Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!

BMW aime se positionner dans tous les créneaux mais négligeait un peu l’inspiration américaine. Pour ceux qui sont en quête d’un Nouveau Monde, la K1600B met en exergue d’indéniables arguments. Découvrons-la en primeur.

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!

 

Square Philippe Gilbert? Depuis quand donne-t-on le nom d’un sportif encore en activité à une voirie? En tous cas, quelle qu’en soit la marque, les GPS ne connaissent pas. Et pour cause, ledit square est une enclave flambant neuve à l’entrée de Remouchamps. Au centre, un hôtel pimpant et, face au lobby, quelques K qui nous attendent. Pas de doute, c’est bien là…

 

Streamline

Le terme désigne en anglais une ligne aérodynamique spécialement profilée, et on lui doit Outre-Atlantique un florilège d’illustrations spectaculaires en trains, en automobiles voire en camions. Cependant, cette inspiration s’est tarie avec le temps, de sorte que l’esthétique Streamline s’avère vintage par nature, ce qui lui offre de nos jours un attrait supplémentaire. C’est de ce pan d’histoire que se réclame la K1600B: un profil étiré, « en goutte d’eau », avec un arrière rabaissé et sans aucune aspérité, tant soit peu à la manière d’une Harley-Davidson Street Glide ou d’une Indian Chieftain.

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!Vous avez dit « Streamline »? Deux exemples issus des années ’30

Ceci dit, le minois agressif d’une K1600 n’ayant rien de vintage, convenons que nous nous attendions à découvrir une machine hétérogène dont l’avant massif et contemporain viendrait contredire les velléités passéistes de son arrière. Bref, nous n’étions a priori pas persuadé de la pertinence de l’ensemble au moment de découvrir le premier Bagger estampillé en Bavière. Alors que nous découvrons enfin la machine dans un des (très) rares rayons de soleil auquel nous aurons droit, Marc De Groof, General Manager BMW Motorrad, nous confie que la marque s’adresse avant tout à un public européen et que ses ingénieurs et pilotes d’essais sont des gens qui aiment par-dessus tout l’efficacité dynamique. De là s’ensuit logiquement que la K1600B n’entend pas forcément s’opposer aux productions américaines mais plutôt offrir une approche différente du concept bagger.

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!
La protection offerte par la Bagger est réelle

 

Eh bien, croyez-le ou non suivant ce que vous inspirent les photos, en réalité la K1600B ne déplore aucun hiatus esthétique et se révèle finalement cohérente et plutôt homogène. Les volumes avant et arrière se complètent fort bien et le noir -d’ailleurs le seul coloris retenu- lui sied à ravir. Alors qu’elle semble être la plus longue des K1600, la Bagger affiche en fait le même empattement que la GT (1618mm), soit près de 7cm de moins qu’une K1600GTL. Les pots allongés dans l’esprit custom et les valises étirées vers l’arrière ne sont évidemment pas étrangers à cette fallacieuse impression. Qui sait? Peut-être sera-t-elle même agréable à conduire, cette K1600B…

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!
Une contenance appréciable

 

Techno-vintage

Evidemment, une BMW se doit d’afficher une technologie embarquée de pointe, et la K1600B ne fait pas exception à la règle: on retrouve chez elle tout ce qui fait la série K. Des suspensions ESA Dynamic à la marche arrière en passant par le Shifter Pro (c’est-à-dire qu’il est up and down, comme sur une sportive), l’anti-patinage et les multiples attentions électroniques concoctées par la marque à l’hélice. Bien entendu, tout cela a son prix: la K1600B démarre à 23100€ sans option ni pack d’équipement. Ce n’est certes pas une pacotille, mais souvenons-nous qu’une Harley Street-Glide s’affiche elle à 26990€ tout en n’ayant pas les mêmes raffinements technologiques.  

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!
L’arrière présente une vraie signature esthétique

 

Keyless Ride oblige, on n’a plus besoin de clé de contact; une pression sur le bouton de démarrage suffit puisque la moto reconnaît la clé dès que vous approchez du véhicule. Cette clé sert encore à (dé)verrouiller les valises, à commander le verrouillage centralisé et à activer l’alarme. Contact: le feulement du 6-cylindres est toujours aussi réussi, rauque et agressif à souhait. Tiens, un peu de musique: bizarrement, c’est sur la Bagger que l’installation audio BMW nous semble la moins performante: on peut toujours suivre le journal parlé sur l’autoroute, mais il ne faut pas rouler trop vite. Quant à la musique, elle se mue vite en bruit dès qu’on accélère l’allure. Est-ce une conséquence de la protection en baisse? Pas sûr car, sur la GT équipée de la petite bulle sport, le son nous semblait de meilleure facture. Qu’à cela ne tienne, nous voilà partis pour plus de 200km en Ardennes, au Luxembourg et dans l’Eifel allemand. Des régions où les routes tournicotent à souhait et où des low rider à l’Américaine ne seraient pas à leur aise. Il faut donc que Béhème ait confiance en sa nouvelle production…

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!
Une installation audio qui déçoit un peu

 

Culminant à 780mm, la sellerie -d’ailleurs très confortable- est entre 3 et 5cm plus basse que sur la K1600GT, et cela se sent: pour un grand gabarit, les jambes sont vite trop pliées et cela fatigue à la longue. Disons que les quelque 110km de nos deux étapes du jour suffisaient à ankyloser les genoux d’un pilote de grande taille. Quant aux platines feet first, c’est très joli, mais inutilisable pour quiconque a de longues jambes.

 

Racing Bagger

Les valises latérales de la K1600B offrent une belle capacité mais sont plutôt encombrantes. La poupe de la machine est donc assez large; rien de massif pourtant car ce volume est adroitement affiné par le dessin original des optiques arrière full LED. A notre avis, c’est d’ailleurs la bagger qui propose la plus originale des signatures optiques arrière de toute la gamme BMW avec, en prime, une très forte visibilité des feux et des clignotants.

Par ailleurs, vous imaginez aisément qu’avec les 160cv et 175Nm de couple du 6-cylindres K, la Bagger BMW embarque de quoi enfumer n’importe quelle machine d’inspiration US, et maintes autres: pour une low rider, la K1600B est capable de performances ahurissantes. Mais là où elle étonne, c’est par son aptitude à maîtriser ce brio mécanique ainsi que par sa maestria dynamique. Répétons-le, nous avions quelques appréhensions à l’idée de chevaucher une machine hybride, à la fois Bagger et GT; eh bien sachez que ces inhibitions ont volé en éclats face à la réalité de cet essai.

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!

 

Malgré des conditions très difficiles, voire dantesques par moments, les 350kg de l’engin se maîtrisent avec une facilité imprévue. Ajoutez-y qu’en dépit de routes de campagne viroleuses sous le déluge, les journalistes présents aiment néanmoins s’arsouiller et vous conclurez vous-même que, pour une première présentation, la K1600B n’a vraiment pas eu la partie facile. Elle a d’autant plus de mérite à avoir convaincu les essayeurs présents dont l’avis était unanime pour reconnaître que cette moto les avait épatés. Et il y a de quoi: sur la Bagger équipée du guidon optionnel à cintre plat (d’origine, c’est celui de la GTL qui est retenu), nous avions même plaisir à déhancher -autant que la position le permet- pour moins incliner la machine lors de remises de gaz en sorties de courbes.

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!
Selon nous, le guidon à cintre plat est un must

 

Certes, les « voies étaient navigables », mais une inclinaison contenue était tout de même plus sécurisante. Dans ce contexte arrosé, le réglage « Cruise » de l’ESA Dynamic permettait, en assouplissant les suspensions, de mieux maîtriser les réactions de la machine. Et quand l’ambiance était décidément trop « racing », on pouvait compter sur l’anti-patinage pour couper court aux velléités de révolte de la machine; chacun d’entre nous a pu s’en rendre compte en l’une ou l’autre occasion… Tout comme chacun a pu profiter à plein du surcroît de confort offert par les poignées et selleries chauffantes: n’allez surtout pas croire qu’une selle qui chauffe n’est qu’un gadget oiseux; elle vous aide vraiment à ne pas finir gelé!

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!
Oubliez les platines avancées si vous êtes grand!

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!
Comme souvent chez Béhème, le freinage assure

 

Des conditions malaisées donc mais dont la Bagger s’est sortie avec mention: nettement plus maniable qu’il n’y paraît, rigoureuse sur l’angle et sur les routes wallonnes (quel contraste avec l’Allemagne ou le Grand-Duché!), comptant sur un freinage de haut niveau et sur une électronique qui facilite la vie tout en accroissant la sécurité, la K1600B s’est avérée bien plus homogène qu’on ne l’aurait cru a priori. Plus belle aussi. De sorte que, finalement, les essayeurs sortaient ravis d’un essai pourtant délicat au vu des conditions climatiques. Gardons pour la fin cette souriante suggestion d’un confrère: alors que l’ESA de la Bagger ne comporte que deux positions (Cruise ou Road), pourquoi ne pas en prévoir une troisième, « Wallonie », qui ferait passer la moto à un tarage de suspensions capable d’encaisser les routes parfois scandaleuses sur lesquelles il nous rouler? Ce serait d’autant plus pertinent que le ministre Carlo Di Antonio vient de reconnaître que les routes wallonnes sont officiellement les plus mauvaises d’Europe…

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!

 

En tous cas, BMW peut se rassurer: cette seconde incursion dans l’inspiration US (après la R1200C, qui fut conduite par James Bond mais par personne d’autre, semble-t-il) a tous les oripeaux d’un futur succès commercial. Car cette K1600B est finalement séduisante tant au point de vue esthétique qu’en termes dynamiques.

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!

Exclusivité: BMW K1600B, déclinaison bagger!

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,367FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité