Le diable des cités

Inflation qualitative Lancé en 2002, le Suzuki Burgman reste un cas à part dans la production scooter. à la fois digne descendant de ses grands frères 400 et 650 cm3 (le 250 cm3 ayant été retiré pour méventes) et le seul scooter 125 de la marque, il conna&icirc.t, quitte à faire grincer les dents des concurrents, un beau succès depuis sa sortie commerciale. Look sympa, assise accueillante, coffre génial, moteur vif et freinage convaincant le Burgman de Suzuki frise le sans faute. Dommage que ses suspensions soient dures. Cela dit, quand on conna&icirc.t la fiabilité générale de l’engin et les services qu’il rend au quotidien, on se dit que cet achat est somme toute un très bon achat…Suzuki fait évoluer son scooter GT avec des lignes plus agressives après 5 ans de bons et loyaux services. Le 125 se dote d’un moteur à injection afin de répondre à Euro-3. Au niveau châssis, le Burgman gagne une roue avant en 13 pouces, pour une meilleure stabilité et un freinage couplé, pour la sécurité sur routes mouillées. Il conserve sa vaste soute à bagages, contenant deux casques intégraux. Pour le reste, l’instrumentation est toujours un peu cheap pour un GT. Elle change de présentation et gagne un totalisateur partiel et un voyant de révision. Le contacteur ouvre désormais la selle et conserve sa sécurité anti-effraction alors que le frein de parking dispara&icirc.t.

Les atouts La grande force du Suzuki Burgman 125 a toujours été sa simplicité. La famille Burgman nous avait séduits pour sa polyvalence, ses aspects pratiques (rangements, protection…) et son aptitude à affronter le quotidien urbain avec endurance et sobriété. Sans tapage ni véritables arguments techniques futuristes. Le moteur, toujours le même monocylindre à refroidissement liquide avec quatre soupapes, est donc désormais alimenté par une injection électronique et son système d’échappement équipé d’un pot catalysé avec sonde lambda. Il gagne au passage un peu de puissance (0,4 ch. pour 12,4 ch. au total), grâce à un régime maxi augmenté d’environ 500 tr/min (via un nouvel arbre à cames), mais sans atteindre toutefois les limites légales de la catégorie (15 ch.). Logiquement, vu ce changement, le système de refroidissement a été optimisé, en particulier avec un radiateur d’eau qui voit sa contenance et sa surface augmenter. La fréquence des révisions de cette mécanique (vidange en particulier) est fixée par l’usine à 4000 km. Mais le changement le plus important, c’est finalement du coté de la partie cycle qu’il faut le chercher. Le nouveau Burgman délaisse en effet sa roue avant de 12 pouces au profit d’une 13 pouces et surtout il gagne un freinage couplé (ou intégral), avec un levier gauche qui commande désormais les étriers des disques avant et arrière. Les suspensions aussi ont été revues pour offrir un plus grand débattement et donc plus de confort. La selle quant à elle, gagne quelques millimètres pour offrir une assise plus « panoramique », mais reste toujours accessible au plus grand nombre grâce à sa hauteur de 735 mm. La carrosserie enfin offre des formes plus en rondeur et des optiques plus agressives.

Le diable des cités Le diable des cités

Burgman bilan C’est en s’asseyant que l’on constate la vraie différence qui le sépare de toute la concurrence et même des autres 125 du marché : sa hauteur de selle. En effet, cette dernière est si basse que n’importe qui se sentira à l’aise dès le premier contact. Bon point également, une assise moelleuse, un dosseret pilote très pratique pour caler le bas du dos et des commandes douces, montées sur un guidon impeccablement cintré. Seule l’impression d’être assis par terre les jambes en avant pourra dérouter certains grincheux. Un des atouts reconnus du Burgman Suzuki est sans conteste son coffre : large, bien dessiné et généreux il fait partie de ses qualités déterminantes. Deux casques intégraux et quelques babioles y tiennent sans problème ! Toujours au rayon pratique, un anneau antivol et un volet anti-effraction au contacteur.

Le diable des cités Le diable des cités

La maniabilité se montre excellente et dès les premiers mètres, on découvre un scooter qui se pla&icirc.t à encha&icirc.ner virages et ronds-points, se faufiler entre les voitures et même à effectuer des demi-tours dans des espaces réduits. La prise en mains se fait sans problème. Le Suzuki Burgman se révèle un scooter très facile à conduire grâce à son bon équilibre général (poids, répartition des masses, géométrie, pneus…), mais aussi grâce à sa mécanique et à sa transmission on ne peut plus progressives. à l’accélération par exemple, et comparativement à d’autres scooters de la catégorie, si la mécanique est un peu lente à se mettre en route, elle délivre ensuite une accélération linéaire et musclée à la fois. Partir d’un feu rouge avant les voitures ou dépasser un véhicule lent n’est pas un problème. La vitesse de pointe quant à elle se situe dans une fourchette comprise entre 110 et 115 km/h (compteur), en fonction des conditions.Le freinage se révèle lui aussi progressif, facile à doser et très efficace. Dans la majorité des situations, le levier gauche (il actionne deux pistons de l’étrier avant et le piston de l’étrier arrière) suffit largement à ralentir ou à s’arrêter. Le levier de droite (il actionne un piston de l’étrier avant) ne sera utilisé qu’en cas d’urgence, en complément. C’est en tout cas une vraie réussite que ce freinage Suzuki. Une réussite dans un écrin à succès. Bien joué Suzuki ! FICHE TECHNIQUE UH 125 Brugman Mécanique Moteur: Monocylindre 4 temps, 4 soupapesDistribution: simple arbre à cames en têterefroidissement: liquideCylindrée: 124,5 cm3 Puissance: 12 ch à 12 000tr/min Couple : 1,12 m/kg Injection électroniqueTransmission Transmission secondaire: par courroie Partie cycle Cadre: treillis tubulaire acier Fourche: télescopique à débattement de 85 mm Suspension arrière: deux amortisseurs à débattement de 83 mmFreins Avant : disque de 220 mm étrier simple piston Arrière: disque de 220 mm étrier simple pistonRoues Pneu avant : 110/90 – 13 pouces Pneu arrière :130/70 -12 poucesChiffres Longueur: 2.095 mmLargeur: 750 mmHauteur de selle: 705 mmPoids : 139kgRéservoir d’essence: 10 litresCouleurs disponibles: Gris – Bleu – Gris ArgentGarantie 2 ans Importateur Suzuki BelgiumSatenrozen 8B-2550 Kontichwww.suzuki.be « 

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité