Le cadeau de Salminen à  BMW

5 à 6 litres d’eau par jour, c’est ce que les pilotes les plus sensibles à la chaleur ont dû boire pendant la course pour faire face aux températures torrides du Nord de la Grèce en cette fin de mois d’août. Heureusement quelques nuages porteurs d’ombre ont fait baisser le thermomètre de l’enduro mondial. Ajoutons à cela une course amputée d’un tour et nous dirons que les pilotes du GRAND PRIX MAXXIS DE GRèCE ont eu droit à un traitement de faveur lors de cette seconde journée de compétition. Pour autant, le menu du jour reste costaud, car outre une interminable portion de liaison poussiéreuse dans la montagne, et des spéciales courtes et piégeuses autour du paddock, la longue Enduro Test s’est souvent révélée juge de paix. S’il s’agit incontestablement de l’une des plus belles spéciales du MAXXIS FIM WEC 2009, elle mêle tous les ingrédients techniques de l’enduro et les meilleurs doivent y prendre un maximum de risque pour s’y imposer.
Le cadeau de Salminen à  BMWBien qu’il s’en défende, le risque justement fait partie intégrante du pilotage d’Antoine MEO (FRA-HVA) en ENDURO 1. Le chien fou du WEC est comme la veille le pilote le plus rapide de cette seconde manche grecque. S’il fait quasi jeu égal avec Mika AHOLA (SF-HM) dans les spéciales Cross et Extreme, il réalise une moisson de secondes dans l’Enduro Test, là où l’on attendait plutôt la vitesse du Finlandais. Méo s’offre un quatrième succès consécutif sur le WEC avec 40.56 secondes d’avance et fait désormais vaciller le leader finlandais, qui n’aura plus que 27 points de marge et donc plus de droit à l’erreur lors de la dernière épreuve. Julien GAUTHIER (FRA-HM) est l’autre Français en forme de la catégorie. Pris en étau par l’armada KTM, il sort du premier tour à la 3e place devant Eero REMES (SF-KTM), Thomas OLDRATI (ITA-KTM) et Simone ALBERGONI (ITA-KTM). Une position qu’il va ardemment défendre jusqu’à la ligne d’arrivée. Outre les forfaits de Bartosz OBLUCKI (POL-HVA) blessé à la cheville, et Rodrig THAIN (FRA-TM) touché au poignet, l’infirmerie de l’ENDURO 2 accueille lors de cette deuxième manche un invité de marque. Sacré champion du monde la veille, Johnny AUBERT (FRA-KTM) doit abandonner, victime du réveil de la douleur à la main contractée lors de sa chute du samedi. Le championnat en poche, le Français ne pourra pas réaliser de Grand Chelem, il préfère préserver sa main blessée. En son absence, Juha SALMINEN (SF-BMW) devient pour la première fois cette saison le patron de la catégorie. En résistant aux attaques successives de Cristobal GUERRERO (ESP-YAM) et David KNIGHT (GB-KAW), il offre à BMW un premier succès historique sur le MAXXIS FIM WEC.Juha SALMINEN : « Je suis satisfait, c’est toujours bon de gagner, même si Johnny n’a pas pu rouler aujourd’hui. C’est une victoire importante pour BMW car nous nous sommes vraiment battus cette année, et maintenant les choses vont de mieux en mieux. C’est difficile d’expliquer tous les détails que nous avons améliorés sur la moto, mais ce qui est certain c’est que nous avons travaillé dur. Désormais ce serait intéressant de pouvoir se bagarrer avec Johnny. Mais je suis confiant, après tant de deuxièmes places, cette victoire est parfaite. »De leurs côtés, Cristobal Guerrero deuxième et David Knight troisième confirment leurs résultats de la veille. Ils complètent un podium inédit pour l’E2 cette saison.En pleine confiance, Ivan CERVANTES (ESP-KTM) semble se diriger inexorablement vers le titre mondial ENDURO 3. Sa seconde journée lui permet de ponctuer ce week-end grec par un doublé important, avec 2.88 secondes d’avance, avant d’envisager sereinement la finale du championnat. Derrière l’Espagnol, ses adversaires directs se neutralisent. Christophe NAMBOTIN (FRA-GAS) prend la deuxième place devant Sébastien GUILLAUME (FRA-HVA), troisième et légèrement distancé. à l’instar de son coéquipier Johnny Aubert, Samuli ARO (SF-KTM) touché au doigt la veille a préféré abandonner. Les radiographies effectuées à l’hôpital de Serres ayant révélé une fracture du pouce, il ne pourra pas décrocher la deuxième place du championnat qu’il visait.La deuxième place finale du championnat est également au cœur de toutes les convoitises chez les JUNIORS. Le vainqueur de cette deuxième manche est Lorenzo SANTOLINO (ESP-KTM), devant Benoit FORTUNATO (FRA-YAM). Ironie du sort, le BMW MOTORRAD EXTREME TEST AWARD est remporté par David Knight, il succède à Antoine Méo vainqueur le samedi.

Article précédentMondial du deux roues
Article suivantDu nouveau chez Leovince

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,372FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité