Le Tech Air d’Alpinestars l’airbag autonome

Jusque là, on connaissait deux styles d’airbag : celui avec déclenchement mécanique comme le Helite que nous utilisons et les électroniques avec des capteurs sur la moto.

Alpinestars propose le Tech-Air, un système qui intègre le boitier de commande électronique, ses composants et l’airbag proprement lui. Il couvre une fois gonflé le dos, les lombaires, le thorax et les épaules.

Le système Tech-Air est vendu séparément et complètement autonome. On peut le combiner avec les vestes compatibles de la marque, la Valparaison ou la Viper. On peut ainsi relier via deux câbles le Tech-Air aux vestes.

Comme il ne faut pas de capteurs sur la moto, il peut être utilisé sur tous les types de motos ou scooters et même en tout terrain. Changer de moto n’est plus non plus un problème.

Le gilet fait appel à du Mesh pour sa légèreté et la respirabilité alors que le boitier prend place dans une dorsale en polymère léger.

Composants et gilet ont été homologués pour des températures allant de -10° à + 50 ° C.

Côté autonomie, la batterie lithium-ion intégrée devrait tenir le coup 25 heures et elle se recharge en 6 heures environ via  micro USB. Une heure de recharge garantit quatre heures d’autonomie de conduite.

* Le Tech-Air. est homologué CE Catégorie II conformément a la directive européenne PPE 686/89/EEC, en utilisant une version de la norme EN1621-4:2013 qui garantit une performance de protection contre les chocs en 25 millisecondes à 5 secondes.
* Homologue pour fonctionner de -10‹C a +50‹C afin de garantir l’utilisation du système dans un large éventail de conditions climatiques.
* Conception et fabrication du Tech-Air. conformes a la directive pyrotechnique 2007/23/EC. Cela garantit que l’assemblage du gilet est conforme aux standards de manipulation d’articles pyrotechniques ainsi qu’aux normes de sécurité. De ce fait, le système peut être transporte en voiture, bateau, train ou avion.

 

Là où ça peut vous faire tilter ça sera sur son prix, plus de 1100 € et il faut ajouter un entretien tous les deux. En cas de déclenchement, il faudra aussi passer à la caisse pour le recharger.

Voici la vidéo du crash test, plutôt convaincante mais un matériel réservé à ceux qui en ont les moyens.

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

  1. Ouille le poignet gauche !!!! Ouille les cervicales …l’écran de l’intégral qui « s’envole »…
    Pourquoi le cascadeur ne se relève pas après le choc ??? Peut être parce-qu’il est tombé sur le coté…là ou n’y a pas d’air bag…Je ne suis toujours pas convaincu !!!

  2. @ Yves: ce n’est pas un cascadeur sur la moto mais un mannequin. Malheureusement, les mannequins ne réagissent pas tout à fait comme les être humains sur l’éjection en cas d’accident.

    Par contre, on constate (vers 0:43) que le cou n’est pas très bien protégé par l’airbag contrairement à ce que propose Helite. Effectivement, gonfler trop vite ne permet pas de protéger le cou aussi bien que sur le gilet Helite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,398FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité