BoosterPlug: une trouvaille simple et efficace!

Le BoosterPlug est un boîtier électronique additionnel qui se propose d’améliorer le fonctionnement de votre moto. A la différence de boîtiers concurrents, il y parvient sans aucun réglage nécessaire. Une solution on ne peut plus simple, réellement plug and play et qui améliore le fonctionnement de votre moto.

Avant d’en venir au fonctionnement et à l’efficacité du BoosterPlug, remettons sa conception en contexte puisque nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec son créateur danois, Jens Lyck, qui nous a raconté la genèse du projet.

Aux origines du BoosterPlug

« Je suis électronicien et le seul avantage de nos longs hivers nordiques, c’est qu’ils nous donnent le temps de rester dans nos garages à travailler sur nos motos! Il y a une vingtaine d’années, j’étais frustré par le fonctionnement très italien de l’injection électronique de ma Moto Guzzi 1100 Sport, et j’ai donc décidé d’améliorer la situation moi-même.

BoosterPlug: une trouvaille simple et efficace!
Jens sur sa Guzzi 1100 Sport, celle par qui tout a commencé…

Le néophyte ne s’en rend peut-être pas compte, mais c’était un sacré travail que je ne recommande à personne tellement les problèmes à résoudre sont nombreux. En fait, pendant près de 4 ans, c’est comme si j’avais eu un second travail à temps plein! Disons que j’ai appris à la dure toutes les subtilités d’une injection électronique… En tous cas, au bout du compte, ma Guzzi fonctionnait comme elle aurait dû le faire d’origine.

BoosterPlug: une trouvaille simple et efficace!

Ensuite, j’ai acheté une BMW F800S, persuadé que le savoir-faire allemand me procurerait une moto tournant à la perfection. A tort: je n’étais toujours pas satisfait des réglages de l’injection. Evidemment, avec ses 4 calculateurs et son système CAN-BUS, l’injection de la BMW était infiniment plus complexe que celle de la Guzzi et son mapping d’origine était tout de même bien meilleur que la programmation initiale de l’Italienne. Je me suis donc dit qu’il me fallait juste ajuster ce mapping dans les bas régimes.

BoosterPlug: une trouvaille simple et efficace!
La F800S, pas si irréprochable que cela aux yeux d’un puriste comme Jens…

J’ai réfléchi à diverses solutions et ce qui en est sorti, c’est ce qui est aujourd’hui le BoosterPlug. Le résultat me semblait d’ailleurs si convaincant que j’ai pensé qu’il pourrait plaire à d’autres et j’ai assemblé quelques BoosterPlugs à la maison. Et douze ans plus tard, nous sommes devenus une société professionnelle qui exporte le BoosterPlug dans 80 pays; j’en suis toujours le propriétaire mais je m’implique moins dans la gestion quotidienne, je préfère me concentrer sur le développement du produit et sur le service à nos clients. Et puis, ça me donne aussi plus de temps pour rouler sur mes motos personnelles, ce qui reste une priorité! »

D’ailleurs, pour ceux d’entre vous qui souhaiteraient suivre les aventures motocyclistes de Jens Lyck, il les partage sur son blog: https://www.motorcyclelife.eu et nous en avons tiré quelques-unes de nos photos.

Bref, un produit conçu par un motard passionné pour des motards, et un homme qui préfère le service au client à un développement commercial à outrance. N’est-ce pas un gage d’excellence?

Fonctionnement du BoosterPlug

On sait que pour satisfaire aux normes antipollution actuelles, le moteur d’une moto tourne avec un mélange trop pauvre en essence de manière à réduire la consommation et la pollution. Le problème, c’est que cela limite d’autant les performances et la douceur de fonctionnement.


Pour atteindre néanmoins un fonctionnement satisfaisant de la moto dans toutes les conditions de climat, d’altitude et de température, le calculateur ajuste la quantité d’essence dans les trois circonstances où un boost de performance est nécessaire: démarrage, accélération et filet de gaz (entendez accélérateur légèrement ouvert et vitesse réduite).
Une fois connecté, le BoosterPlug va informer le calculateur (ECU) d’une température de l’air ambiant plus basse qu’en réalité. Résultat: l’ECU va réagir en enrichissant le mélange air-essence davantage qu’elle ne le ferait sans la présence du BoosterPlug. Un principe fort simple donc, mais qui cache les algorithmes complexes développés par Jens Lyck durant plusieurs années, comme il nous l’a expliqué plus haut. 

