgré le poids plus élevé de la GT, il assure un agrément de conduite en ville grâce à sa faible garde au sol, sur les grands routes où les dépassements ne posent aucun problème à condition de jouer du sélecteur, et sur autoroute où maintenir le 120 km/h, voire davantage ne pose aucun problème. C’est dans ces conditions que se révèlent les atouts de la GT. Grâce au carénage enveloppant et au pare-brise, la protection est efficace et limite l’exposition du pilote. Souple et agréable en mode Touring, le twin se révèle un rien plus dynamique en mode Sport. Sur les routes secondaires sinueuses, son centre de gravité bas facilite les changements d’angles. Par contre, on « touche » assez rapidement, surtout en duo.  

La boîte est bien étagée et souple avec une 6ème qui fait office d’overdrive. Le passage des rapports ne pose aucun problème. Si l’embrayage m’a paru relativement dur au début, le réglage de la poignée a permis d’atténuer le problème. Le réservoir de 17 litres assure une autonomie d’environ 300 km à raison d’un bon 5 litres de consommation, ce qui est relativement élevé pour une moto de cette cylindrée.

Le maillon faible des motos low cost, chinoises ou pas, se situe souvent au niveau de la partie cycle. Est-ce le cas en ce qui concerne la GT ? Si la version MT est équipée d’une fourche avant KYB réglable, ce n’est pas le cas ici. Dommage car cela améliorerait sans aucun doute le confort et la précision de conduite. Ceci dit, la fourche KYB se montre à la hauteur et ne plonge que lors de freinages appuyés. En conduite sportive, on regrettera également l’absence de réglage, surtout sur les routes dégradées. L’amortisseur arrière KYB cantilever monoshock réglable permet d’affiner la suspension, notamment lors des sorties en duo.

Le freinage est confié à un double disque J. Juan de 300 mm à l’avant et un simple disque de 240 mm à l’arrière. Progressif en situation normale, il sait également se montrer agressif si nécessaire. L’ABS de série complète avantageusement l’ensemble. Terminons en précisant que la GT est équipée de jantes en aluminium de 17 pouces chaussées de Metzeler Z8 d’excellente qualité.

Vous avez dit GT !

Qui dit GT dit voyage ! La CF est-elle réellement une GT ? Equipée d’origine de valises Shad de 35 litres, il est possible d’adjoindre un top case de la même marque. Reste à savoir si 61 chevaux sont suffisants pour vous permettre d’envisager un long voyage en duo. Répondre à cette question n’est pas simple car cela dépend de plusieurs facteurs : poids du pilote + passager, des bagages, de la distance et de la « philosophie » du voyage. Si vous voulez descendre dans le sud en deux jours tout confort, ce n’est peut-être pas la moto idéale ! Par contre, si vous aimez croiser sur les routes secondaires, agrémenter votre parcours de quelques portions d’autoroute et que la performance n’est pas une priorité, pourquoi pas ! Voyez la belle chinoise comme une moto polyvalente plutôt que comme une bête d’autoroute. L’appellation GT est donc un peu optimiste. Je la classerai plutôt dans la catégorie Sport Touring à l’instar d’une Kawasaki Versys 650.

Le prix étant évidemment un facteur déterminant dans l’achat d’une moto, les 7.348 € demandés pour la CF GT séduiront certainement les jeunes pilotes détenteurs du permis A2 ou les plus âgés à la recherche d’une moto de moyenne cylindrée offrant une protection et des performances correctes tout en proposant un prix très attractif. CFMOTO compte 10 distributeurs en Wallonie et à Bruxelles. Le réseau ne cesse de s’étendre et n’a pas à rougir comparativement à celui de certaines marques premium.

En conclusion, la CF MOTO 650 GT offre une alternative intéressante aux trails et autres naked bikes car, outre son prix et son niveau de finition, perfectible mais correct, elle est une des rares et peut-être dernières représentantes d’une catégorie en voie d’extinction, surtout dans les moyennes cylindrées. Ne faut-il donc pas espérer la venue prochaine d’une grande sœur, vraie GT ?

CFMOTO 650GT : esthétisme & confort low cost.

https://www.facebook.com/CFMotoBNL

Les +

  • Esthétique GT réussie.
  • Prix – Equipement.
  • Moteur agréable.

Les –

  • Fourche avant basique.
  • Absence de béquille centrale.
  • Consommation perfectible.

Caractéristiques techniques.

Type de moteur: Bicylindre parallèle, 4 temps, 8 soupapes, DACT avec arbre d’équilibrage
Capacité des cylindres: 649.3 cc
Puissance maxi: 46 KW – 63 PK/ 9000 tpm (A2 – 35 KW)
Couple maxi: 58,5 Nm / 7000 tpm
Alésage x course (mm): 83 x 60
Rapport volumétrique: 11.3:1
Refroidissement: Refroidissement liquide
Allimentation: Bosch EFI
Allumage: ECU

Dimensions (mm): 2100 x 784 x 1340
Empattement (mm): 1415
Garde au sol (mm): 150
Cercle de braquage (m): 5.6
Charge maximale (kg): 150
Réservoir (L): 19
Poids (kg): 226
Garantie: 2 ans
Couleurs: Concept Blue ou Nebula Black

Suspension avant: KYB fourche télescopique
Suspension arrière: KYB cantilever monoshock
Système de freinage: J.Juan hydraulique / Avant: double disques 300mm / Arrière: simple disque 240mm
ABS: Continental ABS
Roue avant: 17 x 3.5 Aluminium moulé
Roue arrière: 17 x 4.5 Aluminium moulé
Pneus: Metzeler Z8 / Avant: 120/70 ZR17 / Arrière: 160/60 ZR17 Metzeler

Dominique
Enseignant tombé dans le monde de la moto très jeune

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité