Ducati Hypermotard 796 : jolie tigresse

Un parfum d’agressivité
Ducati Hypermotard 796 : jolie tigresse

Posée sur la béquille, la belle Italienne nous attend, impressionnante, prête à bondir sur le premier virage, de près comme de loin elle nous attire. Le superbe châssis tubulaire est juste agrémenté de quelques pièces de carrosserie : un petit garde-boue placé juste sous la tête de fourche minimaliste, des écopes latérales pour lui donner une carrure et une mini coque arrière avec un aileron renfermant le feu Ar, ce sont là les seules pièces ajoutées.

Pour le reste l’hypermotard, c’est un châssis, deux superbes jantes dont celle arrière dévoilée grâce au monobras et deux grosses sorties d’échappement sous la selle.Dépouillé mais son charme lui est au maximum.

Le point discutable selon moi (et d’autres), ce sont ces fameux rétroviseurs rabattables en bout de guidon. Ils élargissent exagérément la largeur de la moto, la rendant quasi impossible à utiliser dans les files où il faut les rabattre. Une fois dépliés, vous pouvez facilement les régler mais ils bougent beaucoup et sur une journée, nous ne comptons pas le nombre de fois où nous avons dû les redresser pour voir un peu ce qui se passait derrière, quand ils ne vibrent pas trop en tout cas sinon on n’y voit pas grand-chose.Les protège-mains par contre sont jolis et pratiques (protection contre le vent et la pluie) . On y retrouve même les clignotants à leds, du plus bel effet.

Méfiez-vous toutefois ! La moindre chute, même à l’arrêt, aura raison des rétroviseurs dont la glace vient taper dans les poignées. Et vu que c’est la partie qui toucherait le sol en premier (la plupart du temps), ils sont très exposés à la casse.

 

 

Du beau monde
Ducati Hypermotard 796 : jolie tigresseL’Hypermotard n’est pas du genre  » sois belle et tais-toi « , avec ses deux guns sous la selle, elle donne de la voix et chante une mélodie envoûtante au pilote, l’incitant à donner encore plus de gaz. Elle emprunte son radiateur d’huile à la 1100 pour un air de famille, le vilebrequin est modifié par rapport à la 696, l’embrayage APTC donne une poignée plus agréable pour une boîte au fonctionnement étrange : douce à la montée et ferme à la descente des rapports (elle n’aime pas ralentir ?)

 

Marzocchi s’invite à la fête pour la fourche avant de 43mm avec un montage radial pour les freins Brembo et Sachs pour l’amortisseur arrière aux réglages multiples.

 

Et efficace en plus
Loin d’être une moto juste bonne à se faire mater, elle pourra en remettre plus d’un à sa place. Une selle 2cms plus basse que la 1100, un guidon très large (trop avec les rétroviseurs) accusant seulement 167 kg à sec, vous l’avez compris, l’hypermotard est très maniable, encore plus que la KTM testée juste avant, surtout pénalisée par sa hauteur.

Ici, on sent la routDucati Hypermotard 796 : jolie tigressee, elle suit nos moindres mouvements et enchaine avec fougue tous les virolos qu’on a mis sur sa route, même les plus serrés ne sont pas un souci.Couplée aux 81 cv de son bicylindre, l’HM 796 vous propulse d’un virage à l’autre, sans jamais faiblir, affichant sur circuit une vitesse de pointe de plus de 180 km/h.Les suspensions semblent vous coller à la route tout en absorbant la majorité des chocs, la garde au sol assez importante vous autorise aussi à prendre de l’angle, beaucoup d’angle jusqu’au pose-pied.

 

Ducati Hypermotard 796 : jolie tigresse Ducati Hypermotard 796 : jolie tigresse

La position de conduite vous penche légèrement sur l’avant, pas gênant en soi sauf peut-être en cas de freinage appuyé. Pas aussi violent que celui de la KTM 690 SMC mais il vaut mieux éviter de tirer comme une brute sur le levier de frein si monsieur tient à la bijouterie familiale. Il permet donc de freiner fort, tard mais aussi de façon dosable et autorise même quelques erreurs en gardant une marge de sécurité si on doit ralentir un peu en plein virage. Bref, le freinage est quasiment exemplaire.Facile à balancer, stable en courbe rapide ou sur les longues lignes droites, l’Hypermotard n’est pas fatigante et se laisse mener selon vos désirs, d’arsouilles crapuleuses en balades tranquilles pour profiter du paysage.

Ducati Hypermotard 796 : jolie tigresse

N’oubliez toutefois pas que vous pilotez un bicylindre, ce qui vous impose un minimum de tours au compte-tours pour ne pas caler ou la faire cogner. Question d’habitude bien sûr mais un débutant ou un pilote pas habitué à cette architecture pourrait se laisser surprendre. Caler, ce n’est pas trop embêtant au démarrage mais être trop bas et la faire cogner en plein virage, c’est plus rock’n’roll.

 

 

Polyvalente à  souhait
Ducati Hypermotard 796 : jolie tigresseA lire la fiche technique et la liste des marques présentes sur cette Ducati, on pourrait rapidement la croire très exclusive et réservée à quelques fans de la marque italienne ou du genre hypermotard comme on l’appelle ici. En fait, non, cette HM 796 pourra plaire à un plus large public, la selle se montre suffisamment confortable et accessible, le ou la passagère a même droit à une partie plus large et peut se tenir à l’aileron servant de poignée, le tableau de bord est lui plutôt complet et pilotable du commodo gauche. Il est complètement digital et rétro-éclairé d’orange lorsque la lumière vient à manquer, digital mais lisible même si parfois la vitesse pourrait être affichée un peu plus grande.

Parlant des commandes, celles-ci semblent toutes menues et visiblement, c’est volontaire. C’est plus un souci esthétique car à part le drôle de système pour démarrer (obligé de d’abord faire glisser un clapet avant d’avoir le bouton de démarreur) et l’utilisation des clignos très sensible (à peine on y touche que le cligno s’allume), le reste fonctionne sans souci.Les plus aguerris iront fouiller dans l’ordinateur de bord prêt à recevoir l’acquisition de données pour une utilisation sur piste.Il lui manque peut-être une jauge car avec 12,4 litres, on n’est jamais loin de la réserve. Et pourtant, ça ne nous a pas empêché de parcourir 200 kms et de ne remettre que 8 litres, à peine 4 litres au 100 kms mais on peut consommer bien plus si on choisit de rouler sportivement. Néanmoins, plus de 200 kms d’autonomie, c’est appréciable sur ce type de moto.

 

 

Cherche super motard pour hypermotard
Ducati Hypermotard 796 : jolie tigresseFinalement, la Hypermotard 796 paraît donc bien moins exclusive que son look ne le fait croire. Elle peut ainsi intéresser beaucoup de motardes ou motards qu’ils soient débutants ou pas, la puissance est tout à fait gérable, la maniabilité est au rendez-vous et le poids contenu.

La Ducati accepte autant les sorties sages que les arsouilles entre potes (oui on sait, ce n’est pas bien.)

Reste à accepter le budget de 9100 € pour entrer dans la famille Ducati qui cultive avec plaisir ses différences, son goût pour le design et les mécaniques particulières alliant précision et performances…

 

 

Tout a un prix bien sûr. Ceux qui sont plus gourmands pourront encore se tourner vers l’Hypermotard 1100, probablement plus agressive et violente ou carrément lorgner sur la Streetfighter qui met en avant un look avec plus de superlatifs, plus méchante que les HM.

Son prix: 9100 €

Ducati Hypermotard 796 : jolie tigresse

Importateur :
Ducati North Europe
Moezel 9-11
NL-2491 CV Den Haag
+31 703 017 399
http://www.ducati.nl/
Ou sur www.ducati.fr

 

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,435FansLike
198FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité