Suzuki SV650, la contre-attaque commence !

Suzuki sort là l’artillerie face à la concurrence composée principalement de la Yamaha MT07, Kawa ER-6 et autres CB de chez Honda qui dominent le marché du roadster de moyenne cylindrée depuis maintenant quelques années.

Les espérances qu’avait fondées Suzuki sur la Gladius n’ayant pas été comblées, le constructeur change son fusil d’épaule et nous revient ici avec une version bien plus affutée et probablement capable cette fois de se glisser dans les best-sellers de sa catégorie.

 

Plus légère de 8Kg par rapport à sa petite sœur la Gladius, la SV650 est également équipée d’un bicylindre en V de 645cm² développant cette fois près de 76ch à 8500rpm.
Le moteur est extrêmement souple à l’utilisation et a réellement du coffre à mi- régime. Ce dernier est très agréable et permet de passer tantôt en mode arsouille, tantôt en mode balade tout naturellement.
Entre 7000 et 10000rpm, elle a encore du répondant, et quel répondant pour un si petit bicylindre d’ailleurs !
Cette SV se voit également équipée de la technologie « easy Start » de Suzuki.

Celle-ci fait automatiquement monter le moteur légèrement dans les tours lorsque vous vous approchez du point d’embrayage. En somme, vous lâchez l’embrayage et automatiquement la moto se mettra en mouvement sans risquer de caler. A l’utilisation le système fonctionne très bien, se verra réconfortant pour les jeunes permis et évitera à d’autres distraits de caler trop rapidement lors des redémarrages.

Au niveau du démarrage, autre petite nouveauté du coté de notre petite Suzuki, c’est la manière de démarrer. Fini d’embrayer pour starter, comme sur bon nombre de Suzuki ! Une simple pression sur le bouton start et la moto gérera automatiquement le démarrage du moteur de manière à arrêter aussi tôt que possible l’engagement du starter. Là encore, le système s’est montré fiable à l’utilisation.

 

Faisons court !

D’un point de vue technique, nous n’aurons cette fois pas de réels reproches à faire à cette SV650.
Les freins se sont montrés largement suffisants et bien meilleurs que la Gladius dans la majorité des cas. Les amortisseurs quant à eux se sont eux aussi montrés bons bien qu’un rien fermes sur l’arrière.
Son compteur et les comodos ? Là encore, simple mais efficace. Que dire de plus !?

Suzuki SV650, la contre-attaque commence !

A ce stade, difficile de trouver de réels défauts à cette moto en tenant compte de son prix d’attaque et de la concurrence qui se tient en face.

Nous avons pris réellement du plaisir à la piloter et sa prise en main a été instantanée.
La stabilité en virage est d’ailleurs à souligner. Ça en devient amusant de la placer au centimètre près, presque chirurgicale !

 

On se refait une beauté ?

Si la plateforme technique s’est montrée attrayante, seine et amusante à l’utilisation, qu’en est-il de son design ?

Le phare rond fait son grand retour et ce n’est pas pour nous déplaire ! C’est clairement l’élément qui lui permet de se différencier de ses concurrentes directes et lui apporte un petit look vintage tellement au gout du jour ! Par contre, oubliez le LED à l’avant. Seul l’arrière en hérite à ce stade !

Suzuki SV650, la contre-attaque commence !

 

Un petit saute vent vient surmonter le phare, servant par la même occasion de protège compteur.
Malgré sa petite taille, ce dernier élimine déjà une partie des turbulences pour peu que vous ne soyez pas trop grand.

 

Suzuki SV650, la contre-attaque commence !

Visuellement, la ligne de la belle se veut très jolie. Néanmoins deux bémols sont à signaler, voir à améliorer dans le futur…
Du côté du moteur, quel dommage d’avoir tant de durites et câbles visibles ! L’aspect visuel de la moto en serait tellement amélioré si ces derniers arrivaient à se dissimuler un peu plus à l’intérieur de la machine !

Suzuki SV650, la contre-attaque commence !
Autre élément disgracieux à nos yeux, le pot d’échappement. Bien que surmonté d’une petite plaque d’aluminium, ce dernier ne nous a pas convaincu visuellement. La sonorité qui s’en échappe par contre vient quelque peu nous faire oublier ce petit défaut. Un son rond, un rien rauque, ni trop fort, ni trop faible. Un bon point !

 

Jeune permis également en point de mire !

La SV650 se décline en deux versions. Une A1, 76 chevaux, mais également une A2 législation oblige. Le bridage effectué à 47.5Ch lui permettant ainsi de finir dans les mains de nos jeunes permis.
Là encore, Suzuki à une réelle carte à jouer tant son modèle se différencie des autres motos accessibles aux A2.

Conclusion

Avec ses 197kg tous pleins effectués et sa selle à 785mm, la SV650 s’est montrée très maniable, adaptée à tout type de gabarit, y compris les plus petits.

Sa consommation de 5l/100 en mode mixte, quelque peu différent des 4l/100 annoncés reste somme toute raisonnable pour une utilisation au quotidien.

Que cela soit pour une utilisation urbaine ou en mode « balade », celle-ci se veut très amusante à conduire et repose sur une base moteur/châssis solide. Un bon compromis qui pourrait plaire à bien des motards qui la testeront !

Niveau prix, comptez 6599€ en version noir mat, et 40€ de plus pour la version « stripes ». Un prix dans la lignée de ce que fait la concurrence pour des modèles équivalents.

Geoffroyhttp://www.Objectif-moto.Com
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,372FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité