Shark Skwal : Led ou ne pas Led, telle est la question

Premier fabriquant à intégrer un système de LED nativement dans son casque,  Shark arrive sur le marché avec son « SKWAL ».

Présentation vidéo : Partie 1/2

 

Essai sur route : Partie 2/2

 

Shark Skwal en détails

Remplaçant du S900C, cet intégral routier intègre une toute nouvelle calotte qui se veut assez apurée en termes de forme tout en affichant une ligne globale très design. Un spoiler, servant d’extraction d’air, vient finir proprement le casque tout en soulignant l’intégration des LED à l’arrière. A l’avant, deux aérations. L’une coté frontal, gérée par un petit curseur placé sur dessus du casque, l’autre côté mentonnière, contrôlée par simple pression.

Ce nouveau modèle est en polymères, lui permettant d’afficher un poids de 1550gr (version large), tout en offrant une sécurité maximale. Coté visière, Shark a équipé son modèle du tout nouveau système « Autoseal ». Ce dispositif permet à la visière de venir s’écraser sur le joint lors du dernier « clic », rendant l’ensemble plus hermétique et mieux insonorisé. Un pinlock (antibuée) est fourni d’origine, tout comme la visière est traitée anti rayures. Visière et écran solaire sont très maniables. Question fermeture, une boucle micrométrique standard est de la partie. Ouverture et fermeture aisée comme souvent sur ce type de produit.

Côté livrées, le Skwal se décline en pas mal de coloris. Des simples couleurs unies, mates ou brillantes, aux designs un peu plus graphiques. Pour découvrir les modèles existants, rendez-vous ici.

Quelques exemples:

 

La fabrication du casque en lui-même est de très bonne facture. On se situe là dans la «moyenne gamme» lorgnant vers le haut. Finitions très propres,  casque agréable à l’utilisation, insonorisation plutôt convaincante et permettant l’utilisation d’un interphone sans problème. Mousses démontables et lavables aisément.

 

Galerie photos du Shark Skwal

 

Hé là, tu m’as vu ?

Quel motard ne s’est pas déjà fait peur de nuit en croisant un automobiliste ne l’ayant pas vu? La grosse nouveauté de ce casque, c’est donc bien son système de LED palliant au maximum ce genre de mésaventures. Présentes en frontal comme à l’arrière du casque, ces dernières auront pour but de vous rendre encore plus visible dès la nuit tombée. L’utilisation de jour n’ayant dans ce cas aucun intérêt. Trois zones ont été subtilement intégrées. L’une à la mentonnière, l’autre sur le front et pour finir, deux faisceaux se dessinent à l’arrière du casque à hauteur de l’extracteur.

Le système permet un allumage en mode « continu » tenant environ 5 heures si votre batterie est chargée à 100% et 10 heures si vous passez en mode « clignotement » (warning). En termes d’autonomie, vu la petite batterie embarquée, c’est largement suffisant. Rares sont les motards pouvant se targuer de rouler 5 heures de nuit en 24 heures… Reste qu’il ne faudra pas oublier de recharger une fois rentré! La charge se fait via une prise mini-usb placée à l’intérieur du casque. Par son emplacement bien choisi, elle ne gêne en rien et ne se fait jamais remarquer.

A noter que comme toute batterie, il est conseillé de la faire « vivre ». Dans le cas où vous remisez votre casque dans le fond du garage avec la moto pour l’hiver, nous ne pouvons que vous conseiller de vider puis recharger la batterie complétement une fois par mois, sinon vous risquez de diminuer drastiquement ses capacités de charges futures. A l’utilisation, le système se montre très simple. Un bouton ON/OFF est placé à l’arrière gauche du casque. Un clic, vous passez en allumage continu, un second clic en mode warning et un dernier pour couper le système. Nous avons également testé le casque avec un intercom installé sur le côté  (relire l’essai du F5MC), et à aucun moment ils ne se sont gênés. Le bouton « On/Off » étant placé suffisamment loin. Un vrai plus !
Au premier abord, l’utilisation de LED sur un casque peut sembler gadget. Néanmoins, après les premiers kilomètres de nuit, on se rend compte que c’est en fait très loin d’être le cas ! Oui les automobilistes vous voient ! Et oui, cela attire l’œil qu’on le veuille ou non, ce qui est une excellente chose pour nous. A moto, les seuls éléments qui nous rendent visibles la nuit sont nos feux et parfois nos gilets ou bandes réfléchissantes, tous vite noyés dans le flot de la circulation. Justement, en installant des LED sur le haut de votre tête, élément normalement le plus mobile sur la moto (par exemple quand vous utilisiez vos rétros) on signale constamment notre présence aux autres usagers. Durant l’essai, nous avons profité d’un nombre impressionnant de pouces levés d’automobilistes et même de motards pour nous dire qu’ils aimaient le système…
 

Conclusion :

Shark signe là un nouveau type d’accessoire qui risque bien d’être copié par la concurrence dans les mois à venir. L’intention de base est excellente et son utilisation quotidienne nous a convaincu. Trop de visibilité n’ayant tué personne…

Le système balbutie encore, nous ne serions donc pas étonnés de voir apparaître sous peu des dispositifs plus perfectionnés.Pourquoi  pas un casque dont les LED se synchroniseraient avec le feu « stop » voire avec les clignotants? Et pourquoi le dispositif ne pourrait-il pas détecter un usager trop proche de vous et déclencher un « warning » lui signalant de vous laisser respirer ?

Les technologies d’affichage sur les casques (LED) ou dans les casques (HUD) ont manifestement de beaux jours devant elles !
Le Skwal est proposé à un prix oscillant entre 200€ et 250€ suivant la déco retenue.

Découvrir le Skwal chez notre partenaire Motoblouz

 

Shark Skwal : Led ou ne pas Led, telle est la question

Geoffroyhttp://www.Objectif-moto.Com
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

  1. Bonjour !

    Super test ! Est-il obligatoire de mettre des bandes réfléchissante sur ce type de casque ?
    Je trouverais ça idiot mais bon… la loi… 😛

    • Merci.
      Elles sont en tout cas fournies avec…
      Ici en Belgique, nous n’y sommes heureusement pas encore obligé, mais en France?!
      Cela serait en effet très idiot…mais ils diront probablement que c’est obligatoire au cas ou les LED n’auraient plus de batteries etc…
      Nous allons demander à Shark en direct afin d’avoir leur avis et pouvoir vous répondre.

  2. J’ai acheté se casque pour changer mon ancien ( exo 500 ) et j’ai était bluffé de la qualité et la finition du shark. beaucoup de gens on des reproches sur le casque shark. Je le trouve très confortable, une bonne insonorisation, il tien très bien en place. Un vrai écran solaire qui protège très bien les yeux. la vision de celui ci et excellent. Les leds sont peut être gadget pour certain mais c’est une très bonne idée venant de shark. A la fois discret et visible de nuit. ou lorsque le mauvais temps et présent. Très content de mon achat. je recommande ce casque

  3. Il me semble que Astone propose un système similaire sur certains de ses casques, avec un fonctionnement proche de celui d’un feu stop.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité