Philips au Siècle des Lumières

Philips au Siècle des Lumières
Voici trois ans, Philips n’avait pas raté son coup avec les ampoules Motovision à reflet orangé . par contre, nous avions été déçus en 2010 par les XP Motoracing Performance. Le fabricant hollandais, dont l’éclairage est une branche porteuse, nous revient avec une gamme bien pensée qui atteint ses objectifs.

Philips au Siècle des Lumières

C’est pour couvrir l’intégralité des besoins du marché des deux-roues que Philips a commercialisé ces dernières semaines 4 nouveaux types d’ampoules disponibles en formats H4 et H7 : Vision Moto, CityVision Moto, BlueVision Moto et XtremeVision Moto. Ce sont ces deux dernières que nous avons eu l’occasion de tester, car ce sont elles qui offrent les meilleures performances en luminosité, et elles sont conçues pour les routards toutes saisons alors que les Vision (+30% de luminosité, 7,95 à 11,95€ pièce) et CityVision (+40% de luminosité, 14,90 à 18,90€ pièce) s’adressent davantage aux usagers urbains et à ceux qui sont soucieux de leur porte-monnaie. BlueVision et XtremeVision sont vendues de 18,90€ (H7) à 22,90€ (H4), un tarif certes important, mais qui se trouve justifié, nous allons le voir, par les performances des ampoules. Par ailleurs, chacune de ces 4 ampoules est nantie d’un support plus résistant ainsi que d’un filament renforcé, de sorte que son espérance de vie est multipliée par son aptitude à résister à des chocs et vibrations culminant à 10G, une valeur qu’on peut approcher en passant sur un nid de poule profond ou sur un dos d’âne prononcé. Enfin, la puissance lumineuse des 4 nouveautés s’échelonne de 1500 lumens en H7 à 1650 lumens en H4 (le lumen est l’unité physique calculant le flux lumineux), des valeurs largement supérieures à celle d’une ampoule classique

Et à  l’usage?
BlueVision sur Suzuki RF900RRestée méconnue en dépit de son excellent package sport-GT, la RF900R se caractérise par un éclairage faiblard et jaunâtre qui la fait passer inaperçue dans le flot des véhicules. Pour pallier ce  » moins  » incontestable en termes de sécurité passive, lorsqu’il faut se singulariser dans un rétroviseur de voiture par exemple, nous lui greffons une BlueVision. L’ampoule, largement bleutée, dispense pourtant une luminosité moins bleue qu’escompté -disons qu’il y a un reflet bleuté-, mais l’effet xénon allégué par Philips est bien présent. S’agissant de performance, la BlueVision rencontre toutes nos attentes : l’éclairage de la RF est transfiguré. D’après nos estimations, on y gagne 100% de luminosité pure . ce qui vous rend donc bien plus visible et de bien plus loin, mais on progresse aussi notablement en éclairage de la chaussée. Le faisceau lumineux ne va pas vraiment plus loin (ce n’est pas son but, pour ça, il y a l’Xtreme Vision) mais, parce que sa luminosité est sans commune mesure avec celle de l’éclairage original, on distingue beaucoup plus clairement le décor devant et autour de soi . en la matière, nous estimons le gain à 60% au moins. Soulignons que Philips a naturellement veillé à ce que le faisceau bleuté reste dans les limites de la législation en vigueur.

Philips au Siècle des Lumières

XtremeVision sur Kawasaki ZX7RBanc d’essai exigeant pour l’ampoule XtremeVision : grâce à son optique lenticulaire, une ZX7R affiche d’origine un éclairage lumineux et puissant, aux antipodes de la  » lanterne  » d’une RF900R. Dans le cas de l’XtremeVision, Philips annonce deux fois plus de lumière que pour une ampoule standard, soit une quarantaine de mètres supplémentaires de chaussée éclairée. Nous n’irons pas jusque-là, mais il n’empêche que l’XtremeVision optimise bel et bien l’éclairage déjà performant de la ZX7R en plein phare : rayonnement plus blanc et donc plus distinctif, éclairage plus important de la chaussée et de ses alentours (+30% selon nous) et sur une longueur supérieure de 10 à 15mètres. On n’en est pas aux 40m annoncés par le fabricant, mais le résultat n’en demeure pas moins probant. Il nous semble donc opportun de considérer que, dans les deux cas, le débours de 22,90€ par ampoule est un investissement rationnel.

Philips au Siècle des Lumières

Bref, pas question d’en revenir aux ampoules d’origine sur nos deux motos d’essai !Terminons en précisant que Philips propose également des ampoules pour tous les éclairages d’un deux-roues. Rudywww.philips.fr (Particuliers &gt. Produits &gt. Eclairage domestique &gt. Lampes pour motos)
« 

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité