Aprilia Shiver 750 ABS – 2011

Does she make me shiver?
 » Black Knight  » Kris, le black au GSXR qui enfume, nous fait partager ses impressions après quelques jours passés sur une Aprilia Shiver…Aprilia Shiver 750 ABS – 2011 Does she make me shiver? (Me fait-elle vibrer?) C’est en effet toute la question…Not really… Trois jours passés en compagnie de la dernière Shiver 750 ne nous ont pas fait vibrer ni donné de fortes sensations. Elle n’excelle pas dans ce domaine, l’Italienne. ceci dit, les kilomètres passés sur sa selle ne nous ont pas ennuyé pour autant. Aprilia Shiver 750 ABS – 2011Commençons par l’esthétique: châssis tubulaire rouge, bras oscillant en aluminium, fourche noire inversée, étriers brembo, garde-boue et protège-réservoir en carbone avec double sortie d’échappement sous la selle. On peut dire que cette Ritale est loin d’être moche (ah, ces échappements, lovely!) La partie avant du réservoir est en rouge et un petit logo  » Aprilia World Champion  » nous rappelle de quelle famille elle vient, malheureusement, elle n’a hérité que du nom. En termes de finition, on regrette les câbles et faisceau électrique visibles sous le guidon. Sacrés Italiens, le temps passe, mais ils restent les mêmes…Aprilia Shiver 750 ABS – 2011 Aprilia Shiver 750 ABS – 2011

Et à  l’usage, signor?
En selle, la Shiver s’avère confortable: on est bien assis, le selle est haute (problème pour les personnes de petite taille ?) les repose-pieds sont bas, le guidon est haut et large, de sorte que l’on se sent vraiment à l’aise. Les rétroviseurs sont facilement réglables, mais pas rabattables ce qui peut être gênant dans les embouteillages étant donné la largeur du guidon. Autant dire que cela ne facilite pas la remontée des files, dommage car depuis le 1er septembre c’est légal.Aprilia Shiver 750 ABS – 2011 Aprilia Shiver 750 ABS – 2011Au démarrage, le ralenti se stabilise à +/- 1200 tr/min mais, quand on démarre, elle donne automatiquement un petit coup de gaz jusqu’à +- 2200tr/min, ce qu’on peut apprécier. La sonorité est très agréable, que l’on soit sur la moto ou à côté d’elle, l’admission d’air faisant un très joli bruit. Par contre, quand on se retrouve derrière la moto ou qu’on la voit passer, cette sonorité n’a plus rien d’envo&ucirc.tant.La Shiver possède un minuscule saute-vent noir dont l’efficacité nous a bluffés. La conduite reste facilement supportable jusqu’à 130km/h. Au-delà, il faut se coucher sur le réservoir ou bien agripper le guidon. Aprilia Shiver 750 ABS – 2011Le tableau de bord, de son côté, est très réussi, il a plusieurs fonctions utiles, son seul point faible étant qu’il est moins lisible quand il fait beau. Il comprend une fonction de la vitesse maximum atteinte durant le trajet, et aussi de la vitesse moyenne. Il fait également état du temps de roulage, du nombre de km parcouru et possède un chronomètre embarqué. Il mentionne enfin les consommations moyenne et instantanée.Aprilia Shiver 750 ABS – 2011Parlons-en de cette consommation. La Shiver n’est pas gourmande, en conduite normale, elle consomme environ 5L/100km. Cela augmente naturellement en fonction de la conduite: ainsi, en mode  » barbare « , la Shiver montera jusque 8 voire 9L/100km. Elle possède aussi un indicateur de réserve qui montre le nombre de kilomètres parcourus en réserve. On peut encore programmer la  » Shiftlight  » tous les 500tr/min, et on peut choisir de lire la température en F&deg. ou C&deg. ce qui est également valable pour l’heure que l’on peut régler en mode 12 ou 24H. Tout cela est réglable à partir d’un seul bouton tout en roulant, l’inconvénient c’est que si l’on remet un des paramètres à zéro, par exemple la vitesse moyenne, le système va tout remettre a zéro, même la distance parcourue. Sacrés Italiens, encore une fois!La roue avant se trouve très… en avant, ce qui donne à cette Shiver un angle de braquage ridicule et ne facilite pas les man&oelig.uvres. En conduite ça se traduit comment ? Dans les virages, elle ne se laisse pas emmener très naturellement, il faut un peu la forcer pour prendre l’angle. Une fois sur l’angle, en bonne Transalpine, elle est très stable et garde facilement sa trajectoire.Aprilia Shiver 750 ABS – 2011 Aprilia Shiver 750 ABS – 2011Au démarrage, l’arrivée de la puissance nous a semblé trop agressive, on a l’impression que lorsqu’on demande 5% elle en donne 15%. On pourrait croire que cette arrivée brutale de puissance va être difficile à gérer dans les hauts régimes mais ce n’est pas le cas, la petite a une plage de puissance relativement réduite, tout se passe entre 2 et 6500tr/min, passé ce cap, elle n’a plus rien à donner. C’est une caractéristique classique d’un bi-cylindre mais ici on le ressent encore plus, à cause de son agressivité au démarrage.Aprilia Shiver 750 ABS – 2011 Aprilia Shiver 750 ABS – 2011

Fly by wire: up to date, la bella!
Fly-by-wire! Notre moto d’essai possède le même système de gestion de la poignée de gaz que celui des R1/R6. On y trouve d’ailleurs le même inconvénient. Il n’est pas facile de tenir un filet de gaz et, au démarrage, c’est difficile à gérer. Même constat pour la remise des gaz, on a un effet interrupteur. C’est-à-dire qu’on ne peut pas remettre les gaz en douceur sans noter un petit hoquet du système. Aprilia Shiver 750 ABS – 2011Les Etriers brembo (même s’il est bel et bien écrit Shiver dessus) font très bien leur travail, le freinage est puissant, endurant et facilement dosable. On peut juste signaler un ABS qui s’enclenche un peu trop tôt à notre avis, et le fait qu’il ne soit pas déconnectable pour qu’on puisse jouer avec la belle. Faire une roue avant n’est vraiment pas facile. Pour y arriver, il faut le faire à haute vitesse et utiliser son poids pour basculer la moto en avant. Bon, si je vous dis ça, c’est parce que c’est un exercice que j’affectionne. Ben oui, personne n’est parfait… L’ABS est un bon point car il met en confiance durant les freinages à risque, comme sur une chaussée humide et ne se fait pas sentir de manière intrusive, sauf quand on veut jouer. Aprilia Shiver 750 ABS – 2011 Aprilia Shiver 750 ABS – 2011Les suspensions sont très bien conçues pour une conduite routière, la Shiver reste très confortable même sur nos routes belges, et dans les courbes rapides, elle reste très stable, comme calée sur un rail.On peut dire en conclusion que cette moto est finalement réussie, mais on ne voit pas clairement à quel genre de motards elle s’adresse. Elle est un peu brusque dans les bas régimes, ce qui ne met pas les novices en confiance. et elle est un peu creuse dans les hauts régimes, caractéristique dont les motards expérimentés ne raffoleront pas. L’Aprilia Shiver ne se démarque dans aucun secteur (saut peut-être esthétique, mais c’est une question de go&ucirc.t), mais à notre avis elle ferait une bonne moto pour des promenades sympathiques. Au quotidien? Pourquoi pas, bien qu’elle manque selon nous de personnalité et de peps mécanique.Aprilia Shiver 750 ABS – 2011 Aprilia Shiver 750 ABS – 2011Budget/Plaisir : 7/10 . Au quotidien : 7,5/10 .Sport : 7/10 .Duo : 5/10 .Débutant : 4/10. Black Knight

Fiche technique
Aprilia Shiver 750 ABS – 7990&euro. en octobre 2011 Aprilia Shiver 750 ABS – 2011 Aprilia Shiver 750 ABS – 2011Engine: Aprilia V90 Four stroke longitudinal 90&deg. V twin. Liquid cooling. Double overhead camshaft with mixed gear/chain drive. four valves per cylinder. Euro 3. Fuel: Unleaded petrol. Bore x Stroke: 92 x 56,4 mm Total displacement: 749,9 cc Compression ratio: 11 : 1 Maximum power at the crank: 95 HP at 9000 rpm. Maximum torque at the crank: 8.25 kgm at 7000 rpm. Fuel system: Integrated engine management system. Injection with Ride by Wire technology control of the throttle bodies Ignition: Digital electronic, integrated with the injection Starting: Electric Exhaust: Two in one system in 100% stainless steel with three-way catalytic converter and Lambda probe Generator: 450 W at 6000 rpm. Lubrification: Wet sump Gear box: six speed, transmission ratio: 1&deg. 36/14 (2.57) 2&deg. 32/17 (1.88) 3&deg. 30/20 (1.5) 4&deg. 28/22 (1.27) 5&deg. 24/25 (0.96) 6&deg. 23/26 (0.88) Clutch: Multi-plate in oil bath, hydraulically operated. Primary drive: Spur gears, transmission ratio: 60/31 (1.75) Final drive: Chain Transmission ratio: 16/44 Frame: Modular steel trellis connected with high strength bolts to aluminium side plates. Detachable rear frame. Front suspension: 43 mm upside-down fork. 120 mm wheel travel. Rear suspension: Aluminium alloy swingarm with reinforcement truss. Hydraulic shock absorber adjustable in spring preload and rebound damping. Wheel travel: 130 mm. Brakes: Front: Double stainless steel floating disc (&Oslash. 320 mm ). Four piston radial calipers. Metal braided brake line. Rear: Stainless steel disc (&AElig. 240 mm) with single piston caliper. Metal braided brake line. Wheels: In aluminium alloy Front: 3.50 X 17″ Rear: 6.00 X 17″ Tyres: Radial tubeless. front: 120/70 ZR 17 rear: 180/55 ZR 17 Dimensions: Overall length: 2265 mm Overall width: 800 mm (at handlebars) Overall height: 1135 mm (at instruments) Seat height: 810 mm Wheelbase: 1440 mm Trail: 109 mm Rake angle: 25.7&deg. Dry weight: 189 Kg Fuel tank capacity: 16 l Aprilia Shiver 750 ABS – 2011 Aprilia Shiver 750 ABS – 2011www.aprilia.com
« 

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,367FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité