Scorpion Exo-1400 Air : un double essai

L’avis de Rude42

Parfois, il y des casques comme ça qui donnent directement envie d’être essayé. Ainsi, lors de notre passage au salon de Bruxelles, Rudy et moi-même avions marqué notre intérêt pour ce Scorpion, le nouveau Exo-1400 Air.

Le hasard faisant bien les choses, dans ce cas-ci du moins, nous avons eu le plaisir de tester chacun un exemplaire de cet intégral.

Donc forcément, on a chacun notre avis sur notre heaume, commençons par le sien et je vous donnerai ensuite mes impressions.

 

Périlleux héritage

Chez Scorpion, un nouveau casque Sport-GT a une lourde tâche : succéder à celui qui fut le premier best-seller de la marque coréenne, l’excellent Exo-1000 Air. En 2015, l’Exo 1200 peinait à assurer la succession, qu’en sera-t-il de ce 1400 ?

Proposé dans la fourchette tarifaire supérieure du fabricant (369€ pour nos versions dénommées « Trika » et « BalckSpell »), l’Exo-1400 Air souhaite se positionner comme un intégral routier et sportif de haut de gamme, aussi à l’aise sur route qu’en voyage ou pour une escapade sur piste. Pour ce faire, il s’équipe de tout ce que Scorpion a de mieux ; citons notamment :

  • Fibres Ultra TCT, très légères et à déformation progressive lors d’un choc. Scorpion revendique grâce à elles une des meilleures résistances à l’impact jamais atteinte par un casque ;
  • Pinlock Maxvision occupant presque toute la surface de la visière et écran solaire intégré ;
  • Intérieur spécialement doux et confortable pourvu de cannelures facilitant le port de lunettes ;
  • Airfit Concept, le fameux système de pompe permettant de « gonfler » les coussins de joues pour adapter le casque à la morphologie du pilote ;
  • Aérations optimisées, jugulaire Double D et poids inférieur à 1400g.

Toute cette théorie posée, il faut reconnaître que le nouveau casque coréen présente très bien. La qualité perçue est au rendez-vous, le casque est racé et nanti d’une très belle finition. Plutôt léger malgré notre taille XXL qui nous gratifie de la plus grande des trois calottes, il s’enfile facilement et est effectivement très doux au toucher sur le visage.

Scorpion Exo-1400 Air : un double essai

Et à l’essai ?

L’Exo 1000 sorti en 2012 recueillait tous nos suffrages : confortable, aérodynamique et pratique, il méritait parfaitement l’appellation de best-seller justifiée par ses ventes. Le 1200 par contre n’avait pas convaincu totalement et, autant vous le dire tout de suite, le 1400 est un peu dans la même veine. Bien qu’il progresse sur certains points, il a toujours du mal à faire oublier son ascendant.

Bien entendu, le 1400 est plus léger et profite en effet d’un intérieur plus confortable au toucher que ses prédécesseurs. De même, son maxi Pinlock est épatant et son écran solaire intégré est efficace. Cerise sur le gâteau, ses finitions sont en hausse et atteignent désormais le niveau des meilleurs. Alors qu’est-ce qui fâche ?

Pour les porteurs de lunettes, le système breveté par Scorpion, dit KwikFit, n’est pas idéal. Certes, il permet aux lunettes de trouver plus facilement leur place que sur l’Exo-1200 de 2015, mais ce n’est pas encore parfait ; et nous avons testé plusieurs montures différentes pour nous en convaincre. Suivant le type de branches, il est parfois impossible de bien positionner les lunettes face aux yeux : imaginez l’inconfort qui peut en résulter pour qui porte des verres progressifs…

Si l’intérieur gagne en effet en confort, le bilan global n’est cependant pas parfait car, lorsque la route se prolonge, voilà que certains points douloureux peuvent apparaître sur le crâne. Pour nous, c’était le cas après environ 1h15 au guidon. Et le phénomène s’accentue avec le temps, ce qui est décevant.

Il en est de même des aérations que nous avons trouvées largement perfectibles. Celle de la mentonnière s’acquitte à peu près de sa tâche, mais les orifices frontaux brillent par leur inutilité. On le regrette lors de jours chauds.

Reste à l’Exo-1400 une aérodynamique bien pensée qui ne le fait pas « gigoter » en tous sens, même sur une basique ou sur une sportive lancées à vive allure.

Ce dernier point, qu’on ajoute à l’excellente finition générale, ne suffit cependant pas à assurer, selon nos critères, le satisfecit au nouvel intégral coréen. On lui passerait volontiers ses petits manquements s’il coûtait 100 ou 150€ de moins mais en l’espèce, nous restons sur notre faim. Pour nous, c’est clair : l’Exo-1000 n’a pas encore trouvé un remplaçant qui le fera oublier.

 

Mon avis tout aussi perso (Diabolosyl)

Ce qui m’a séduit en premier chez cet Exo-1400, c’est son look, une coque profilée avec un aileron intégré, une ligne fluide qui à elle seule donne un air racing incontournable. Avant même d’en savoir plus sur ses caractéristiques, il me faisait déjà de l’oeil. Je vous l’accorde, le look n’est pas tout, surtout pour un casque mais on ne porterait pas non plus un casque qui ne nous plait pas.

Scorpion Exo-1400 Air : un double essai

Vient ensuite le temps de la découverte plus en détails, une coque en fibres pour la sécurité et la légèreté, un écran solaire assez rare sur un casque sportif, un système Airfit qui devrait garantir un bon maintien, il n’en fallait pas plus.  Il faut croire que je n’ai pas été très discret puisque j’ai aussi pu le tester.

Comme j’aime me démarquer et que Scorpion a le chic pour sortir des décos tout aussi décalées, j’ai choisi ce Black Spell (au tarif identique que celui présenté ici au dessus). Un fond sombre, des serpents, Black Spell écrit de chaque côté… j’avoue, ça ne respire pas la joie de vivre mais j’aime bien quand même.

Je ne vous refais pas la fiche technique du casque, passons directement à l’essai !

 

Les mousses intérieurs sont confortables, doux au toucher et le maintien semble déjà bien au rendez-vous. Ce revêtement Kwikwick 3 se montre particulièrement agréable. On peut bien entendu les démonter et les laver et ils sont hypoallergéniques.  La commande de l’écran solaire se trouve assez facilement et les commandes de ventilation peuvent être utilisées même avec les gants.

Pour les premiers kilomètres, j’ai testé sans le système Airfit puis j’ai actionné la pompe pour gonfler les mousses, à l’arrêt bien entendu, ne tentez pas ça en roulant.  La différence est incroyable, pas uniquement en terme de maintien mais aussi pour l’insonorisation. Sans cet ajustement pneumatique, j’entendais un sifflement assez gênant mais une fois bien gonflé, le casque se montre silencieux. Un bon point pour l’Exo 1400. Le grand cache-menton joue aussi son rôle pour assurer le silence.

Scorpion Exo-1400 Air : un double essai

Contrairement à mon collègue, je l’ai porté toute une journée sans pression désagréable. Quand on vous dit de tester un casque avant d’acheter, ce n’est pas une blague, la morphologie de l’un n’est pas celle de l’autre et le confort d’un casque sera tout aussi personnel.

Là où je rejoins son avis, c’est pour la ventilation : suffisante au menton mais faiblarde sur le haut. On aurait par exemple pu imaginer une entrée directe au front comme sur certains concurrents. Du coup, quand le thermomètre grimpe, on a vite chaud. On aurait pu rouler en ouvrant la visière et en baissant l’écran solaire mais il ne protégera qu’en ville, une fois sur les grands axes, le vent s’engouffre sous celui-ci.

Scorpion Exo-1400 Air : un double essai

On note aussi la présence des straps pour retirer rapidement les mousses en cas d’accident, un système qui commence à se généraliser.

On continue sur ses qualités avec sa coque en fibre, il ne pèse que 1500 grammes; un poids raisonnable pour un intégral avec un écran solaire. L’écran est grand et offre un bon champ de vision avec aussi un Pinlock Maxvision, il se verrouille aussi avec un petit cliquet facile à manipuler et  l’angle de vue latéral est aussi une bonne surprise.

C’est finalement un bilan plutôt positif que je tire de cet Exo-1400, comme quoi, on a beau avoir beaucoup d’expérience dans les essais et avoir des avis parfois différents.

Et si nos coloris ne vous tentent pas, il y en a beaucoup d’autres chez Scorpion, il ne vous reste qu’à choisir :
http://www.scorpionsports.eu/francais/produits/casques/casques-routes/intgraux/exo-1400-air/exo-1400-air.html

Scorpion est distribué en Belgique par JS-Products  , on remercie d’ailleurs Fabrice et Jordan pour ces essais.

 

Scorpion Exo-1400 Air : un double essai
Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,443FansLike
197FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

CF MOTO : La Chine débarque.

Pour le motard belge, la Chine ne constitue pas, au contraire du Japon, des Etats-Unis, de l’Italie ou de la Grande-Bretagne, un centre d’intérêt particulier. Excepté quelques marques pratiquement inconnues commercialisées par une poignée de dealers multimarques et présentées dans les coins reculés du salon, les motos chinoises sont rares, voire inexistantes sur nos routes. Cela pourrait bien changer avec l’arrivée des CFMOTO et autre VOGE.
Publicité