BoosterPlug: une trouvaille simple et efficace!
Cet été, Jens est descendu en Allemagne au guidon de sa toute nouvelle Ténéré « BoosterPluguée »

Pratiquement, le BoosterPlug se compose d’une sonde de température supplémentaire (qui complète  la sonde d’origine sans la remplacer), d’un calculateur électronique envoyant à l’ECU d’origine des instructions d’enrichissement et des connecteurs indispensables à votre moto en particulier. Dans les conditions courantes que sont les vitesses stabilisées et les accélérations normales, le BoosterPlug intervient peu, ce qui explique que son impact sur la consommation moyenne de votre moto reste très limité (de l’ordre de 0,15L à 0,2L/100km sur notre K1200LT).
Par contre, son calculateur envoie à l’ECU le message d’enrichissement adéquat au démarrage, à l’accélération et lors des roulages à faible allure « sur un filet de gaz ». Précision importante: le BoosterPlug est compatible avec tous les types de filtres à air et d’échappements sport ou homologués. S’agissant des sondes lambda, aucune crainte: le BoosterPlug en complète le fonctionnement si elles restent en place et combine les avantages des deux opérations si vous choisissez de les supprimer.

Comparé à un boîtier d’allumage de type Power Commander, le BoosterPlug reste évidemment moins onéreux, comptez aux alentours de 150€. Ici, on n’intervient pas sur les paramètres de l’allumage, de sorte que le BoosterPlug sera peut-être moins adapté aux utilisateurs professionnels qui cherchent la performance ultime pour le gain du moindre dixièmes de seconde. Par contre, pour l’immense majorité des motards, le Booster Plug propose des performances libérées sans devoir s’astreindre à rechercher les bons paramètres en fonction de la température ambiante.

Quant au montage, il s’agit d’un vrai plug and play qui se branche à un connecteur du faisceau d’origine sans rien couper ni adapter. « 10 minutes et c’était fait, nous a confirmé notre mécanicien attitré. »

BoosterPlug: une trouvaille simple et efficace!

A l’usage sur la K1200LT

Sur un vaisseau de près de 400kg qui roule fréquemment dans Bruxelles, il est évident qu’un fonctionnement doux et prévisible de l’injection est primordial à basses vitesses. C’est ce qui nous a fait nous intéresser au BoosterPlug.

BoosterPlug: une trouvaille simple et efficace!

Packaging sérieux et délai de livraison très rapide (Jens Lyck y tient!) font déjà très bonne impression. De même que les documents d’installation très précis, concernant chaque moto spécifique, disponibles sur le site web. De fait, cette installation est très simple et, cerise sur le gâteau, on reçoit aussi une invitation à télécharger le bouquin qui fait la somme de tout ce que Jens a appris sur l’injection électronique en concevant son BoosterPlug. Autre point pertinent à signaler: la connectique proposée est d’excellente qualité.

BoosterPlug: une trouvaille simple et efficace!
En duo avec valises chargées, le BoosterPlug est d’autant plus utile!

Alors oui, comme nous le signalions précédemment, la présence du BoosterPlug induit une (très) légère hausse de la consommation, ce qui est tout à fait normal puisque votre mélange air/essence s’enrichit. Dans notre cas, il s’agit d’environ 4% d’augmentation; autant dire que c’est négligeable. Ceci dit, d’autres utilisateurs plus citadins ou plus portés sur l’accélération pourraient théoriquement voir leur consommation augmenter dans une proportion plus importante mais qui reste manifestement raisonnable puisqu’aucun des nombreux utilisateurs qui en parlent sur le site ne se fait l’écho d’une consommation en nette hausse. Voyez à ce propos:  https://www.boosterplug.com/shop/cms-testimonials.html

BoosterPlug: une trouvaille simple et efficace!

Nos bénéfices, sur la K1200LT sont de deux ordres: une douceur parfaite de l’injection sur toute la plage de régimes et un gain à l’accélération très sensible entre 2700 et 4000rpm. Et au total, cela change tout de même la vie au guidon. Par « douceur parfaite de l’injection », j’entends que le filet de gaz sur lequel vous empruntez un giratoire ou sur lequel vous démarrez après un « stop » ne vous trahit jamais. Aucun hoquet, aucune hésitation de l’ECU, et ce n’était pas forcément le cas avant le montage du BoosterPlug ce qui, répétons-le, peut donner des sueurs froides au commandes d’une telle machine… Quant aux accélérations plus soutenues, elles ont effectivement progressé, avec un gain principal sur un bon millier de tours, comme nous le disions ci-dessus. Il s’agit à la fois d’un regain de vigueur (comme si le couple avait augmenté) et d’une propension plus nette à prendre de la vitesse (comme si la puissance avait augmenté.) Pour les connaisseurs, disons que la placide LT 2003 accélère désormais comme un modèle 2004 qui avait gagné 18cv, passant de 98 à 116. C’est en tous cas depuis le montage du BoosterPlug que les accélérations de la LT peuvent aussi nous donner le sourire.

BoosterPlug: une trouvaille simple et efficace!

Pour avoir bien souvent pratiqué le Power Commander (et le Memjet) sur nos motos personnelles, nous dirions que nous tirons tout autant parti -voire plus!- d’un BoosterPlug moins cher, plus facile à installer et ne nécessitant aucun réglage. Concluez vous-même et rendez-vous sur https://www.boosterplug.com/shop/frontpage.html

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité