Arai Quantic, un des premiers à la nouvelle norme 22.06

La sortie d’un nouveau casque Arai est toujours attendue et forcément, la presse se presse pour un essai (c’est bien dit, non?) et de notre côté, on a voulu prendre le temps pour essayer ce Arai Quantic. Et forcément, vous l’avez vu sur plusieurs motos cette année ce qui me permet de donner un avis plutôt complet sur cet intégral prévu selon Arai pour des trajets longs à haute vitesse.

Arai Quantic, un des premiers à la nouvelle norme 22.06

Avant de vous parler du casque en lui-même, un des gros points importants à mentionner, c’est qu’il est un des premiers casques à répondre à la norme 22.06. Si vous ne voyez pas de quoi je vous parle, c’est que vous avez raté mon article à ce sujet (ben quoi, c’est vrai, non ? ). Cette nouvelle norme 22.06 se montre donc bien plus sévère sur plusieurs points de sécurité pour les casques et afin de ne pas vous refaire tout l’article, je vous laisse le soin de le relire. Le Quantic est donc en avance puisqu’elle sera imposée à partir de 2023.

Arai Quantic, un des premiers à la nouvelle norme 22.06

Ceci dit, quand certains se demandaient si les casques allaient être plus volumineux, je pense qu’on peut leur répondre que visiblement, ce n’est pas le cas. Le profil du Quantic ne s’éloigne pas d’un autre Arai. La coque est toujours fabriquée à la main avec une réduction de poids même si ce n’est pas le plus léger du marché et avec une forme lisse et ronde qui permet de mieux répartir les forces d’impact en cas de chute. Une conception en fibres PB e-cLc qui présente une forme spécifique aux Arai avec une ceinture périphérique pour renforcer la résistance.

On retrouve aussi le système VAS utilisé chez Arai, un positionnement de la fixation de la visière abaissé. Ils gagnent ainsi 24 mm de plus sur les tempes ce qui permet d’augmenter la capacité à faire « ricocher » l’énergie. Oui ce sont les mots de Arai mais je dois avouer qu’on ne va pas jusqu’au crash-test et on les croira sur parole.

Arai Quantic, un des premiers à la nouvelle norme 22.06

Par contre, il suffit de le regarder pour comprendre qu’on garde en gros le design des casques que l’on connait déjà. Comme chez Arai, même en parlant touring, on reste sportif, l’aileron ne dénote pas et forcément ne fait pas juste de la décoration.

Arai Quantic, un des premiers à la nouvelle norme 22.06

L’aileron arrière monobloc est inspiré du DF-X2 du RX-7V Racing mais adopte un design plus orienté touring. Il fait aussi partie du système de ventilation avec un extracteur intégré et ouvrable sur plusieurs positions. Il améliore aussi la stabilité et réduisant les vibrations, et forcément se montre un bon atout pour réduire la fatigue et permet un bon équilibre même à haute vitesse. Et comme on ne rigole pas avec la sécurité, il est prévu pour s’écraser ou se détacher en cas de chute.

Arai Quantic, un des premiers à la nouvelle norme 22.06

Avant de vous parler de l’intérieur, un petit paragraphe pour la ventilation vient bien à point, c’est aussi un de ses points forts.
Une entrée classique à la mentonnière mais on trouve aussi deux ouvertures dans le haut de l’écran, une cachée sous le logo Arai et encore deux autres sur le dessus. Si vous n’avez pas assez d’air en ouvrant tout en grand, on ne comprend plus. L’air chaud peut sortir par les deus ouïes latérales ou par le cou. Tout a été pensé pour votre confort et ça se ressent même quand il fait chaud. Par contre, comme à l’habitude pour la marque, il n’y a pas d’écran solaire interne pour ne pas diminuer les épaisseurs de mousse à l’intérieur. Il faudra donc opter pour un écran fumé ou l’écran supplémentaire extérieur. Le système Pro-Shade comme on l’avait vu avec le Chaser-X.

Avant d’enfiler le casque, on note aussi les extracteurs des mousses en cas d’urgence et un autre point qui ne se voit pas à l’oeil nu, un élargissement de toute la base de 5mm pour faciliter l’enfilement du casque.

Forcément, l’intérieur on retrouve des mousses confortables recouverts de nylon brossé, démontables, remplaçables et nettoyables, on n’en attendait pas moins. Comme Arai propose ce casque pour une utilisation touring, ils ont aussi pensé à l’intégration d’un intercom avec des poches pour les écouteurs mais aussi de quoi passer les câbles et même une poche dans le tour de cou pour y glisser si vous en avez de trop. Evidemment, on peut le faire soi même mais si on veut une belle intégration, il vaut mieux démonter l’intérieur et tant qu’à faire, autant le demander à un pro, non ?

Les mousses des joues sont spécialement développés pour garantir le confort et aussi le maintien alors que ces des tempes peuvent être effeuillés par des tranches de 5mm pour adapter le casque à votre tête. Un luxe que Arai met bien entendu à l’honneur et sur des casques haut de gamme comme ceux-ci, ça devrait être présent partout.

Arai Quantic, un des premiers à la nouvelle norme 22.06

Touring mais sportif aussi, la fermeture du Quantic est sans surprise une double D ce qui vous permettra aussi de le prendre sur circuit. L’écran peut être équipé d’un Pinlock et possède un verrouillage qui permet de bloquer l’écran et l’ouvrir facilement. Attention toutefois de bien le clipser en le fermant sous peine de ne pas avoir l’étanchéité totale.

Bon, je crois que là j’en ai fait le tour, non ? Allez, c’est parti, il est temps de vous dire ce que j’en pense et comme je l’ai utilisé sur pas mal de motos cette saison, ça permet d’avoir un avis assez complet. Je ne sais pas si ce sont les 5mm qui font la différence mais il est facile à enfiler. Le cache menton est fixe mais ne gêne pas tout. Une fois sur la tête, j’ai l’impression de le porter depuis un bon moment déjà, c’est confort. Le champ de vision est large et évite de trop devoir tourner la tête quand on roule en vile. Les ventilations sont faciles à manipuler sauf celle de l’écran, avec des gants, c’est quasiment impossible.

Arai Quantic, un des premiers à la nouvelle norme 22.06

Les premiers kilomètres confirment le confort général du casque mais je le trouve un poil bruyant et pour cause, je n’avais justement pas bien clipsé le verrouillage du casque ce qui laisse un filet d’air qui provoque des sifflements. D’où l’importance comme je le disais de bien le fermer. Il faut dire aussi qu’avoir la place pour des écouteurs et ne pas la combler laisse aussi un petit espace vide qui permet plus de bruit. Je ne pourrais donc que conseiller de soit installer un intercom soit placer des mousses dans ces poches, le confort sonore n’en sera que plus grand. Ceci dit, le niveau d’insonorisation est déjà placé assez haut et il n’est pas rare que je sorte en oubliant mes protections auditives. Et pour autant, je ne le regrette pas non plus au premier arrêt. M’enfin, on devient de plus en plus exigeant et j’espère toujours trouver plus silencieux, surtout pour les vidéos.

Pour les aérations, pas de souci à se faire, il y a suffisamment d’entrées d’air pour se rafraichir comme on le veut en fonction de la température. On sent bien l’air frais passer dans les canaux à l’intérieur du casque.

Arai Quantic, un des premiers à la nouvelle norme 22.06

Comme Arai le promettait, l’équilibre du casque est très bon et heureusement parce que finalement, il n’est pas si léger que ça avec 1600 grammes. On trouve pas mal de casques moins lourds mais comme on l’a déjà dit, le poids ne fait pas tout. L’équilibre, la stabilité et le confort sont tout aussi importants et sur ces points, le Quantic rattrape sans souci ce surpoids. N’oublions pas non plus que nous devrons comparer ce poids avec celui des nouveaux casques aux normes 22.06. Pour le moment, on sait que le Shoei NXR2 est plus léger mais il faudra voir ce que les autres proposeront, notamment HJC avec le R1.

Arai Quantic, un des premiers à la nouvelle norme 22.06

En tout cas, je suis déjà content de retrouver un casque pas totalement différent à cause de la nouvelle norme, un intégral sportif mais très confortable pour le quotidien et même le week-end. Un look assez sympa, une ventilation gérable en fonction de ce qu’on veut, il n’y a pas à dire le Arai Quantic est une réussite mais il faut y mettre le prix. Environ 730 € pour une version graphique comme le nôtre, le Face Red et un uni peut se trouver à un peu plus de 600 €, c’est un tarif haut de gamme mais ce n’est pas une surprise pour la marque qui présente des casques dans cette gamme de prix et même plus cher si on regarde les racing comme le RX7V.

Arai Quantic, un des premiers à la nouvelle norme 22.06

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Le salon de Bruxelles, avec ou sans moto ?

Le salon de Bruxelles est bien confirmé mais vous n'êtes sûrement pas sans savoir que certaines marques motos ont annoncé qu'elles n'y...

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

BMW R1200 GS Adventure

BMW profite du passage à l’Euro 4 pour faire évoluer sensiblement la GS. Soucieux de conserver une longueur d’avance sur la concurrence, le constructeur...
Publicité