Yamaha MT-07 Tracer, elle a tout de la grande

On l’attendait ! La famille MT grandissant, beaucoup espéraient voir la déclinaison Tracer en 700.
Pas que la Tracer 900 ne soit pas intéressante mais certains se contentent amplement d’un plus petit moteur et forcément, côté budget, elle est plus abordable. Objectif-moto a tellement voulu la tester que nous vous l’avons déjà présentée une fois mais comme nous avons eu deux fois le plaisir de la tester, on a aussi le plaisir de vous montrer deux fois.

Yamaha MT-07 Tracer, elle a tout de la grande

Côté look, pas vraiment de surprise si ce n’est le look des protège-mains ou saute-vents incluant les clignotants. La Tracer gagne bien entendu un dessus de carénage avec une double optique et ses feux de position LED et une bulle réglable manuellement. Pour le confort du pilote, la selle devient un peu plus épaisse et en une seule pièce histoire de ne pas oublier qu’elle peut aussi partager ses aventures en duo.

Yamaha MT-07 Tracer, elle a tout de la grande

Le tableau de bord entièrement digital est complet avec une jauge et le rapport engagé. Il est aussi bien intégré derrière la bulle mais pour afficher d’autres informations, il faut appuyer sur les boutons en bas de l’écran ce qui n’est pas des plus pratiques.
Les commodos qu’on pouvait trouver en adéquation avec la XSR 700 semblent un peu cheap sur cette version et ça jure un peu avec l’ensemble.

Moins crapuleuse, la Tracer 700 semble avoir sorti sa tenue de bal pour séduire un autre public, plus demandeur de moto polyvalente, voir passe partout. Le mot est lâché, polyvalente et c’est sans doute comme ça que la plupart des personnes l’ayant essayée vont la décrire.

Yamaha a même prévu un tas d’accessoires pour la customiser selon vos désirs et l’offre plutôt large comprend bien entendu des valises et un top case. En passant sur le site Yamaha, vous pourrez même configurer votre moto avec les options qui vous tentent.

 

On retrouve bien entendu le même châssis que la MT-07 et le même moteur : le bicylindre crossplane de 689 cc qui développe toujours ses 74,8 cv à 9000 tr/min. On ne va pas vous refaire un couplet sur tout le bien que nous pensons de ce moteur. Il nous avait convaincu avec la MT-07, conforté avec la XSR et forcément, il garde de sa superbe avec la Tracer. Il faut quand même reconnaître qu’elle a pris quelques kilos : 196 kg face au 182 du roadster.

La Tracer embarque toutefois 4 litres de plus, soit 17 litres en tout, ce qui explique aussi un poids un peu plus important.

Le CP2 reste un moteur pétillant et permissif. Entendez par là qu’il se montre accessible à un débutant mais permet aussi à un motard plus aguerri de s’amuser au guidon. Pas de choix de cartographie mais ce n’est pas vraiment nécessaire vu la puissance de la moto. Parlant puissance, une 20 de cv en plus, elle en serait presque parfaite sur ce plan mais les 75cv se montrent largement suffisants tant que vous n’êtes pas un dingue d’arsouille du dimanche (ou d’un autre jour). Vous risqueriez d’y perdre votre permis mais aussi de lui trouver un petit manque d’allonge. Rassurez vous, il faut déjà en demander beaucoup pour se plaindre.

Avec son réservoir de 17 litres et une consommation contenue entre 4 et 5 litres au cent, vous pouvez espacer les passages à la pompe, qui s’en plaindra ?

Heureusement, malgré sa prise de masse, elle n’en devient pas une enclume, loin de là. Elle reste toujours aussi amusante et maniable tout en offrant une meilleure protection. Assis un peu plus haut (835 mm contre 805mm), le pilote profite aussi d’un guidon assez haut et large pour facilement balancer la Tracer dans les virages, qu’ils soient rapides ou serrés.

Les réglages des suspensions offrent un bon équilibre entre sportivité et confort. Dommage qu’on ne puisse pas les régler comme on le veut mais il faut bien contenir les coûts.

Petit détail en passant, Yamaha a allongé l’empattement pour arriver à 1450 mm pour garantir la stabilité.

Pour le freinage, rien d’exubérant non plus ; un double disque 282 mm avec des étriers 4 pistons et un 245 mm à l’arrière. L’ensemble se montre suffisant mais ne devrait pas non plus vous planter le train avant si vous aimez les freinages mode bucheron. On en revient à cette notion de polyvalence avec une partie cycle qui permet au débutant et au pilote d’y trouver de quoi en profiter au quotidien. L’ABS ajoute la sécurité supplémentaire pour rouler par tous les temps.

Pas parfaite partout mais à la hauteur sur bien des aspects nécessaires au plaisir d’un motard.

Yamaha MT-07 Tracer, elle a tout de la grande

Il ne faut pas rouler longtemps pour comprendre que la Tracer 700 peut répondre à presque toutes vos demandes. Les trajets quotidiens ne sont qu’une formalité même si le bas des jambes n’est pas protégé des intempéries. La souplesse du moteur et la facilité de conduite permettent de se sortir de toutes les embuches de la route. Oui forcément, elle n’est pas prévue pour du offroad, pour ça, il faudra attendre la supposée arrivée d’une petite Ténéré avec le CP2.

Pour les balades du week-end, la Tracer devrait aussi répondre présent en permettant de bien s’amuser à son guidon et pour peu qu’on soit raisonnable, elle sera à la hauteur de ce que vous espérez.

Finalement, le voyage ne lui fera pas peur non plus. La bulle protège assez bien, déviant le vent sur le haut du casque sans trop gêner le pilote. Le duo, même si on ne l’a pas testé, devrait aussi faire partie de ses possibilités.

Même les petits protège-mains se montrent assez efficaces, certes pas autant qu’un plus classique et enveloppant comme sur des machines plus typées enduro mais quand même.

Yamaha MT-07 Tracer, elle a tout de la grande

Reste à accepter sa hausse de prix ! Hé oui, elle ne fait pas que prendre du poids, normal. Enfin normal, il faudra quand même débourser 8.690 €. En soit, ça peut vous sembler raisonnable mais comparé à la MT-07 de base proposée à 6390 €, la petite Tracer fait payer cher sa polyvalence et sa protection supplémentaire.

Bien entendu le public risque d’être sensiblement différent entre un roadster accessible mais fougueux au besoin et une moto bonne à tout faire, ce qui est loin d’être péjoratif à mes yeux.

Yamaha MT-07 Tracer, elle a tout de la grande

Je me faisais même la réflexion, toute personnelle il est vrai, que si les motos de style sport-GT comme ma GSXF ont presque disparu c’est peut-être bien au profit de ce genre de moto, pas pointue dans un domaine mais que l’on peut utiliser toute l’année, sans se ruiner et selon ses envies.

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,375FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité