Pantalon Büse Open road

Büse est une marque allemande qui commence à être bien représentée au sein du milieu motard. Innovation, qualité, large gamme et tailles pour tous.

Pantalon Büse Open road
Pantalon Büse Open road

Nous recevons donc ici en test longue durée le pantalon Open road 2 ainsi que la veste Agadir qui est publiée séparément. Nous avons porté principalement cette tenue ensemble mais pas toujours. Nous avons associé ce pantalon à d’autres vestes en notre possession.

Pantalon Büse Open road

Le pantalon Büse Open road 2 fait partie de la gamme Touring. Il est haut à la taille, possède une tirette longue de raccord avec une veste de la marque ou autre si la tirette est compatible.

Pantalon Büse Open road

Il est large dans le bas et passe donc au-dessus de vos bottes. Nous allons détailler sa technicité dans les paragraphes suivants.

La matière utilisée pour ce pantalon est 100% en Polyamide® non étanche. Il est disponible en noir ou gris silver. Notre version noire est très classique et sobre. Quelques coutures réfléchissantes augmenteront votre visibilité par mauvais temps ou de nuit.

Pantalon Büse Open road

Ce pantalon est étanche par l’insertion d’une membrane climatique Humax® amovible. Cette membrane est efficace et permet donc de rouler avec un pantalon bien ventilé en été et si une averse se profile, il est facile de replacer la membrane et de continuer sa route au sec. Il est clair que ce système a des avantages et des inconvénients.

Pantalon Büse Open road

L’avantage, c’est la modularité du pantalon, les ventilations se montrent très efficaces la membrane retirée. Les désavantages sont qu’il nécessite de s’arrêter, d’enlever le pantalon et de replacer la membrane. Il faut aussi l’emporter avec soi et si les vestes ont souvent une poche spécifique dans le dos pour emporter les différentes membranes, ce pantalon n’en possède pas. Sac à dos ou top case obligatoire donc. Et le dernier désavantage est le fait qu’il faut se déséquiper pour l’installer et le remettre. Pas très sympa au bord de la route. Ce pantalon est dans la gamme Touring et sera principalement porté sur de longs trajets. Tout motard averti regardant la météo avant de partir fera donc le choix stratégique de porter cette membrane ou pas dès le départ de sa journée.

Pantalon Büse Open road

Pour assurer de la souplesse indispensable sur un pantalon Touring, des zones de stretch en tissu Tactel® ont été placées aux endroit stratégiques que sont l’assise et l’aine. Cela facilite la montée à bord de la moto, permet de rouler en confort.

Pantalon Büse Open road

Des zones Stretch côtelées sont présentes aux genoux permettant la flexion des jambes et de ne pas se sentir serré dans la pantalon. La membrane Humax® est respirante en plus d’être étanche.

Une fois celle-ci enlevée, il y a une doublure en filet fixe et respirant.

Niveau ergonomie, ce pantalon Open road 2 se dote de sangles de réglages aux hanches, d’une fermeture par tirettes, d’un bouton pression et d’un crochet. Deux longues tirettes au bas des jambes permettent de passer facilement le pantalon par-dessus les bottes. Nous avons porté ce dernier avec nos bottes enduro Gaerne.

Ces dernières sont assez costaudes et nécessitent un pantalon large. Pas de soucis, enfiler le pantalon, chausser les bottes n’a jamais été une sinécure grâce à ces tirettes. Qui dit pantalon large, dit flottement au vent. Pas dans ce cas-ci, les sangles Velcros de réglages permettent à chaque fois le serrage idéal quel que soit le modèle de bottes portées. Pour rester en place sur la selle de votre destrier mécanique, une zone de tissu antidérapant orne la partie du fessier.

Terminons ce chapitre ergonomie par un accessoire, certes en option, mais que bien des motards apprécient à sa juste valeur : les bretelles ! Parfois vu comme un truc ringard, je dois vous avouer que cet accessoire a littéralement changé ma vie. Un pantalon Touring équipé de ses membranes, protecteurs pèse parfois un poids non négligeable. Personnellement, je déteste voir mon pantalon glisser et de devoir le remonter sans cesse. Si cela vous parle, Büse a développé (comme d’autres marques aussi) une paire de bretelles qui se raccordent via cette fameuse tirette longue présente sur la pantalon. La photo parle d’elle-même. Petite remarque, nous aurions apprécié que cette tirette de raccord soit un poil plus longue pour faciliter son utilisation. Et le prix de vente de 39€ n’est pas rédhibitoire !

Pantalon Büse Open road

Ventilation et usage multi-saisons sont dans les gènes du Pantalon Büse Open Road 2. D’une part par la membrane étanche pour lutter contre les éléments et milieux humides. D’autre part par les ventilations réparties sur la pantalon. Sur les cuisses, disposées à côté des poches cargos étanches, deux tirettes permettent à l’air frais de pénétrer au sein du pantalon et de diffuser cet aire frais. De taille raisonnable, en matière synthétique, elles nous semblaient peu efficaces. Il nous a fallu revoir notre jugement, notre vision était colorée en fonction de la moto utilisée. Sur notre R1250GS, elles se sont montrées redoutables d’efficacité. Sur une Honda totalement carénée, elles ne se sont montrés que très limitées. Comme quoi, chaque équipement doit être testé sur votre moto sinon le résultat peut être totalement différent de notre test.

Pantalon Büse Open road

Nous parlions de poches un peu plus haut dan notre article et ces dernières sont au nombre de 4. Deux poches cargos étanches sur les cuisses et deux autres sur l’avant du pantalon semblables à une poche de pantalon classique. C’est assez déroutant au début car elles ne ferment pas par tirette mais nous n’avons jamais rien perdu sur les quelques mois de notre essai.

Un pantalon Touring moto se doit aussi d’être protecteur en cas de chutes. Pour les genoux, les protections YF® sont amovibles et réglables en hauteur. Souples, elles n’entravant pas votre liberté de mouvement. En option, des protecteurs de hanches peuvent être rajoutés. Il est bon de savoir que toutes les coutures de ce pantalon Büse Open road 2 sont homologuées ISO 4916, ce qui garantit de garder les morceaux de tissus composant ce pantalon ensembles lors d’une chute. Enfin, jusqu’à une certaine valeur toutefois. Aux niveaux des genoux et des tibias, il y a un renfort extérieur en tissu Hitena® par-dessus le Polyamide afin d’augmenter la résistance aux frottements.

Pantalon Büse Open road

Bon, la théorie, c’est fini. Qui dit pantalon Touring, dit kilomètres et plusieurs saisons. Nous l’avons porté en été, automne et hiver. Niveau chaleur, la saison 2023 nous a gratifié de moments caniculaires. Parfait pour un essai. Notre conclusion est que ce pantalon Büse Open road 2 est un très bon compagnon de voyages, de routes au quotidien. Son confort est un gros point positif, sa souplesse en fait un équipement que l’on porte volontiers. Sous la canicule, point de miracle. Malgré l’ablation de la membrane Humax® et l’ouverture des tirettes de ventilation, ce pantalon a montré ses limites. En même temps, rouler à moto avec 32° au thermomètre et s’attendre à ne pas transpirer est une utopie. Même notre bon vieux blouson totalement en Mesh n’a pu nous empêcher de suer. L’avantage du textile est qu’il se lave donc facilement et vu la chaleur, il sèche tout aussi vite. Il s’est montré résistant aux multiples passages en machine à laver et les protecteurs facilement installés. C’est un autre bon point.

Après l’été vient l’automne et la pluie. La membrane Humax® fait le job avec un résultat incroyable. Malgré des draches nationales et des journées complètes sous la pluie, cette membrane a tenu bon, chapeau ! Le désavantage de ce concept de membrane étanche amovible, c’est que le tissu extérieur s’engorge d’eau, le pantalon devient lourd et qu’il est soumis au vent et devient froid. C’est ce qu’on nomme l’effet frigo. Le tissu mouillé exposé au vent se refroidit en roulant et il y a une déperdition de chaleur pour le motard. Et il n’y a pas de membrane thermique disponible sur ce pantalon. En hiver, nous avons rajouté un sous-pantalon thermique pour garder nos gambettes au chaud sur nos navettes et ce problème fut rayé de la liste. Ce pantalon Büse Open road 2 ne se montrera véritablement toutes saisons qu’après l’adjonction d’une membrane ou doublure thermique. En l’état actuel des choses, il vous sera utile de mars à octobre. Juillet et août ne seront pas ses moment favoris si canicule mais il n’est pas non plus le plus mauvais élève de la classe. Loin de là, il est même devenu une valeur sûre pour un motard exigeant qui regarde son budget sans trop compromettre ses envies de qualités. Disponibles dans une large gamme de taille avec pour chacune, une version courte, normale ou longue. Que demander de plus d’autant que son prix de vente hors promotion est de 259€. Il s’accorde avec la plupart des vestes et blousons de la gamme Büse et au vu de sa qualité de fabrication, il sera en service de nombreuses années à vos côtés. La mauvaise saison étant venue, il va nous accompagner sur nos roulages d’hiver, renforcé par un ensemble thermique additionnel.

Lolobadboy

https://www.buese.com/fr/

Lolobadboy
Motard depuis toujours, passionné par la route en mode tourisme longue durée, point de journée moto sous les 400 kilomètres et même en hiver...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité