BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.

 

La BMW R1200R  est présente au catalogue de la firme Bavaroise depuis des années, il y a toujours eu un roadster dans la famille. Ce modèle a ses fans et les différentes évolutions reçues par les sœurs GS et RT lui ont toujours été attribuées, parfois avec du retard certes.

Ici, la grosse évolution, c’est le passage au moteur LC déjà mis en place dans les GS et RT avec le succès qu’on connaît. Ce moteur nécessite un radiateur pour l’évacuation des calories moteur et impose donc la disparition du système Telelever cher à la marque et cède sa place à une fourche inversée. Le cadre treillis, en rouge sur notre machine d’essai, n’est pas sans rappeler son confrère Transalpin et apporte sa touche de modernité à l’ensemble. On se lâche du côté de Munich….

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.
Fourche inversée, disparition du telelever

Bon, sinon, tout ces changements promettent beaucoup sur papier mais, dans la réalité, qu’en est’il vraiment ? En route, on a testé pour vous cette R1200R et on ne s’est pas ennuyé en sa compagnie.

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.
toujours le boxer, ici refroidi par eau mais pas que.

Sa puissance  de 125 ch, à 7750 tr/mn est un plus indéniable, il tracte tout le temps et en fonction du mode, l’arrivée de cette puissance est contrôlée et permet même sur routes grasses, de garder cette puissance exploitable par tous et tout le temps, c’est un des effets de l’arrivée massive des aides électroniques sur les motos actuelles. BMW annonce d’ailleurs un couple de 100 Nm sur toute la plage de régime utile avec un maxi de 125 Nm à 6500 tr/mn. Jamais on ne sent débordé par un surplus de puissance mais jamais, on ne manque de force. Ce moteur à refroidissement partiellement liquide est une réussite. De loin le plus agréable des Boxers et cette version 2015 offre un agrément de conduite quasi parfait. Restent encore présents les balancements typiques de droite à gauche, ouf. La sonorité de ce moteur a été l’objet d’attentions de la part des ingénieurs et la valve présente dans l’échappement lui offre une voix rauque des plus sexy, le pot sport ne sera réservé qu’aux amateurs de musique extrêmes. Les jappements à chaque coup de gaz feront s’afficher un sourire sur le visage du pilote au même titre que la zone rouge à 9000T/Min.  On utilise l’excellent shifter en option pour passer les vitesses (en montant et en descendant) sans couper les gaz, l’électronique gérant la coupure de l’alimentation et le coup de gaz qui va bien. Ce Boxer prend des tours et affiche une santé sur toute sa plage de régime que lui envieront certainement d’autres moteurs réputés sportifs. Le coup de pied au cul fera partie du vocabulaire des conducteurs de boxers, va falloir s’y faire, finie la moto de papa, les jeunes peuvent s’amuser en BMW R1200R, il faut juste leur faire savoir.

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.

 

 

Avec 1515 mm d’empattement et un angle de colonne de 27,7° associé à une chasse de 125,6 mm,dotée maintenant d’une fourche inversée de 41mm et offrant, au même titre que la suspension arrière, un débattement de 140mm, la BMW R1200R est une moto longue et stable. Elle est d’origine très bien suspendue et en plus, la moto d’essai disposait de toutes les options électroniques possibles et imaginables dont est rempli le catalogue teuton.

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.
ESA dans le tube de fourche

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.
Système ESA sur l’amortisseur arrière.

 

Ici, l’ESA apporte un plus grâce à la collaboration du mode Dynamic. Tout se règle et tout s’assemble : mappings moteurs et ABS ainsi que suspension. Cet ensemble offre une tenue de route, quel que soit le mode choisi rain (pluie), Road ( configuration normale) et le mode sport « dynamic ». En tout mode, 125 cv restent à votre disposition, seule diffère la façon dont ils sont libérés. L’ABS et le traction control veillent au grain et vous assurent une conduite saine et sécurisante. Ces aides sont proposées en option, sous différents packs. Il serait regrettable de s’en priver, la somme de ces assistances permet clairement de rouler en toute sécurité et de vous concentrer sur les autres autres causes possibles d’accidents. Elles permettent aussi un confort de conduite dont on a du mal à se passer après essai. Madame vient derrière vous ? Un coup de pouce sur un bouton et c’est réglé niveau suspension. La route se dégrade ? Même chose. On ne rentrera pas dans la discussion des pour et contres les aides électroniques, mais retenons juste qu’elles ont le mérite d’exister et assurent au pilote une sérénité appréciable et une réduction de la fatigue lors de longs roulages. Tout ceci a un prix certes mais l’achat d’une moto de cette catégorie de prix et d’options ne se fait pas sur un coup de tête et ces motos restent en général de longues années en votre compagnie, l’investissement consenti au départ se révèle alors dans toute sa logique.

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.
ordinateur de bord et ses modes

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.
le commodo gauche

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.
second mode d’affichage

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.
troisième mode d’affichage

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.
commodo de droite bien fourni lui aussi

Alors, fini le temps des deux cadrans ronds et offrant le strict minimum en matière d’informations. Ici, on parle d’un ordinateur de bord, offrant 3 modes d’affichages. Ces modes correspondent aux modes « moteur » et en fonction du mode choisi, on aura à l’affichage les informations principales s’y rattachant. C’est assez complexe en théorie mais une fois qu’on a essayé, c’est assez simple et cela se règle sans même lire les notices, contrairement à d’autres marques. Ce n’est pas indispensable comme système mais avouons le, c’est un plus et la qualité de l’affichage offre une lisibilité dans tous les cas qui permet une lecture rapide des informations et donc permet de quitter la route du regard moins longtemps. Vu comme cela, comment ne pas l’adopter ? Autre innovation technologique, le système Keyless, plus de clé au sens propre du terme, juste un boîtier électronique à garder en poche, tout se passe par usage de poussoirs, même la trappe à essence en bénéficie. Bizarre au début mais bigrement pratique dans les faits.

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.
système Keyless

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.
Keyless sur la trappe à essence

Accessoires

La longue (euphémisme) liste d’options BMW permet de se créer une moto unique. Bagagerie (banal pour une BMW), pièces usinées, échappements sport, pièces de carrosserie, selles confort, gps…La liste est complète et si, toutefois, vous n’y trouvez pas votre bonheur, une pléthore d’accessoiristes se sont penché sur le berceau de la BMW R1200R, la couvrant de tous les bijoux possibles avec plus ou moins de goût et d’utilité.

  • Pack Confort (ligne d’échappement chromée, poignées chauffantes, RDC)
  • Pack Tourisme (ESA dynamique, pré-équipement pour système de navigation, ordinateur de bord Pro, support-valise, béquille centrale, porte-bagages avec poignées de maintien, régulateur de vitesse)
  • Pack Dynamic (modes de pilotage Pro (DTC inclus), saut de vent sport, clignotants à LEDs, éclairage diurne)
  • Fonction Keyless Ride
  • Shifter Pro
  • Système d’alarme antivol
  • Selle pilote haute (820 mm)
  • Selle pilote basse (760 mm)
  • Selle passager confort
  • Levier d’embrayage HP fraisé
  • Levier de frein HP fraisé
  • Repose-pied pilote HP fraisés
  • Sacoche de réservoir, petit format
  • Valises
  • Top-case 2, couvercle peint
  • Porte-bagages avec poignées de maintien
  • Sac intérieur pour valises
  • Sac intérieur pour top case
  • Clignotants à LEDs
  • Sabot moteur
  • Silencieux sport Akrapovič
  • GPS BMW Motorrad Navigator V
  • Support pour BMW Motorrad Navigator V
  • Système d’alarme antivol
  • Projecteurs additionnels à LEDs
  • Protège-carter

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.

Sachez que la BMW R1200R est livrable en 3 versions : Basic, Classic et Atheltic. Chacune de ses versions a sa propre couleur. C’est un choix risqué de BMW, à part la pétillante version blanche à cadre rouge de notre essai (Athletic), vous aurez le choix selon votre version entre un bleu et/ou un gris mat. C’est triste comme nuancier à l’heure où les palettes de couleurs possibles techniquement permettent d’avoir des rendus très sympathiques.

 

Un mot au sujet du freinage de cette BMW R1200R, le freinage est assuré par 3 disques et un ABS complète d’office le service. Disques de 320mm à l’avant pincés par des étriers en montage radial et couplés avec le disque arrière mais juste au levier avant.L’ABS, sujet largement maîtrisé par BMW, offre un freinage sans reproche à cette moto, quel que soit la météo ou le type de revêtement : vous freinez, la R1200r s’arrête, c’est aussi simple que cela.

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.
Freinage Brembo radial au top

 

Assez parlé de technologie, de modules d’assistances, d’ABS, de fourche inversée et d’ESA. Sur la route, là où est sa place, que ressent-on au guidon de cette BMW R1200R ? Du plaisir, tout bonnement. Cette moto a le don de vous faire sourire, de vous donner envie de rouler, de partir au hasard comme ça et de profiter de la route et des paysages. Bon, elle vous donnera aussi l’envie d’aller taquiner du roadster sportif là où ils ne vous attendent pas. La selle posée à 790mm (mais d’autres hauteurs sont possibles en option) et le réservoir en alu de 18 litres (300 km minimum niveau autonomie même en usage disons soutenu) vous assurent une position idéale aussi bien pour une longue journée de moto que pour une arsouille entre potes. L’ergonomie fait depuis longtemps partie de la conception des motos Bavaroises et le roadster R1200R n’y échappe pas. On se sent bien dessus et le petit saute vent (en option, What Else) protègera vos cervicales tout au long de vos kilomètres. Les poignées chauffantes (efficaces) se révèleront indispensables pour vos départs matinaux tout comme les poignées réglables assureront une bonne préhension des commandes. Cette BMW R1200R est une moto à tout faire : on voyagera ensemble, moins confortables que sur sa sœur RT ; on ne quittera pas l’asphalte comme avec la GS mais on passera du bon temps ensembles, c’est garanti. Et prenez madame avec vous, sa place à l’arrière n’a pas été oubliée au vu de la selle confortable (pour un roadster moderne) et les repose pieds bien situés ne lui imposeront pas la célèbre position du crapaud bien connue de nos chères passagères.

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.

Dernière chose, cette BMW R1200R mérite un essai. Sa plastique n’est pas des plus jolies, sa carrure et son Boxer lui font des épaules de déménageurs, sa technologie lui impose des choix esthétiques, certes. Mais si vous passez outre, si vous osez franchir le pas, vous risquez de voir vos idées sur les BMW changer, de réaliser combien elle peut être fun, d’apprécier cette nouvelle version du Boxer, de ressentir les effets de toutes ces assistances. Mais attention, prenez garde, lorsque l’on est mordu, il est difficile de revenir en arrière…Reste à faire comprendre à votre comptable que les 13.490 euros demandés pour la version de base sans aucune option, restent un investissement valable.

BMW R1200 R modèle 2015:Bavaroise dévergondée.

Lolobadboy

Lolobadboy
Motard depuis toujours, passionné par la route en mode tourisme longue durée, point de journée moto sous les 400 kilomètres et même en hiver...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Le salon de Bruxelles, avec ou sans moto ?

Le salon de Bruxelles est bien confirmé mais vous n'êtes sûrement pas sans savoir que certaines marques motos ont annoncé qu'elles n'y...

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

BMW R1200 GS Adventure

BMW profite du passage à l’Euro 4 pour faire évoluer sensiblement la GS. Soucieux de conserver une longueur d’avance sur la concurrence, le constructeur...
Publicité