Macna Ultimax, la tenue vraiment toutes saisons

Surprise de cette saison, la marque Macna nous a proposé des essais et forcément, on était enthousiaste de recevoir notre boîte et enfin tester ce matériel venu des Pays-Bas. Vous me direz, ça commence mal, ça ne sera pas objectif vu que c’est la première fois, c’est mal nous connaître. On dit ce qu’on pense, ça a toujours été le cas et ça ne changera pas, vous pouvez donc continuer votre lecture sans arrière pensée 😉

On a donc reçu une tenue complète Ultimax et deux paires de gants, les Task RTX et les Attila que je vous présenterai plus tard.

LA VESTE ULTIMAX :

Macna Ultimax, la tenue vraiment toutes saisons

Passons aux présentations ! La veste Ultimax, veste textile présentée comme utilisable toute l’année. Et bon, à première vue, avec une doublure thermique amovible on peut y croire même si forcément, la plupart des vestes touring répondent à ces critères. Un look plutôt sobre avec juste quelques touches de couleur sur les manches, l’avant et le dos, juste de quoi vous égailler le noir de la veste. Enfin, noir et gris pour être exact avec différents matériaux utilisés sur les bras notamment et des traits réfléchissants sur la poitrine. On regrettera peut-être que tous les équipements de Macna n’ont pas droit au Night Eye, une technologie bluffante qui transforme votre veste noir en blanc réfléchissant la nuit. Pas facile à décrire mais visuellement très surprenant. Enfin, on ne va pas s’étaler sur le look, les photos parlent d’elles-mêmes, la veste Ultimax est sobre, bien finie et donne déjà une image de qualité.

Macna Ultimax, la tenue vraiment toutes saisons

Avant de l’enfiler, parlons protections et on est surpris de ne pas y trouver de dorsale, une poche oui mais pas dorsale alors que les protections aux coudes et aux épaules sont de niveau 2. J’ai un peu difficile à comprendre la logique. D’autant plus que Macna a prévu en option le Vision 2C, un feu que l’on peut placer sur le dos. Sur les parties susceptibles d’être soumises à un choc ou une glissade, on trouve un autre matériau prévu pour limiter l’abrasion.

Macna Ultimax, la tenue vraiment toutes saisons

Reste à l’enfiler et en fonction de la saison, enlever la doublure hiver ce qui n’est pas bien compliqué. Petite surprise, l’Ultimax est équipée d’un col hiver lui aussi amovible. Et pour l’avoir testée même par temps plus frais et sous de grosses averses, j’ai pu l’apprécier et pas qu’un peu. Quand le beau temps revient, on peut l’enlever très facilement.

Mieux encore, quand le thermomètre grimpe, Macna a tout prévu. Comme vous le voyez, il y a deux grandes glissières sur la poitrine. Ouvrez les et l’air pourra déjà rentrer mais ce n’est pas tout si vraiment vous avez trop chaud, il suffit de déclipser le velcro qui permet u coup de dévoiler un triangle de mesh, offrant encore plus de passage pour l’air frais. Et là, en plein été, le système vient bien à point. On passe d’une veste étanche à une veste très aérée, sans avoir à laisser une doublure étanche à la maison, bien vu ! Et ce n’est pas fini puisque dans le haut du dos, vous pouvez aussi trouver deux zips sous des rabats qui permet de dévoiler un grand panneau de mesh ! Plus bas, c’est une grande poche qui pourra par exemple contenir des gants. Il y a même un petit plot sur la poitrine au cas où vous voudriez ouvrir le col et le garder ouvert.

Macna Ultimax, la tenue vraiment toutes saisons

C’est bien beau tout ça, surtout quand il fait chaud mais quand il fait mauvais ? Hé bien, la Macna Ultimax est plutôt bluffante là aussi. Quand il faut tester, on teste et partir chercher la Multistrada en sachant qu’on va sans doute rouler 3 heures sous la pluie, c’est un pari risqué. Risqué mais réussi, j’ai vraiment cru que de l’eau allait s’infiltrer mais rien. Alors la Ducati protège certes assez bien, c’est déjà moins le cas de la mienne mais j’ai déjà testé pas mal d’équipements soi-disant étanches qui ne tiennent pas aussi longtemps sans faiblir sous la drache belge. Le système de deux fermetures éclair décalées montre une fois de plus à quel il est efficace.

Pour emporter ses clés, papiers et autres, on trouve deux poches cargo sous un rabat tenu par velcro, leur contenu était resté au sec lui aussi. Il y a aussi deux poches sous celles-ci mais sans fermeture, à éviter en roulant donc. Entre les deux fermetures avant, une poche prévue pour le GSM le mettra à l’abri tout en permettant de le sortir sans devoir tout ouvrir.

Macna Ultimax, la tenue vraiment toutes saisons

Et comme on parle de tenue complète, il est bien entendu prévu de pouvoir la fixer à un pantalon, soit le Ultimax soit un autre avec un grand zip. Ce n’est d’ailleurs pas le seul point pratique, on trouve une attache solide dans le dos de la veste pour la mettre au porte-manteau sans l’abimer. J’apprécie aussi la large ouverture dans le bas des manches, facile à ouvrir et fermer même avec des gants.
Il y a aussi plusieurs réglages pour l’ajuster au mieux : le bas de la veste, le milieu et aussi sur les avant-bras.

Macna Ultimax, la tenue vraiment toutes saisons

En vidéo :


Evidemment, on doit parler budget et sans être la moins chère, la veste Macna Ultimax reste raisonnable si on tient en compte ses prestations et ses aspects pratiques permettant de rouler toute l’année. 399.95 € est le prix affiché sur le site de Macna et honnêtement, je ne trouve pas ça exagéré. Dommage quand-même qu’à ce prix, la dorsale ne soit pas livrée avec.

Pantalon Ultimax

Le pantalon Ultimax se montre lui un peu plus sobre, enfin, pas que la veste soit extravagante mais le pantalon n’est disponible qu’en noir, sans touche de couleur et juste le nom Macna sur le rabat de la poche gauche et bien entendu des réfléchissants sur le bas de jambe. Au-dessus des genoux, deux parties stretch en soufflet et pour le reste, on est dans le sobre.

Macna Ultimax, la tenue vraiment toutes saisons

Il est bien entendu lui aussi fourni avec une doublure thermique amovible. On peut aussi facilement utiliser des bretelles avec les boucles prévues et visiblement plutôt solides.

Macna n’oublie bien entendu pas la sécurité avec des protections de niveau 2 aux genoux ainsi que d’autres aux hanches. A l’intérieur des genoux, contre la moto donc, on trouve deux pièces plus dures pour protéger de la chaleur et du frottement.

J’apprécie tout particulièrement le réglage à la taille, facile à faire tout comme la fermeture du pantalon avec un plot qui se clipse facilement et ne s’ouvre pas par erreur. Il y a aussi un autre réglage sur le dessus du genou.

Le pantalon Macna Ultimax est aussi facile à enfiler et le bas des jambes est assez large pour venir au-dessus des bottes et se ferme facilement avec un velcro. Les deux poches cargo sont larges et facile d’accès. Avec les deux classiques d’un pantalon, fermant par zip, il y a de quoi mettre pas mal de trucs à l’abri.

Macna Ultimax, la tenue vraiment toutes saisons

Lui aussi a été porté par tous les temps histoire de le soumettre à la pluie, comme au soleil. Et lui aussi a brillamment réussi l’épreuve de la douche à la belge en empêchant l’eau d’entrer tant à l’assise que dans le bas. Je vais me répéter mais je suis bluffé sur ce point.

Et pour l’été me demanderez-vous ? Hé bien, Macna reprend le même système que la veste mais à contrario d’autres pantalons, c’est sur les tibias que les aérations sont prévues. On trouve ainsi une grande glissière sous laquelle, on peut aussi découvrir un panneau en mesh si vous souhaitez plus d’air frais. J’avoue que c’est plutôt pratique parce que peu importe la moto, le bas des jambes aura toujours une prise au vent alors sur le haut de la cuisse, certains types de motos ne permettront pas une grande entrée d’air.

Macna Ultimax, la tenue vraiment toutes saisons

Je l’ai forcément testé sur plusieurs motos sur cette saison et à chaque fois je l’ai trouvé plutôt confortable, les protections sont bien placées, on peut moduler en fonction de la météo ce qui permet aussi de partir « couvert » par un matin frais sans souffrir de la chaleur si l’après-midi est ensoleillé.

Le pantalon Macna Ultimax et la veste forment un ensemble cohérent, prévu pour rouler toute l’année et sur plusieurs types de motos, du custom à la sportive. Le pantalon vous coutera 279.95 €. Certes un budget pour l’ensemble mais pour rouler toute l’année, c’est un choix intelligent et ça mérite réflexion.

En vidéo:

Macna Ultimax, la tenue vraiment toutes saisons

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité