Shoei GT-AIR, l’intégral passe enfin à l’écran solaire intégré

 

Enfin, enfin Shoei propose un intégral tourisme avec un écran solaire intégré. Le GT-Air est donc nouveau dans la gamme même s’il était déjà présent au catalogue l’année passée, nous venons juste d’avoir la chance de le tester. Comme on aime ne pas passer inaperçu, on a pioché dans le catalogue 2015, le Revive TC5, une déco étonnante comme Shoei sait les faire.

Shoei GT-AIR, l’intégral passe enfin à l’écran solaire intégré

Que les plus discrets se rassurent, il existe dans d’autres coloris et même en uni.

Shoei oblige, on est sur un casque haut de gamme avec une coque en AIM, fibre de verre organique et fibres multi-composites en couches superposées. Celle-ci est disponible en 3 tailles différentes.

Elle offre rigidité et résistance tout en contenant le poids bien qu’on soit encore loin d’un casque carbone.

Notre exemplaire affiche quand-même 1520 gr sur la balance. Heureusement, une fois sur la tête, on ne le ressent pas, le casque est bien équilibré.

Côté sécurité, on note le EQRS, Emergency Quick Release System qui permet aux secours de dégager les mousses de la jugulaire en cas de besoin après un accident, à ne pas tenter soi même bien entendu.

 

 

Parlant sécurité, si Shoei a mis un moment avant de proposer un casque avec un écran solaire intégré, contrairement à d’autres marques c’est parce qu’ils avaient une exigence de taille.

Comment garder la même protection partout en laissant une place pour un écran ?

Pour répondre à cette question, le GT-Air adopte un design spécial avec une sur épaisseur à l’avant, emplacement dédié justement à cet écran ce qui permet à Shoei de garantir la même épaisseur de coque pour une protection identique tout autour de la tête.

Au passage, cet écran est aux normes EN-1836 garantissant un filtrage de 99% des UV.

Shoei opte aussi pour une boucle micrométrique, plus pratique que la traditionnelle double D qui reste bien entendu utilisée pour les casques racing. Un protège-nez et une bavette anti remous sont aussi fournis dans la boîte, tout comme un pinlock.

Pour le confort, l’intérieur 3D est démontable et lavable. Les mousses de joues sont disponibles en différentes épaisseurs pour l’ajuster au mieux.

L’aération a aussi été bien travaillée avec une entrée à la mentonnière et une sur le haut du casque, facilement utilisables avec des gants tout comme l’extracteur arrière qu’on peut aussi fermer. Celui-ci s’intègre dans l’aileron formé dans la coque.

Même si elle se montre efficace, le Pinlock reste indispensable par temps humide et il en faut peu pour avoir plein de buée à l’intérieur.

On regrettera, pour ceux qui ont connu les XR 1000, le cliquet trois positions qui permettait de verrouiller ou ouvrir juste d’un cran l’écran. Sur le GT-Air, on peut juste clipser celui-ci.

Bon, tout ça c’est bien beau mais sur la route, il vaut quoi ?

Une petite vidéo pour vous présenter ce casque :

On l’a testé sur plusieurs motos pour se faire une idée.

Côté confort, on l’enfile facilement et on ne note aucun point de pression désagréable, ce qui permet de le porter longtemps sans le regretter. Son équilibre est bon et l’aérodynamisme a été bien travaillé. Peu importe la moto ou la vitesse, le casque ne bouge pas, même en tournant la tête et en le soumettant à plus de pression, un vrai bon point pour le Shoei.

L’aération est à la hauteur et on sent très bien la différence selon qu’une des entrées (ou sorties) soient ouvertes ou pas. Malgré tout, par temps humide, on ne peut que vous conseiller que d’ajouter le Pinlock (fourni dans la boite).

On regrette toutefois l’absence du cliquet du XR 1000 qui permettait une très légère ouverture de la visière, ce qui laissait passer un filet d’air pour enlever la buée. Le verrouillage de celle-ci était aussi plus facile que le clips du GT-Air.

La boucle micrométrique par contre se montre forcément plus facile au quotidien que la double D.

La manipulation de l’écran solaire est simple, entièrement manuel mais ça ne pose pas de souci. L’espace sous l’écran solaire reste important, impossible de rouler vite avec la visière ouverte sans avoir le vent qui s’engouffre en dessous mais en ville, la vision est très bonne à travers celui-ci, preuve d’une bonne qualité.

En fait, le seul vrai point noir sur le GT-AIR, c’est son insonorisation. Si en ville, rien ne semble dérangeant, une fois que le rythme s’accélère, le bruit devient omniprésent.

Pas de sifflement, rien ne dépasse de la coque en dehors des aérations mais on se demande si la forme si particulière de la coque à l’avant avec l’emplacement prévu pour l’écran solaire ne cause pas des turbulences supplémentaires, source de ce bruit.

C’est dommage, jusque là, il correspondait vraiment à ce qu’on pouvait chercher pour un casque tourisme.

Visiblement, le « whisper kit » autrefois disponible ne semble plus au programme non plus.

Shoei GT-AIR, l’intégral passe enfin à l’écran solaire intégré
ici avec l’intercom Cardo SHO-1 bientôt à l’essai sur le site

Proposé entre 450 € (uni blanc) et 550 € (version déco) chez notre partenaire Motoblouz, le GT-AIR est un très bon intégral si on fait l’impasse sur l’acoustique, ceux qui roulent habituellement avec des protections d’oreilles (ce qui est conseillé pour la plupart des casques) devraient en être ravis. D’ailleurs, on vous en présentera très bientôt sur le site.

Confortable, bien équilibré, il ne manque pas d’atouts.

Vous pourrez aussi opter pour un des autres modèles, le NXR dans la même gamme de prix se montre plus racing (si on a l’occasion, on vous le présentera aussi en détail), le X-Spirit II est résolument le plus sportif de la gamme mais bien plus cher aussi ou si vous roulez plutôt sur un trail sportif, le nouveau Hornet DS pourrait aussi se montrer intéressant.

Pour voir toutes les décorations et les autres casques, passez donc sur le site de Shoei Europe !

 

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,368FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité