Triumph Tiger 800 XC

Les origines

Décidé à se tailler une part du gâteau des maxi trails, dominé par les BMW GS qui sont omniprésentes sur nos routes, Triumph introduit les Tiger 800 et 800 XC sur le marché en 2010, suivies par la 1200 en 2011, toutes équipées du moulin 3-pattes typique de la marque anglaise.
Toutefois, il serait injuste d’accuser Triumph de surfer sur la tendance lancée par BMW avec sa GS, puisque déjà à l’aube des années 70, un certain Ted Simon, journaliste anglais parti au guidon de sa Triumph Tiger pour un tour du monde de 3 ans et demi, publiera le livre culte « le voyage de Jupiter ». Le trail n’existait pas encore, mais le nom et l’esprit étaient déjà là, une décennie avant la fameuse GS…

Triumph Tiger 800 XC
Triumph Tiger 800 XC version limitée… elle est belle hein?

Un peu de technique

La version limitée de la Tiger 800XC en jette vraiment avec son magnifique cadre rouge et ses plastiques noirs. Cette édition spéciale coûte 14’190 CHF (l’équivalent de 11700€, ndlr), soit 200 CHF de plus que la version standard, et pour cette différence je me demande qui peut bien acheter la version standard tant cette édition limitée est belle. Je me permets même de dire que c’est, d’après moi, le plus beau trail disponible sur le marché en 2014. Côté technique par contre, les ingénieurs de chez Triumph ne se sont pas trop foulés pour nous en mettre plein la vue.
Un embrayage à câble, pas de ride-by-wire, pas de fourche réglable, pas de traction control, pas d’étriers de frein radiaux, juste un ABS.

Triumph Tiger 800 XC
Le moteur est le 3 pattes 675cc de la Street Triple dont on a augmenté la course pour atteindre 800cc.
Par rapport à la version standard de la Tiger 800 disponible dès 11’790 CHF (l’équivalent de 9700€, ndlr), la XC est plus haute, dispose de jantes à rayon, d’une roue avant de 21 pouces, d’une suspension adaptée pour le terrain et d’un bec de canard qui rappelle étrangement sa cousine germanique… Facturée 12’990 CHF la version XC coûte 1’290 CHF de plus que la version standard (1’490CHF de plus pour la version limitée). Malgré ce manque d’artifices techniques pour nous en mettre plein la vue, on constate qu’au final, la Tiger s’en sort très bien comme ça. L’embrayage est d’une souplesse exemplaire, la réponse de la poignée de gaz parfaite, le freinage correct. Des suspensions réglables c’est joli, mais la réalité est que 90% des motards ne toucheront jamais les réglages d’origine.

Triumph Tiger 800 XC
le large guidon est très confortable pour les longs trajets

 

Une moto idéale pour les débutants

La souplesse du 3-pattes anglais est impressionnante. Même 3 rapports au-dessus, il ne tape pas. Celui qui arrive à faire caler ce moulin mérite de passer le restant de ses jours sur un scooter! Ce moteur ravira particulièrement les débutants et les motards qui ont l’habitude de rouler en 4-pattes. Sa courbe de puissance très linéaire qui ne surprend jamais, sa plage de régime exploitable de 1’500 à 10’000 tr/min, sa boîte précise, son absence de vibrations, sa poignée de gaz facile à doser, on ne peut jamais le prendre en défaut.
Ses qualités pour les uns, seront probablement des défauts pour les motards expérimentés ou ceux qui roulent habituellement en twin qui diront que le moulin manque de caractère. C’est pas ce genre de moteur qui va vous faire sourire à chaque rotation de la poignée de gaz. Pour prendre du plaisir, j’ai dû laisser tomber ma conduite sur le couple et attaquer haut dans les tours. Entre 7’000 et 10’000 tr/min, ça commence à envoyer un peu de purée et le sifflement caractéristique du 3-cylindres commence à se transformer en un bruit plus racing. On peut même imaginer qu’avec un échappement un peu moins castré le plaisir de conduite de la belle Anglaise serait tout autre.

Les options

Le catalogue d’options est relativement bien fourni. Le pack Triumph extra (top case, dosseret, bulle haute et poignées chauffantes) est disponible pour 1200 CHF, le kit valises latérales coûte 1’099 CHF. Sont également disponibles au catalogue une béquille centrale, une selle confort, des phares additionnels… De quoi faire grimper sacrément la facture finale.
Mon modèle d’essai était équipé du kit valises. Celles-ci sont très pratiques et rapides à monter / démonter. Elles sont en plastique mais semblent très robustes, et d’ailleurs elles sont relativement lourdes. La valise gauche est suffisamment grande pour y mettre un casque intégral, ce qui est très pratique. Attention toutefois lorsque vous remontez les files avec les valises, elles sont plus larges que le guidon. Les supports de fixations des valises ne sont pas très jolis, on dirait de l’adaptable, ici il y a un effort à faire de la part de Triumph pour proposer des supports mieux intégrés à la moto, comme chez certaines de ses concurrentes.

Triumph Tiger 800 XC
Même un casque de type « enduro » rentre dans la valise gauche

Triumph Tiger 800 XC
Gare en remontant les files de voiture, équipée de valises la Tiger est très large

 

Mes impressions

La Triumph 800XC m’a accompagné pendant 800 km sur mes trajets quotidiens, sur l’autoroute et sur quelques routes sympa le weekend. C’est une moto très facile à prendre en mains. Le réservoir de 20l vous permet de faire sans problème 300km. Par contre la selle est loin d’être confortable et votre fessier risque de crier grâce avant de devoir abreuver l’Anglaise. Pour les standards d’aujourd’hui, le freinage est correct, mais sans plus. Pour moi qui roule toujours avec des motos qui ont 10 ans ou plus, c’est tout à fait suffisant, et ici encore, c’est un atout pour les débutants, car certaines motos actuelles ont vraiment des freins trop brutaux.

La protection de la bulle est un peu limite pour les grands, comme sur toutes ses concurrentes. L’ordinateur de bord est bien fait et facilement lisible, dommage qu’on ne puisse pas le commander depuis un bouton sur le guidon. Une prise d’alimentation 12V est située à gauche de la clé de contact. Sous la selle passager, un espace de rangement suffisant pour mettre une combinaison de pluie.

Triumph Tiger 800 XC
Espace de rangement sous la selle passager

J’ai trouvé le moteur fade, et surtout pas assez expressif, on a presque l’impression de rouler avec une moto électrique si on n’attaque pas un peu dans les tours. Il ne vibre quasiment pas par contre. Pour le fun, il va falloir impérativement investir dans un échappement adaptable.

Le double phare de la Tiger en plus d’être beau est très efficace par conduite nocturne. Je n’ose même pas imaginer ce que ça donne si l’on rajoute les phares additionnels dispo en option… Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de tester ses capacités sur la piste et donc je ne me prononcerai pas à ce sujet.

Triumph Tiger 800 XC
La selle est réglable en 2 position grâce à ce système

 

Face à face avec la BMW F800GS

Quand on compare les 2 motos, il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas relever que la Triumph ressemble étrangement à la BMW sur plusieurs points comme le nez de canard, la cylindrée, les jantes à rayons et le cadre tubulaire. Toutefois, je la trouve plus sexy.
Sachant que j’allais tester la Triumph, j’ai loué une F800GS lors de mes vacances en Asturie (Espagne) il y a 2 mois afin de pouvoir les comparer.

A 12’500 CHF de base, la GS est 1’690 CHF moins chère et pour la différence de prix on peut même se permettre de prendre un pack confort.

La position est légèrement plus agréable sur la Germaine, spécialement pour les jambes qui sont moins écartées car le réservoir est plus fin. La selle est un peu plus confortable également. Par contre le moteur de la GS est vraiment le moulin le moins excitant que j’ai pu conduire (avec celui de la TDM900 peut-être). Il est tellement discret qu’on doit tendre l’oreille pour s’assurer qu’il tourne. Si la 800XC souffre du même défaut à mes yeux, dès qu’on dépasse les 7’000 tr/min, la Triumph est nettement plus fun que la BMW. Le gros point fort de la BMW, c’est son appétit d’oiseau qui se situe vers les 4.4l/100km (vérifiés sur 500km) contre 5.8l/100km pour l’Anglaise (vérifiés sur 800km).

Les intervalles de service sont les mêmes sur la Triumph que sur la BMW : vidange tous les 10’000km et contrôle des jeux de soupapes tous les 20’000km. Au niveau du comportement, elle sont relativement similaires. Des motos bonnes à tout faire, utilisables aussi bien pour les trajets quotidiens que des balades ou des voyages. Pour les 2 motos Touratech propose un bon paquet d’options et d’accessoires pour le voyage. Petit avantage pour la BMW, pour laquelle on peut drastiquement augmenter l’autonomie avec un réservoir additionnel…

Certes, la Triumph est plus chère que la BMW sans réellement offrir quelque chose de plus que sa rivale. On sait bien que l’achat d’une moto n’est en général pas dicté par la raison, mais plutôt par un coup de cœur, une pulsion, l’identité d’une marque. Nul doute que ceux qui n’ont pas envie de voir tout le monde avec la même moto lorsqu’ils s’arrêtent dans un col ont une alternative de choix grâce à Triumph.

Conclusion

Triumph roule clairement sur les plates-bandes de BMW en proposant la 800XC avec un trail mid-size aux couleurs magnifiques et tant mieux parce qu’on en a marre de voir des BMW à tous les coins de rues. Bien que plus chère, la Triumph est une excellente alternative et une machine bonne à tout faire, à l’aise partout et qui grâce à son moteur très souple et à sa prise en mains facile, ravira les débutants.
Celui qui ne compte pas s’aventurer sur des pistes non goudronnées et qui arrive à résister au look démentiel de la version limitée de la Tiger 800 XC peut faire de jolies économies en achetant la Tiger 800 standard qui coûte 1’490CHF de moins. De plus, la roue avant de 19 pouces de la version standard sera plus adaptée pour une utilisation exclusivement routière.

Triumph Tiger 800 XC

Zimihttp://www.zimiontheloose.ch
Zimi est un boulimique de la moto et tout ce qui a 2 roues et un moteur doit passer un jour entre ses jambes. C'est également avant tout un aventurier passionné de long voyages dans des contrées reculées et si possible difficiles d'accès. L'aventure commence là ou les routes goudronnées s'arrêtent...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,437FansLike
198FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité