Honda X-ADV rencontre d’un autre type

Nouveauté 2017, le Honda X-ADV se devait d’être testé sur notre site et bien qu’on ne l’a eu que tardivement, on vous partage notre avis sur cette moto… euh non, scooter… euh enfin, je ne sais pas trop en fait., ce X-ADV donc !

Pourquoi tant d’hésitations ?

Tout simplement parce que ce X-ADV est un mélange des genres : un look de scooter mais de type trail ce qui est assez rare, un moteur et une partie cycle de moto et une boite DCT. De quoi dérouter plus d’un et c’est vrai que peu auraient parié qu’Honda le produirait vraiment en série et pourtant il est là, devant nous.

Honda X-ADV rencontre d’un autre type

La carrosserie fait en effet plus penser à un gros scooter avec un double phare Led à l’avant, une bulle réglable (13 cms en hauteur et même l’angle varie en fonction de la position), une selle large tout comme l’arrière du X-ADV mais en dessous de celle-ci, on retrouve un coffre de 21 litres. Les adeptes du scooter le trouveront peut être un peu petit mais un motard appréciera cet espace de rangement. Par contre, c’est un peu dommage de ne pas en avoir prévu un à l’avant. La poignée que vous voyez à droite est en fait le frein parking, bien utile avec le DCT quand on se gare ailleurs que sur un terrain plat.

Honda X-ADV rencontre d’un autre typeLe tableau de bord est plutôt original, un grand écran LCD presque suspendu sur le haut de la tête de fourche, tellement grand qu’il n’y a pas besoin d’un bouton pour afficher une ou l’autre fonction à la place d’une autre, tout est là ! L’heure, la date, la consommation, la jauge, la vitesse, le régime moteur, le rapport engagé… bref, c’est complet, c’est lisible et ça change. On aime même si le gros câble à l’arrière aurait pu être un peu mieux intégré.

 

 

 

 

 

Histoire de le démarquer d’un scooter traditionnel, Honda lui confère son look de petit baroudeur avec une garde au sol de 162 mm, des protège mains et surtout des roues à rayons même si elles ne sont que de 17 pouces à l’avant et 15 à l’arrière. Soit dit en passant, ces dimensions semblent anodines mais on nous a fait plus d’une fois la remarque que notre moto avait des petites roues.

Honda X-ADV rencontre d’un autre type

Mise en route discrète du X-ADV avec un système sans clé et une grosse molette et deux boutons au centre pour déverrouiller la direction, ouvrir la selle ou la trappe à essence . Le bicylindre de 745 cm³ se montre assez discret mais on verra en roulant ce que ça donne. Je dois encore choisir le mode DCT : automatique D ou S  ou manuelle en utilisant les palettes au commodo gauche.

Comme pour les autres motos testées avec ce double embrayage, je pense qu’une fois qu’on a goûté à l’automatique, on revient rarement en arrière.  Allons donc pour le mode D pour commencer notre essai !

Le passage des rapports est toujours aussi fluide et pas trop fréquent pour être utilisable facilement en ville. Même une fois sorti de l’agglomération, rien ne vous oblige à passer au mode S, tant que vous n’avez aucune envie un tant soit peu sportive.

La protection est assez efficace, tant de la bulle que des protège-mains et le carénage avant vous met aussi à l’abri en cas d’intempérie.
Je ne me passerai quand même pas du mode S qui donne plus de peps au X-ADV. Enfin plus de peps, n’oublions pas que le twin ne propose que 54 cv à 6250 tr/min et pour les 238 kg de l’engin, ça ne sera pas l’arme ultime pour l’arsouille ou déposer tout ce qui roule au feu rouge.

Et au final, dois je vraiment me plaindre de cette puissance ? Pas vraiment en fait. C’est vrai que j’aurais bien aimé des watts en plus, la partie cycle semblant pouvoir en maîtriser bien plus mais au quotidien, le Honda remplit son rôle, en solo ou en duo, on peut se promener sans souci, avec juste ce qu’il faut comme accélération pour doubler et s’extraire du trafic.  D’un autre côté, il se montre aussi assez économe même quand on le brusque un peu et heureusement qu’il consomme peu parce qu’avec seulement 13,1 litres de réservoir, l’autonomie serait vraiment limitée s’il demandait 6 litres au cent.

Je reviens un peu sur sa partie cycle et là on sent bien qu’Honda maîtrise aussi la technique moto puisque le X-ADV opte pour une fourche inversée de 41mm, réglable en précharge et détente  et un mono-amortisseur Pro-Link pour l’arrière, réglable lui en précharge. Avec un débattement de 150 mm, le X-ADV s’autorisera même de quitter l’asphalte. Bon, soyons clairs ! Ce n’est ni un trail comme une Africa Twin et encore moins une moto d’enduro mais à l’image de certains scramblers, un petit sentier ne lui fera pas peur et au contraire, vous pourrez vraiment en profiter. A nous la liberté ! Vous aurez peut-être remarqué sur les photos un troisième jeu de pose pieds. Outre le traditionnel plancher d’un scooter (qui au passage n’est pas très large), il y a les pose-pieds passager escamotables (classe et pratique) mais aussi, en option, ces pose-pieds cross qui vous permettront de vous mettre debout  et offriront plus de grip que le plancher plutôt glissant. Si un peu de off-road fait partie de vos envies, pensez-y au moment de l’achat !

Honda X-ADV rencontre d’un autre type

Et si vous n’avez pas l’âme d’un aventurier, ce n’est pas grave, vous lui trouverez un autre avantage si vous passez sur des routes en mauvais état. Lors de ma sortie dominicale par exemple, je suis passé par des petits chemins de campagne, certains défoncés et certains partiellement inondés par de grosses flaques d’eau et je m’en suis bien amusé. Non seulement le X-ADV passe ces embûches sans sourciller mais en prime, je garde les pieds au sec et je ne rentre pas couvert de boue.

Malgré son poids, le X-Adv permet de se faufiler facilement partout, de passer d’un virage à l’autre sans se faire peur à condition d’adopter un rythme raisonnable. En cas d’excès d’optimisme  ou tout simplement pour vous arrêter, on peut faire confiance aux trois disques dont ceux avant avec des étriers 4 pistons. Sans être super mordant, le freinage est à la hauteur et se montre rassurant. Si on pousse la moto dans ses retranchements, ça sera un poil juste mais bon, là n’est pas la vocation.

L’ABS est bien entendu partie de série mais il se montre peu intrusif même en profitant de la boîte auto pour tenter de bloquer l’arrière en tirant sur la poignée de frein arrière, c’est marrant. Oui comme un gosse avec un nouveau jouet. C’est un peu ça d’ailleurs, le X-ADV est un jouet pour les grands.

Oui mais bon, ça donne quoi au final ?

Honda X-ADV rencontre d’un autre type

Le X-Adv n’est pas une moto, ni un scooter d’ailleurs, c’est un peu le SUV du deux roues. Il est assez confortable pour rouler une journée, la protection est meilleure que sur la plupart des motos sauf les GT et encore, il est facile à piloter avec une position naturelle et un grand guidon, maniable aussi avec un centre de gravité assez bas malgré tout. Accessible avec sa boîte DCT, même un débutant pourra en profiter sans se soucier de gérer les vitesses.

Il ne consomme pas grand chose ce qui même avec son petit réservoir permet de belles étapes. Le coffre se montre vite pratique même si j’aurais apprécié un petit vide-poche à l’avant.

Et cerise sur le gâteau, il ne craint pas les petits sentiers oubliés de l’asphalte.

Bon, il y a bien quelques critiques à faire, sa puissance est limitée et il n’est pas des plus légers, du coup, même avec presque 750 cc, il offre des prestations peu sportives mais suffisantes si on respecte le sacro-saint code de la route à la lettre.

Puis, il y a son prix aussi : 11.499 € alors que la NC750 X DCT s’affiche à 8.199 € qui propose le même moteur, la même boite DCT et un coffre à la place du réservoir… Du coup, c’est plus une question de goût parce que la différence est quand même conséquente même si la NC ne dispose pas de jantes à rayons.

Honda X-ADV rencontre d’un autre type

Mon loulou à l’honneur sur quelques photos parce qu’il m’a accompagné sur beaucoup d’essais cette saison, s’est mis à prendre quelques photos ou à tenir la caméra pour vous faire profiter de nos balades. Alors pour une fois, j’ai pris l’appareil et lui la pose (je vous rassure, il n’a pas conduit). Comme vous le voyez, lui aussi, c’est jamais sans son équipement.

Honda X-ADV rencontre d’un autre type

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité