CF-Moto MT 650, on voulait la tester

Oui, je sais, certains me diront que ce n’est pas une moto qui les font rêver. Peut-être mais vous le savez, on teste de tout chez nous. Et quand au salon de Bruxelles, j’ai vu cette rangée de motos bleues, ça m’a tout de suite interpellé. D’autant plus intéressant que pour une fois, c’était une marque que je n’avais jamais pu essayer avant. CF-Moto est une marque chinoise et sans vous faire toute l’historique (bah, non, on la trouve sur leur site), après avoir produit des VTT, ils se sont lancés dans la production de scooters en 1999, de quads en 2004 et d’une première moto en 2011 ainsi qu’un partenariat avec KTM. Mais bon, j’imagine que la plupart d’entre vous ne sont pas intéressés par tout ça, OK j’abrège.

CF-Moto MT 650, on voulait la tester

Du coup, Covid oblige, on a du attendre plus longtemps que prévu parce que perso, la MT m’avait fait de l’oeil. Un trail de moyenne cylindrée, avec de série, des valises, des crash-barres, une bulle réglable, un écran lcd… et à un prix plus qu’abordable… on ne pouvait pas faire autrement que de programmer un essai.

CF-Moto MT 650, on voulait la tester

L’essai en vidéo

N’hésitez pas à vous abonner pour les voir dès la mise en ligne !

Ca ressemble à quoi une MT-650 ?

Je me rends du coup chez l’importateur BW Import à Mechelen et la promise est là… mais blanche ! Pas grave, ça ne changera pas l’essai. Donc, comme on l’avait vue au salon, la MT650 est équipée avec ses valises signées par Shad, ses gros crash-barres à l’avant, une bulle réglable, des déflecteurs. Plutôt valorisante la machine avec des feux LED avant et arrière et même les protège-mains. Elle ne fait pas petite moto, bien au contraire, il faudra d’ailleurs ne pas oublier la largeur des valises.

CF-Moto MT 650, on voulait la tester

J’enfourche sans souci la belle euh la selle réglable entre 820 et 840 mm et ma voilà au guidon devant le tableau de bord LCD. Ah oui quand même et en prime bien complet l’écran : avec un compte-tour bien lisible, la vitesse, le rapport engagé, une jauge, l’heure et la température du refroidissement. Même si le plastique se montre parfois très brillant, durant l’essai je n’ai pas eu trop à me plaindre. En plus sous le capuchon en dessous du compteur, une prise USB se révèlera pratique pour brancher un GPS ou un smartphone. Bon, il n’y a pas de commande au guidon, seulement deux boutons pour voir le trip ou le remettre à 0 mais l’essentiel est visible au premier regard.

On a aussi devant soi les deux attaches de la bulle pour régler la hauteur. Il faudra donc s’arrêter mais je suis curieux de voir la nouvelle version de ce système parce que celui de notre moto d’essai fait plutôt cheap avec un des deux clips qui se débloquait de temps en temps en roulant et des griffes sur les montants de la bulle. Il est vrai qu’un usager normal la règlera probablement une fois pour toute alors qu’ici, chaque journaliste va forcément s’amuser à la baisser et la remonter. Avec mon mètre quatre-vingt, je prends quand même le vent sur le haut du casque mais ça va, elle protège quand même bien.

Un bicylindre 650 CC

Un coup d’œil sur les commodos, rien de spécial même si ça ne fait pas forcément super moderne sauf un bouton qu’on n’attendait pas : juste à côté des phares, un poussoir noté S E… étrange, non ? Il s’agit en fait de la sélection de la cartographie entre sport et touring (d’où la mention sur l’écran). Ca peut paraître saugrenu sur un bicylindre de 649.3 cc qui développe 62 cv à 8750 tr/min. Ne souriez pas, ça peut servir et rassurer un débutant vu que cette MT650 peut aussi être utilisée avec un permis A2 (une fois bridée). Bon je la démarre ? Oui forcément, un petit son assez sympa pour ce silencieux sous la moto, comme sur une Versys par exemple. On peut par contre un peu s’inquiéter de la durée de vie de la ligne quand on voit les tubes de sortie… Un point qu’il faudra d’ailleurs surveiller aussi au réservoir, sous le bouchon.

C’est parti, la maniabilité est au rendez-vous malgré les 206 kg de la MT, la position est bonne, bien assis, le dos droit, le guidon suffisamment large pour manœuvrer et l’injection Bosch répond à la moindre sollicitation. Comme vous le verrez dans la vidéo, le moteur se montre même assez souple et en plus pas trop gourmand avec environ 5 litres au cent. Je ne vous cache pas que j’ai principalement roulé en mode sport et il y a de quoi s’amuser avec cette moto. J’aurais même bien aimé en profiter encore plus si la météo n’avait pas été aussi pourrie pendant l’essai.

Une partie cycle à la hauteur

Il faut dire que côté partie cycle, la CF Moto MT-650 n’est pas mal non plus avec des suspensions KYB, une fourche inversée avec des réglables sur les Tés de fourche et un amortisseur arrière lui aussi réglable. J’aurais d’ailleurs du la régler un plus dure à l’avant parce qu’au premier freinage, elle a plongé. Surprise au premier coup mais par la suite, je m’y suis fait assez vite et elle se montre plutôt confortable même sur des routes en mauvais état. On peut même facilement enchainer dans les petits virages bien aidé par les pneus Metzeler Z8.

CF-Moto MT 650, on voulait la tester

On peut aussi comprendre pourquoi elle plonge un peu avec au freinage un double disque 300 mm à l’avant avec des étriers J-Juan et l’ABS Bosh pour veiller au grain. Je l’avoue, honte à moi, je pensais à tort que cette marque était elle aussi de provenance chinoise. Ils ont bien une usine aussi en Chine mais la marque est en fait Espagnole et vient d’ailleurs d’être rachetée par Brembo. Me voilà un peu moins con ! Pour la CF par contre, il sera difficile de prendre son freinage en défaut, en tout cas, moi je n’y suis pas arrivé pour un usage normal, voir un peu sportif.

Que conclure de cet essai ?

Que je l’aurais bien prolongé pour la tester encore plus et en profiter, que cette MT 650 est une moto très polyvalente pouvant rouler au quotidien, comme en balade en solo ou en duo. Alors c’est vrai qu’il y a des points qui fâchent comme les attaches de la bulle (normalement changée sur les nouvelles), les traces de rouille sous le bouchon ou la ligne d’échappement mais à côté de ça, elle avance de sérieux arguments : un moteur plutôt sympa, une bonne partie cycle, des protections enveloppantes, des valises de série et surtout, surtout, un prix de 6.399 € pour la moto comme on vous l’a présentée. A titre de comparaison, il faudra un peu plus de 9000 € pour une Versys 650 même si je vous l’accorde, sur la finition, il y un écart, sur la base d’un bicylindre (la Kawa étant aussi un peu plus puissante), type trail avec les valises… Question de budget et vu le prix de la CF, il sera difficile de trouver mieux pour ce tarif.

CF-Moto MT 650, on voulait la tester

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité