L’intruder C800, le custom by Suz

Présentation.

D’un point de vue esthétique, qu’on aime le style ou pas, on peut dire qu’elle flatte la rétine toute de noir vêtue. Bien entendu nous avons quelques touches de chrome pour rehausser la finition (déjà très bonne) sur les embouts de guidons, le phare, les clignotants, le bouchon du réservoir, sur le moteur et le magnifique logo Intruder est également pourvu de ce traitement.

                                L’intruder C800, le custom by Suz L’intruder C800, le custom by Suz L’intruder C800, le custom by Suz

Suzuki a réussi, on peut le dire elle a de la gueule cette meule!

Mention spéciale à la ligne d’échappement noir mat qui est vraiment superbe.

L’intruder C800, le custom by Suz

Pour le train avant, elle dispose d’une fourche hydraulique inversée de 41mm de diamètre avec 140mm de débattement, d’un simple disque de 300 mm de diamètre, avec 1 étrier 2 pistons de la marque Tokico et d’une roue de 16’’.
A l’arrière il y a un mono amortisseur de 105mm de débattement avec un frein à tambour le tout sur une jante de 15’’

Un moteur bicylindre en V à 45° à 4 temps de 805cc y est logé, il dispose d’un refroidissement liquide et est à injection. Il développe 66 ch. à 6.000 tr/min et a 6.9 mkg. à 4000 tr/min

Elle a une boite 5 vitesses et sa transmission se fait par cardan qui est perfectible, mais on y reviendra.

L’intruder C800, le custom by Suz

C’est une moto assez volumineuse :  2,5 m de long pour 95 cm de large et 1m10 de haut… Autant vous dire qu’elle en impose.
En parlant d’en imposer, son poids n’est pas mal non plus, 280 kg tous pleins faits mais heureusement le centre de gravité est assez bas et donc son embonpoint ne se ressent pas vraiment et c’est tant mieux !

Pour emmener tout ça, elle a un réservoir d’une contenance de 15,5 litres

Les instruments avant la route.

On s’installe et la première chose frappante c’est son compteur, non pas sur le guidon, mais sur le réservoir, ce qui n’est pas du tout pratique, car pour voir la vitesse à laquelle on est obligé de baisser la tête et donc de quitter les yeux de la route afin de contrôler notre allure, qui plus est, impossible de mettre un sac de réservoir si besoin est…

L’intruder C800, le custom by Suz

Passé ce cap, on regarde les commodos ; c’est simple basique mais on a tout ce qu’il nous faut, en plus les leviers sont réglables en écartement, super !
Le guidon est super large, pas super évident pour de l’inter file surtout que les rétroviseurs de la moto sont pile poil à la hauteur de ceux des voitures… Ce n’est qu’une question d’habitude après tout

L’intruder C800, le custom by Suz

On met la clef de contact dont la serrure est sur le côté et non sur le haut de la moto, un peu déroutant et pas super pratique à l’usage, cela dit on ne s’amuse pas souvent à mettre et retirer la clef.
On allume la machine et là, la magie opère ! Ils ont travaillé sur la sonorité, elle est grave sans être trop puissante, c’est clairement un bon point.
Le cadran s’allume et on y voit apparaitre l’essentiel et même plus encore, il y a de surcroit l’indicateur de rapport engagé et une belle et grande jauge a essence, vraiment tout ce qu’il faut !

On démarre et ce qui étonne assez c’est son centre de gravité assez bas, si je n’avais pas lu le poids, je ne pense pas que j’aurais su le dire. Les 280 kg ils sont où svp, c’est moi compris? Bref une bonne surprise.
On tente des manœuvres a faible allure et ça passe assez bien, l’angle de braquage est assez bon, je suis à nouveau agréablement surpris, qui l’eut cru…

L’intruder C800, le custom by Suz

Bon maintenant on passe aux choses sérieuses, on va vraiment rouler ! J’accélère… oups pas très vaillant ce moteur, ça pousse gentiment, trop peut-être. Pas de doute, il n’y a aucun risque que mes bras s’allongent mais en même temps ce n’est pas la philosophie de la moto qui se veut balade avant tout. Sur ce point c’est correct le moteur se montre doux et répond assez bien lors de la rotation de la poignée. La position n’est pas désagréable mise à part un peu pour les pieds qui sont fort inclinés vers l’avant, les bras sont relax et pareil pour les jambes, la selle est assez confortable pour ne pas tanner le cuir après 70 km, les suspensions sont assez bonnes mais pour peu que la route soit cabossée, c’est le dos qui prendra tout car nous sommes assis tout juste sur la suspension arrière, à la longue le dos prend cher malheureusement et ça cassera un peu le plaisir que ce genre de moto peut procurer.

La boite de vitesse est bien calibrée et on sent tout de suite lorsque l’on a passé une vitesse, c’est ni dur ni mou, un bon compromis en somme.

On grimpe sur l’autoroute et autant vous le dire tout de suite ce n’est pas fait pour elle ! Pas de protection au vent et une position pas du tout aérodynamique auront vite fait de vous fatiguer, sans trop attendre on retourne sur les nationales afin de profiter de quelques courbes qui pourront peut-être faire briller la machine.
À allure plus modérée, on profite sereinement du temps ensoleillé en y allant cool et relaxe, on note quelques à-coups à cause du cardan mais rien d’affolant.
On hausse un peu la vitesse car des courbes se profilent et « crrrrrrr » le cale pied… la garde au sol aura sitôt fait de vous rappeler à l’ordre car ça frotte très vite et c’est bien dommage car elle pourrait montrer tout son potentiel. Pour le coup c’est une moto résolument orientée conduite pépère, sans prise de tête.

L’intruder C800, le custom by Suz

Lors du test on s’est dit qu’on allait tester le freinage, puis on s’est rappelé qu’il n’y avait pas d’abs sur la moto de test, pas grave on va y aller mollo. Le freinage est sa Kryptonite, sa bête noir si vous préférez, le frein arrière est presque inexistant, petite blague ; c’est sans doute pour ça qu’il n’y a pas d’abs, et le frein avant ne freine que moyennement,  jusqu’à bloquer la roue avant… oui vous avez bien lu j’ai perdu la roue avant lors du test  et heureusement j’ai eu les bons réflexes, bon après le temps n’était sans doute pas l’idéal pour rouler car il pleuvait ce jour-là, mais une moto, on la test a fond ou pas du tout .
En bref ils pourraient faire un effort sur les freins relativement médiocres

Avec son « faible » réservoir de 15.5L et sa consommation assez élevée de 6,5L/100 vous pourrez parcourir à peu près 200 kms ce qui est loin d’être énorme de nos jours pour une telle cylindrée.

Le tarif d’environ 8999€ euros pourra sembler un peu salé par rapport à la prestation

L’intruder 800 en quelques mots.

La VL 800 est un bon « petit » custom pour qui veut aborder calmement cette famille de motos, il faudra bien entendu tenir compte de son freinage peu mordant et qui gagnerait à plus de puissance, de sa suspension arrière un peu trop directe. L’ Abs serait aussi le bienvenu tout comme une meilleure garde au sol mais on a déjà un look qui en passe pas inaperçu et un moteur vaillant et sans mauvaise surprise.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,398FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité