Aprilia Pegaso Strada

Dans les nuages sur le dos de Pégase
Aprilia Pegaso Strada

Le Pegaso Strada nous revient avec un look plus affirmé et animé par un coeur vaillant, il pourrait facilement devenir la référence en matière de trails routiers légers.Design complètement nouveauEntre l’anorexie d’un super-motard et les rondeurs d’un trail, le Pegaso n’hésite pas à innover. La fourche est bien dégagée pour exprimer la sportivité d’un supermot’ mais son débattement est bien celui d’une routière, sa taille svelte le fait para&icirc.tre élancé pourtant il n’est pas haut sur patte avec une selle à 780 mm, il réussi à faire partie de ces rares motos accessibles aux moins grands. L’orange fluo, le bleu métallique des jantes attirent le regard, ainsi que la grande tête de lion sur les flancs. Le volume du réservoir donne de la présence tandis que la tête de fourche reste très discrète avec un saute vent presque inexistant, les deux se mêlant l’un à l’autre avec l’aide d’éléments gris. Les deux pots sous la selle sont subtilement habillés par un carénage tout en courbes, les jantes façon Marchesini et les étriers de freins Brembo parachèvent le travail de séduction.Prise en main en deux tempsMalgré ses airs sportifs, la position est neutre, le dos est droit, les bras sont posés sur le cintre sans tirer d’un centimètre le buste vers l’avant, les jambes sont normalement pliées. La selle n’a rien d’un supermot’ non plus, sans excès de largeur, elle permet d’être confortablement assis, seule sa légère inclinaison vers l’avant peu parfois devenir gênante. Le premier abord est, nous le voyons, très accueillant.Un coup de démarreur et le mono s’ébroue, son injection se charge de le faire tourner à froid, nous ne devons plus nous occuper de rien. Le maniement d’un mono-cylindre demande un certain doigté et sur les premiers kilomètres. Caractériel sous les 2.000 t/min, il faut éviter d’y mettre du gaz car il n’aime pas cela du tout et vous le fait savoir en protestant par des vibrations et des sons inquiétants, il est même capable de bloquer net avant de reprendre, surtout à froid. Il accepte de reprendre à partir de 2.000 t/min, faisant mieux que sur la Yamaha MT-03 pourtant équipée du même Rotax mais inexploitable sous 3.000 t/min. Entre 2 et 3.000, le Pegaso avance très sagement et il ne faut hésiter à donner des mouvements francs de poignets pour lui tirer quelques watts. C’est surtout à partir de 5.000 t/min qu’il va se créer une réputation, il pousse alors très fort avec une belle progression dans les tours jusqu’à 6.000 t/min où il finit par s’essouffler et terminer sans intérêt supplémentaire sur le rupteur à 7.000 t/min. Ses 50 cv vous emmèneront au besoin à plus de 170 km/h, ce qui n’est pas mal pour un mono-cylindre.Ni mou ni agressif, il permet de flâner tranquillement, un registre qui était difficile à tenir avec la Yamaha, beaucoup plus explosive. A régime constant, le moteur hésite constamment, c’est un trait typique du mono-cylindre pour lequel l’injection à du mal de se régler sur le seul cylindre. La plage d’utilisation limitée de ce moteur oblige à beaucoup utiliser la boite de vitesse et celle-ci s’y prête volontiers, elle est légère et verrouille bien, l’embrayage est extra-léger, mais possède une course très courte qui demande du doigté.

Pégase au galop
Aprilia Pegaso StradaAprilia Pegaso Strada

Nous profitons d’un mode promenade convaincant, complété par des suspensions qui avalent tout et épargnent notre dos et nos poignets des chocs, y compris sur les casse-vitesse et autres nids de poule. Le train avant est stable, peu sensible aux ornières ou au vent latéral. Très joueur grâce au large cintre, il combine stabilité rassurante et agilité. Le pneu de 160 à l’arrière contribue à la légèreté du pilotage. Avec ses 168 kgs à sec, le Pegaso se laisse évidemment manier le plus simplement du monde, nous en profitons tout le temps, que ce soit dans les manoeuvres ou sur la route. Et inutile de préciser que les passages urbains sont un vrai plaisir.A tout moment, il suffit de monter dans les tours pour se retrouver sur une Aprilia très dynamique capable de nous jeter en avant pour un dépassement éclair ou tout simplement nous caler dans le fond de la selle pour le plaisir. Le double échappement est réglé sur le mode discret, le Pegaso étant nettement moins expressif sur ce point que la MT-03, il nous fait davantage penser à la BMW GS 650. L’acoustique des Aprilia est d’origine « civilisée ».Comme le petit saute-vent pouvait le laisser penser, il n’y a pas de miracles, à 120 km/h, le vent est sur le buste, tire sur le casque et la nuque et oblige les bras à se contracter pour tenir le buste droit, la protection au vent est insuffisante pour espérer effectuer une liaison prolongée avec un bon niveau de confort. Il faut se reculer sur la selle et se pencher légèrement en avant pour compenser la pression, mais impossible d’échapper au flux d’air, quand on vous disait qu’on était dans les nuages…Le freinage à simple disque n’a pas le mordant d’une Tuono mais la puissance nécessaire pour assurer des freinages nets sans jamais être brutaux. Le frein arrière permet de contrôler sa vitesse efficacement en ville ou s’amuser avec le pneu arrière. Une personnalité richeLes petits rétroviseurs ronds ne sont pas un premier prix de beauté et renvoient une image de petite taille mais bien lisible, grâce aussi à l’absence de vibrations. Le tableau de bord profite de l’électronique partagée sur toute la gamme Aprilia et Moto Guzzi, avec encore une fois une sélection des informations affichées qui nous fait bien rire, sur la Pegaso Strada « il » a été jugé utile de nous informer sur le niveau d’essence par une jauge à graduations, la température moteur par graduations, l’heure, la vitesse et deux partiels comprenant le kilométrage, le temps total de route, la vitesse maximale et un chrono. Pas de température extérieure, ni de consommation ou vitesse moyenne. Le tout se commande depuis le commodo gauche par un « joystick » situé au-dessus de l’indicateur de direction, pousser un coup à gauche ou à droite pour afficher de manière « circulaire » les informations, appuyer pour remettre un partiel à zéro, ce qui remettra le temps et la vitesse max à zéro également, pour ce partiel là. Au total, un système bien pensé, même s’il nous est arrivé de le confondre avec le clignotant et vice-versa.L’écran digital affiche un dessin à l’allumage, cela ne sert à rien mais c’est sympathique. Un rangement sur le sommet du réservoir permet d’accéder au bouchon du réservoir ainsi qu’à un espace pour déposer un téléphone, un agenda, ses cigarettes, ses clés, etc. Son ouverture est électrique et se commande par un bouton sur le commodo gauche, il faut donc que le contact soit mis pour l’ouvrir, un tapis en caoutchouc sur le fond empêche aux objets d’être martyrisés ou de se balader. Un espace est aussi disponible sous la selle mais pourra tout juste contenir un vêtement de pluie bien roulé ou un bloque-disque. Une quantité d’accessoires de rangements supplémentaires a été imaginée par Aprilia pour rendre la Pegaso encore plus pratique (voir photos du salon de Bruxelles 2007).Nous avons été séduits par l’étendue des possibilités du Pegaso Strada. Fin et d’allure sportive, il peut à la fois être dynamique et simplement agréable. Toujours facile à manoeuvrer grâce à des commandes très douces, une hauteur de selle limitée, il est confortable et présente de nombreux aspects pratiques pour le quotidien. Une période d’apprentissage est nécessaire pour se familiariser avec le mono-cylindre bien qu’il soit plus facile que d’autres. Son allure dynamique ne devra pas effrayer les motards et motardes qui le confondraient avec un super-motard, il est bien plus subtil et confortable que les bêtes de course dont il s’inspire. Il fait clairement de l’oeil au public féminin à la recherche d’une moto pas trop haute, légère à manoeuvrer, assez puissante pour s’insérer volontairement dans le trafic mais point trop pour rester ma&icirc.tre de la situation. Et son tarif très étudié nous permet d’en disposer pour un prix léger.

Fiche technique
APRILIA PEGASO STRADA – 6.490 &euro.MoteurMonocylindre, 4 temps à refroidissement liquide, arbre à cames en tête entra&icirc.né par cha&icirc.ne, 4 soupapesAlésage et course 100 x 84 mmCylindrée 659 ccTaux de compression 10:1Puissance maxi 50 cv (37 kW)à 6250 tr/minCouple 59 Nm à 5000 tr/minInjection électroniqueLubrification à carter sec avec pompeBo&icirc.te de vitesses à 5 vitessesEmbrayage à disques multiples en bain d huile avec commande mécaniqueTransmission finale à cha&icirc.nePartie cycleCadre monopoutre en acier à berceau ouvertSuspension avant fourche télescopique hydraulique avec tubes &Oslash. 45 mm. Débattement roue 140 mmSuspension arrière bras oscillant en acier haute résistance, suspension progressive à biellettes avec système APS (Aprilia Progressive System). Amortisseur hydraulique Sachs réglable en détente et précharge du ressort. Débattement toue 130 mmFreins Av. Brembo à disque flottant en acier inox &Oslash. 320 mm. Etrier à quatre pistons opposés. Arr. Disque en acier &Oslash. 240 mm.avec étrier flottantJantes en alliage, à rayons dédoublésav.:3,50 X 17 &rdquo. arr.:4,50 X 17 &rdquo. Pneus av.:110/70-17arr.:160/60-17ChiffresLongueur maxi: 2160 mmLargeur maxi: 810 mmGarde au sol: 250 mmHauteur de selle: 780 mmEmpattement: 1479 mmRéservoir capacité 16 litres, dont réserve de 3,5 litresPoids: 168 kg à secConsommation: 5,2 litres/100 kmAccessoires Bulle réglable sur deux positions, levier de frein avant réglable,porte-paquets, top case 32 l. top case 45l.valises latérales semi-rigides, couvre réservoir et sacoche réservoir, selle rehaussée (820mm) Pegaso 650 Strada est disponible également en version bridée 25kW. Pegaso 650 Strada est un véhicule écologique que respect la norme européenne d homologation Euro 2.ImportateurMOTOTRICOLORE Lange Dreef 13b4131 NJ VIANEN
www.mototricolore.com

Geoffroyhttp://www.Objectif-moto.Com
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,398FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité