Husqvarna Nuda 900 R – 2012

Coup de foudre

Notre collaborateur Kris, le Black Knight, nous propose sa vision d’un Husky déshabillé qui a su lui faire tourner la tête à mesure qu’il en tournait la poignée…

Husqvarna Nuda 900 R – 2012En ces temps de crise, on ne peut se permettre de dépenser notre argent n’importe comment, pas vrai ? Alors, si vous hésitez à prendre un abonnement pour Walibi, Bobbejaanland ou Disneyland, cet article pourrait vous faire changer d’avis. Voici une moto qui vous garantit de grosses sensations. Avec elle, vous en aurez pour votre argent . mais gare à vos permis…Depuis quand mélange-t-on des spaghettis avec de la choucroute ? Depuis que le groupe BMW a racheté Husqvarna, pardi ! La Nuda est le premier rejeton né de ce mariage italo-allemand. Une marque est spécialisée dans les motos de cross, et l’autre dans les motos de route. Un mélange entre une cross et une routière, ça donne un gros super motard bien pimenté : la HUSQVARNA NUDA 900R. C’est une moto esthétiquement réussie et qui ne laisse personne indifférent. Avec elle, c’est  » all eyes on me  » comme disait Tupac, tout le monde vous regarde. Que ce soit sur autoroute, aux feux rouges, sur un trottoir ou devant votre voisin, tous sont intrigués par l’Italienne. Avant de se mettre en selle ou en descendant de la moto, on ne peut s’empêcher de l’observer. On pourrait dire qu’on passe autant de temps à l’observer qu’à rouler avec… Chapeau bas au Signor Zaccagnini, designer de la belle.

 

Husqvarna Nuda 900 R – 2012 Husqvarna Nuda 900 R – 2012 Un châssis en treillis qui entoure un bicylindre en ligne (provenant de la BMW F800R), avec la culasse peinte en rouge, une sortie d’échappement des plus réussie, des étriers Brembo, des durites de freins type aviation, de belles jantes noires, un amortisseur Ohlins réglable et, cerise sur le gâteau, un garde-boue avant digne d’un aileron de formule 1. Un chef-d’&oelig.uvre à lui seul. Comme son nom l’indique, la Nuda est… nue. On y trouve le strict minimum et presque toutes les pièces qui font cette belle machine sont visibles : le radiateur, la batterie, les collecteurs d’échappement, l’amortisseur arrière . elle n’est pas pudique, elle ne cache rien et laisse voir toute sa beauté.

Husqvarna Nuda 900 R – 2012

 

 

Let’s go!

Husqvarna Nuda 900 R – 2012N’allez pas croire que l’histoire d’amour s’arrête à sa beauté. Quand on prend le guidon, on remarque la hauteur de la selle qui culmine à 89cm. Un peu comme celle qu’on trouve sur une GS Adventure. Avec mon 1m86, mon seul souci était de monter sur la moto car, une fois dessus, on met facilement les pieds au sol et cela est d&ucirc. à la finesse de la selle (on va y revenir). Au démarrage, on apprécie particulièrement le petit coup de gaz qui fait monter le moteur à 1800tr/m avant de se remettre au ralenti. C’est tellement jouissif qu’on se surprend à la faire démarrer trois ou quatre fois avant de partir. Le bruit qui sort du pot d’échappement est agressif et agréable à entendre. On a d’ailleurs du mal à croire que ce pot soit d’origine. La position de conduite est agréable . la moto est haute avec un large guidon qui fait qu’on est confortablement assis. Jusqu’ici, on ne peut rien reprocher à cette petite machine. Le seul problème qu’on rencontre, c’est le niveau de confort de la selle.

 

Husqvarna Nuda 900 R – 2012

 

 

 

Elle est tellement fine et dure qu’on ne peut pas envisager un trajet de plus de 45 min sans avoir mal au derrière. Les plus pénibles, ce sont les bornes parcourues sur autoroute… En passant plus de temps sur la moto, on découvre qu’en alternant les positons sur la selle, on arrive à atténuer un peu la douleur. En effet, étant donné que la selle est en une pièce, on peut facilement glisser d’un bout à l’autre pour adopter d’autres positons et trouver ainsi d’autres appuis. On peut aussi conseiller de s’arrêter un peu toutes les… demi-heures. Car, sachez-le, il est difficile de parcourir plus de 300km avec ce husky sans que votre popotin s’en souvienne pendant 3 à 4 jours. En gros ce n’est pas une Goldwing. Autre problématique à laquelle on est confronté : le retrait de la selle . il faut utiliser une petite clé accrochée à la batterie pour dévisser et ensuite retirer la selle. Dans cet espace, vous aurez du mal à caser une carte de banque . sac à dos indispensable dans tous les cas donc.

Husqvarna Nuda 900 R – 2012De son côté, le tableau de bord est complet et inclut un indicateur de rapport engagé, très utile vu la vitesse et la fréquence à laquelle on passe les rapports. On peut aussi choisir entre deux cartographies moteur. L’une normale et l’autre, pour les conditions de conduite délicates, qui va un peu adoucir le caractère de la moto. L’instrumentation affiche aussi l’heure, un trip, la T&deg. du moteur mais aussi la T&deg. extérieure. On peut encore choisir entre les F&deg. ou C&deg. et aussi entre MPH et KMH. On regrette le bouton des feux de détresse qui se trouve sur le tableau de bord, ce qui implique qu’il faille lâcher le guidon pour l’actionner.

 

100cv + 100Nm = sans hésitation !

Husqvarna Nuda 900 R – 2012 Husqvarna Nuda 900 R – 2012Le moteur de la Nuda est emprunté à la BMW F800R avec laquelle la Ritale partage également le bras oscillant. C’est un Twin parallèle de 800cc qui a été gonflé à 898cc. Cela donne une combinaison de puissance et de couple d’environ 100 pour 100, c’est-à-dire 100cv pour 100Nm de couple. Si on conjugue cela avec une bo&icirc.te de vitesse hyper courte (pour une moto de route) et super douce, on obtient une moto qui a du punch, beaucoup de punch. La version R de la Nuda a un pignon plus petit à l’avant pour améliorer les reprises à l’accélération, mais cela diminue sa vitesse de pointe qui ne dépasse pas les 210 km/h à fond de six à 8500tr/min. Pour atteindre cette vitesse, il faut se positionner à la place du passager et coller son menton contre le réservoir d’essence, à cause du saute-vent minuscule du modèle R. La Nuda est sensible au vent justement à cause du manque de protection, on se fait un peu remuer sur autoroute dès qu’on dépasse les 100km/h, mais on s’y habitue vite. Ce moteur est bien rempli et ne s’essouffle pas avant d’avoir atteint le rupteur en 6ème. Evidemment, il faut beaucoup jouer du pied gauche car la bo&icirc.te de vitesses est très courte. Ceci dit, sa précision et sa douceur facilitent la transmission, à tel point qu’on sent à peine les vitesses passer.

Husqvarna Nuda 900 R – 2012Son poids plume permet de profiter du couple de la bête, les reprises en 6ème à 50km/h sont agréables et n’occasionnent aucune vibration gênante, ce qui est à souligner. On a pu constater que malgré son bicylindre, cette moto est très bien équilibrée et ne procure pas de vibration peu importe le régime moteur. Les amoureux du stunt seront servis, en 1ère à 1800tr/m, la Nuda lève la roue avant sans se faire prier, sans avoir besoin d’utiliser l’embrayage. Magnifique… L’engin produit à 2000tr/m déjà presque 80Nm de couple. En deuxième, il faudra effleurer l’embrayage pour faire soulever la roue avant, ce qu’on apprécie particulièrement car, dès qu’on passe la seconde vitesse, on peut souder la poignée de gaz sans avoir peur de se retourner. On remarque aussi que dès qu’on dépasse 4000tr/m en première, on peut y aller à fond les gaz sans que la roue avant se lève. En gros, quand on démarre, on fait un peu attention en première en dessous de 4000tr/min et, une fois passé ce cap, on peut être à fond et passer les vitesses aussi vite que votre pied gauche vous le permet pour profiter sereinement de l’accélération jusque à 210km/h.

Husqvarna Nuda 900 R – 2012

 

 

Confort ou fort con ?

Husqvarna Nuda 900 R – 2012Si ce n’est l’assise, la position de conduite est donc très confortable, si on y ajoute une fourche qui possède une course de 20cm, on constate qu’elle gomme très bien les imperfections qu’on trouve sur nos routes belges. Le fait d’avoir une fourche qui a une longue course permet de bien profiter des freins qui sont très puissants : cette fourche facilite le dosage des freins et permet aussi de pouvoir profiter de la puissance de décélération sans avoir peur de passer par-dessus la moto. Lors de gros freinages, on peut littéralement enfoncer la fourche dans le bitume et se retrouver à l’arrêt en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

 

Husqvarna Nuda 900 R – 2012Ceci dit, la Nuda R ne se laisse pas inscrire facilement dans les virages, il faut un peu la forcer . mais une fois sur l’angle, elle tient la route et sa trajectoire reste stable. Etant donné la hauteur de la moto, on peut prendre beaucoup d’angle sans risquer de frotter les repose-pieds. Dans les virages, on peut adopter une position de conduite style supermotard et sortir la jambe, ou style pistard et sortir le genou. Partant de si haut, on aura de la peine à mettre le genou au sol et il vaut mieux être sur circuit et avoir une monte pneumatique capable de le faire. D’ailleurs, ce monstre ne va pas rougir devant les sportives sur circuit, sauf s’il y a une ligne droite d’un kilomètre. Si on opte pour un style pistard, on est gêné par les repose-pieds du passager, car quand on a la pointe du pied sur les repose-pieds, on a le talon qui frotte contre eux. Ce petit problème est réglé par le retrait de ces repose-pieds passager qui sont amovibles. En style supermotard, en sortant les jambes dans les virages, on découvre une position de conduite qui semble naturelle et bien adaptée à la moto.

 

Sous le charme…

Husqvarna Nuda 900 R – 2012Pour conclure, on peut dire qu’avec cette machine, les amoureux de sensations fortes ne vont pas s’ennuyer. Elle possède un moteur volontaire, elle n’est pas lourde, les entrées dans les virages en glisse, les roues arrière et autres stoppies sont servis à volonté. Elle ne possède pas d’ABS ni de traction control, mais une position de conduite agressive, âmes sensibles s’abstenir, encore que les deux mappings d’injection rassureront les plus frileux. On a aussi été frappé par la basse consommation de la Nuda pour une moto qui procure autant de sensations : entre 5 et 7 litres aux 100km selon la conduite. Avec un réservoir de 13litres, on peut envisager 180 km par plein.Contrairement à une Aprilia Shiver testée auparavant et qui n’a qu’une belle ligne, la Nuda ne déçoit pas grâce à la sensation procurée. Son apparence reflète sa personnalité, et nous sommes tombés sous le charme de cette diva italienne avec qui le plaisir est dispensé en All Inclusive.

Kris, le Black Knight

 

 

 

 

 

Fiche technique

Husqvarna Nuda 900 R – 2012Moteur 898 cm3, 4 temps, bicylindre, alésage 84 mm x course 81 mm, refroidi par eau, 2 ACT et 4 soup./cyl., injection électronique diam. 46 mm, catalysée, 6 vitesses, démarreur électrique, transmission par cha&icirc.ne Puissance 105cv à 8500 tr/min, couple 10 daN.m à 7000 tr/minPartie cycle Cadre treillis en acier, fourche télescopique inversée diam. 48 mm déb. 210 mm, triple réglage, mono-amortisseur AR déb. 180 mm, triple réglage, freins AV 2 disques diam. 320 mm / étriers radiaux monoblocs à 4 pistons – AR disque diam. 265 mm / étrier 1 piston, pneus AV 120/70 x 17 – AR 180/55 x 17ChiffresEmpattement 1 495 mm, chasse 101 mm / angle 24&deg.5, hauteur de selle 875/895 mm, réservoir 13 litres, poids à sec 174 kg, vitesse maxi 220 km/h.

Husqvarna Nuda 900 R – 2012
« 

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,417FansLike
201FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Au bonheur des navetteurs 3

Nous avons déjà proposé des itinéraires alternatifs aux navetteurs partant de Charleroi, Mons et Namur; voyons cette fois comment retrouver un certain...
Publicité