Andromeda Meteor, des gants racing et Vegan

Laissons de côté le débat Végan ou pas végan, c’est un point que certains jugeront très important d’autres pas du tout, chacun ses convictions. J’ai donc entamé cet essai comme tous les autres pour vous présenter au mieux ces gants racing.

Andromeda Meteor, des gants racing et Vegan

Au premier coup d’oeil, rien ne les distingue d’une autre paire de gants sportifs : des renforts sur les doigts, des aérations aussi, une coque carbone sur le dessus de l’articulation et un autre renfort dur au poignet. Les deux doigts externes sont même rattachés pour éviter les dommages en cas de chute.

Si on s’approche un peu plus, on est plutôt surpris. En tout cas moi je l’ai été, tellement que j’ai demandé à l’usine si c’était bien normal. Sur les côtés des gants et des doigts, le Kevlar est apparent et le bout des doigts est coupé assez bizarrement, voir même grossièrement. J’avoue, j’ai d’abord pensé que j’étais tombé sur un mauvais exemplaire et après avoir discuté avec Andromeda, les raisons sont multiples.

Les gants sont entièrement doublés de kevlar et pour le confort, ils ont voulu mettre toutes les coutures à l’extérieur. Seulement en faisant ça, il faut coudre dehors et ce n’est pas le plus simple pour couper le cuir synthétique et le kevlar. Ceci explique qu’on voit cette couche à l’extérieur et que la coupe des doigts soit si étrange. Comme ils le disent eux-mêmes, ils ont pensé des gants pour le confort et la protection, laissant un peu de côté l’esthétique. Si au début, je trouvais ça bizarre, après quelques temps, je trouve ça plutôt sympa, un petit côté artisanal et racing à la fois.

Après, le plus important est de les tester, sur route dans mon cas, comme je le fais pour tous les autres essais. Je vous le dis de suite, je n’ai pas été jusqu’au crash-test.
On ouvre les deux straps : un lanière étroite au poignet et un large velcro à la manchette et c’est parti.

Souplesse, c’est le premier mot qui me vient à l’esprit quand je les ai portés la première fois. Je ne me souviens pas avoir jamais eu des gants aussi souples sur les doigts, pour des gants racing en tout cas. Et au fil des kilomètres, le constat reste le même, les Météor sont souples et c’est un vrai régal, que ce soit pour les commandes de la moto que des accessoires comme une caméra par exemple. Sans être prévus pour être utilisé avec un écran tactile, ils offrent néanmoins un excellent feeling.

Andromeda Meteor, des gants racing et Vegan

Pour l’été, les aérations font bien leur boulot mais bien entendu, ça dépendra de la moto et de la position de votre main sur la poignée. Ils auraient pu ventiler plus, les entrées au doigts sont petites et celles sur le poignet ne serviront pas beaucoup vu qu’elles seront normalement au dessus de la manche de la veste. Celles du centre du gants, juste derrière la coque carbone dépendront encore plus de la position des mains.
Je ne vais pas me plaindre, dans l’ensemble, ils sont assez aérés pour ne pas trop transpirer.

Andromeda Meteor, des gants racing et Vegan

Parfaits ces gants alors ?
Presque je dirais. Je les ai portés sur pas mal de motos lors de cette saison et toujours avec plaisir. Le seul point à lui reprocher c’est qu’il reste visiblement une couture à l’intérieur, autour du pouce. Ca ne se sent pas en roulant mais à chaque fois que je me suis arrêté, j’avais bien les marques sur les deux mains.

Andromeda a promis de chercher une solution pour éviter ça, c’est pour moi déjà un gage de sérieux que d’écouter les critiques. Bien que comme je le disais, ça ne me gêne pas plus que ça.

Pour le budget, il faut compter 124.70 € pour une paire de Meteor, un tarif qui reste raisonnable. Difficile de comparer tant il y a des prix différents dans les gants, même dans les gants racing en cuir. Par contre, pas d’homologation sur ces gants… en tout cas pas encore. La marque Andromeda nous a confié qu’ils étaient occupés à l’obtenir mais que visiblement, ça prenait pas mal de temps.

Andromeda Meteor, des gants racing et Vegan

A noter aussi que le côté Vegan est un argument important pour la marque espagnole qui avait déjà plusieurs produits comme des vestes et des superbes chemises renforcées Kevlar. Ils ont même poussé le concept plus loin en proposant une combi racing sans cuir animal, en deux versions, plus légère et plus souple qu’une combi cuir, en une ou deux pièces et sur mesure.
Un luxe qui bien entendu a un prix mais je ne sais vous en dire beaucoup plus, je ne l’ai vue que sur les photos et vidéos.

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,368FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité