Comparatif casques jets

Introduction
L’année 2004 aura été riche en nouveautés dans un créneau en pleine expansion, suivant l’évolution des ventes des motos, les importateurs et les fabricants de casques présentent de plus en plus de modèles jets » au point qu’il est difficile de s’y retrouver et bien davantage pour un premier achat. Alors MOTOtest.be a laissé ses intégraux de côté le temps d’une saison pour tester quelques uns de ces « jet’s ». Nous nous sommes d’abord intéressés aux modèles « bon marchés ». Comparatif casques jets
La dénomination « jet » reprend tous les casques dépourvus de mentonnière. Bien qu’ils satisfassent à tous les tests de sécurité imposés aux casques motos, l’absence de mentonière les destine naturellement à des engins moins puissants, les scooters évidemment, mais aussi les customs et, pourquoi pas, les roadsters ou les trails. Pour être complet, nous pourrions ajouter que n’appartiennent pas à cette catégorie les casques sans visière et sans joues aussi appelés demi-jets qui s’adressent aux scooters légers et mobilettes.Avec sa grande visière, le jet offre un champ de vision total, bien aéré il fait retrouver le plaisir des senteurs et permet de profiter de la chaleur de l’été sans la subir comme dans un intégral, faut-il rappeler que la trop grande chaleur peut être une cause de déficience voire d’accident ? La qualité et le choix sont au rendez-vous, de quoi trouver le casque qui convient à votre usage et à votre go&ucirc.t. Et en plus, ils ne sont pas chers.

Lazer Tempo GL et MDS (AGV) Sonic
Ces deux casques partagent la même coque extérieure, visière et aérations, issus d’une synergie entre AGV et Lazer, ils sont quasiment identiques. La finition intérieure permet de les départager, elle est mieux achevée sur le Lazer qui dispose d’un canal d’air intérieur supplémentaire sur le front, d’un textile plus doux y compris pour la finition des jugulaires, le MDS ayant un côté plus « entrée de gamme ». Tout est démontable et lavable. Le Lazer a un aspect vraiment flatteur en regard de son prix. Tous deux sont disponibles en couleurs métallisées, gris, noir, bleu et un noir mat, ainsi qu’un gris foncé chez MDS. Lazer propose en outre une finition « Classic » avec des peintures unies (noire ou grise) qui est vendue 89€. La fermeture est du type ceinture de sécurité facilement éjectable à une main, le MDS dispose d’une boucle d’accroche. Les aérations peuvent être ouvertes ou fermées par des glissières, la différence n’est pas flagrante, disons que l’hiver ou sous la pluie elles seront fermées et ouvertes le reste du temps. Très faciles à enfiler et à verrouiller, ils enveloppent parfaitement votre tête. Ils viennent assez loin sur les joues et descendent bas sur la nuque, ces casques donnent un grand sentiment de sécurité. Les mousses sont idéalement dessinés y compris pour le port de lunettes. Ils protègent aussi les oreilles du bruit extérieur sans atteindre le confort acoustique d’un intégral. La grande visière reste toujours bien en avant du visage , elle descend jusqu’au menton procurant la meilleure protection du visage de ce comparatif. Munie de crans tout le long de son ouverture, elle se verrouille et s’ouvre facilement, un exemple du genre. Différentes couleurs d’écran sont disponibles, un simple clic suffit à le démonter. Les remous à l’intérieur du casque sont limités, la ventilation empêche la buée de se former sous la pluie ou l’hiver, elle n’est jamais gênante et elle gagnerait à être plus présente en été. Son excellent comportement l’hiver l’handicape évidemment sous la chaleur. Son volume aussi, la pression devient difficile à tenir au-delà de 120 km/h, à moins de rester calé derrière la grande bulle de son maxi scooter. A méditer pour une utilisation sur un custom ou un roadster. Ce n’est pas un casque très discret, il vous fait une grosse tête et le poids est supérieur aux 1150 gr annoncés. De conception belge, il faut reconna&icirc.tre que ces casques sont idéaux sous notre climat, ils permettent aux « roule toujours » d’être idéalement coiffés toute l’année pour un excellent rapport qualité/prix.Lazer Tempo GL , gris métalisé, taille M, 1310gr vérifiés, 111€
Comparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jets
MDS (AGV) Sonic, noir métalisé, taille M, 1260gr vérifiés, 109€
Comparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jets

Shark S-400 Cruiser
our jouer la star, il vaut mieux avoir une garde-robe qui assure, le Shark possède un choix de 16 finitions différentes incluant des peintures à motifs comme notre « Cruiser » qui sont du plus bel effet. Dommage que la finition intérieure démontable et lavable ne parvienne pas à égaler celle du Lazer, les mousses étant légèrement moins souples, le casque tombe moins bien, il presse légèrement sur le front et laisse un peu de jeu ailleurs. Ceci doit être relativisé en fonction de la forme du crâne de chacun. N’empêche, le S-400 laisse beaucoup de bruit passer sous les oreilles, il faut éviter les échappements libres et préférer des motos silencieuses car il isole mal. Pas vraiment plus compact que le Lazer, son aérodynamique est légèrement meilleure, la ventilation intérieure est efficace sans être gênante, elle est suffisante pour une utilisation l’été. La grande visière offre un panorama total, elle descend jusqu’au menton, vous ne craindrez pas l’hiver non plus. Dommage que la visière ne remonte pas plus en position ouverte car elle bouche l’horizon et le système de verrouillage en position fermée impose une pression de côté sur l’écran pour l’ouverture, ce n’est pas vraiment utile et c’est franchement ennuyeux en ville quand on ouvre et ferme son écran tout le temps. La jugulaire est confortable et sa fermeture par clic est très réussie. Le S-400 est légèrement moins convaincant à l’usage mais beaucoup plus sexy. Et puis il y a le détail qui tue, dans le fond de la boite, outre un très joli sac on trouve une casquette en plastique noir. Cet accessoire se monte très facilement à la place de l’écran et permet de transformer le casque en demi jet idéal pour la balade l’été, alors chaussé de vos plus belles lunettes de soleil, vous jouez la star !Shark S-400 Cruiser, noir, taille L, 1270gr vérifiés, 149€
Comparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jets

Givi HPS 10.2
Givi est bien connu pour ses accessoires motos (valises, top cases et bulles) mais possède aussi une petite gamme de casques jets très intéressante. Le premier casque italien de ce comparatif est aussi celui qui fait le plus « haute couture », il a du style et de l’élégance. Très haut sur la nuque, court sur les joues, il a le profil d’un demi jet. Le côté du visage et les oreilles sont tout de même protégés par la patte de jugulaire qui est garnie du même mousse que l’intérieur du casque. La visière est plus courte, en position fermée elle arrive à hauteur des lèvres, ce qui laisse le menton exposé. Le Givi est un rêve à porter l’été, vous vous en doutiez, vous prenez l’air en prise directe et le souffle dans la nuque est divin. Son aérodynamique laisse peu de traces, c’est un des casques les plus légers à porter, très agréable en custom par exemple. Ce plaisir d’été se consomme avec modération dans l’entre saison ou l’hiver et le condamne par temps de gel. La très jolie mais peu efficace prise d’air sur le devant du casque ainsi que la boucle d’accrochage achèvent le tour des aspects pratiques. Les 5 couleurs disponibles sont les grands classiques noir, gris (3 nuances) et bleu métallisé Sa petite taille impose de faire très attention au moment de l’achat, comme ce casque n’est pas très enveloppant, la taille doit être parfaitement ajustée au risque de voir le casque flotter sur la tête. Par ailleurs, la forme du mousse empêche de faire glisser les montures de lunettes simplement, il faut les guider en écartant le casque de la tête, une fois en place, il n’y a plus de problèmes. Assez loin de l’image du casque de motard, il plaira à ceux qui roulent en vêtements de ville grâce à son design élégant et son côté « habillé », cet italien saura trouver son public.Givi HPS 10.2, gris métallisé, taille M, 1125gr vérifiés, 149€ Comparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jets

Caberg Downtown
Le Caberg est un casque vraiment intéressant, dessiné comme un intégral, il s’avance très loin sur les joues et apporte un grand sentiment de protection. Mais surtout, une seconde visière fumée rétractable vient en un mouvement soulager les yeux d’un soleil trop éclatant. Dans un pays où les 4 saisons peuvent se succéder dans la même journée, cette visière rétractable devient vite indispensable. La finition intérieure est d’un excellent niveau, les mousses sont assez souples ne créant aucune pression parasite, le Caberg est doux comme une pantoufle. La ventilation intérieure est plus forte que sur les autres jets, sans doute parce qu’un flux d’air se crée dans l’espace entre les deux visières. A certaines vitesses ce passage d’air se transforme en ronflette sans que cela devienne insupportable. Idéal pour chasser la buée dans tous les cas. La visière n’atteint pas vraiment le menton qui reste exposé, c’est dommage car cela limite son utilisation l’hiver. La visière ne remonte pas complètement non plus, elle reste légèrement sous l’horizon, obligeant de relever la tête. Le clip de fermeture est très facile et la jugulaire comprend une boucle d’accrochage. Les couleurs traditionnelles (gris, bleu, noir) sont disponibles en métallisé et deux tons en mat (gris et noir), une couleur spéciale existe aussi (noir mat et lignes grises). L’aérodynamique est correcte jusqu’à 120 km/h, après les choses se gâtent, la souplesse des mousses laisse bouger le casque et à 160 km/h votre nez touche la visière. Mais ce comportement se retrouve sur tous les jets de ce test, ils bougent beaucoup plus qu’un intégral, simplement parce qu’ils n’ont pas été con&ccedil.us pour ces vitesses. Ce n’est donc pas un reproche, la confiance apportée par le Caberg vous incite plus qu’un autre à l’oublier. Une pression sur l’arrière du casque suffira à le remettre en place après une petite envolée… Le Downtown est le roi incontesté de la mi-saison quand le temps oscille entre beau et mauvais, grâce à son excellent confort et à cette visière fumée rétractable.Caberg Downtown, gris mat, taille M, 1245 gr vérifiés, 150€

Comparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jets

Airoh Bliz
Airoh dispose d’une gamme très complète de casques jets : Fly City, Happy 4, Top One, Strong Gun et le Bliz. Le choix est grand et donc difficile, très stylés, ces casques ont tous quelque chose qui attire le regard, certaines couleurs inédites font même leur entrée comme le rouge métal mat dans la série Top-One. Attiré par la nouveauté, nous avons choisi le Bliz pour ce comparo, aussi parce qu’il possède une penne ou casquette intégrée dont le comportement nous intéressait. Autant dire tout de suite qu’on ne la sent pas, c’est à se demander comment ils ont fait. Elle apporte un coup de jeune bien sympathique. La visière remonte complètement. Des prises d’air réglables sont présentes sur le haut du casque, mais il difficile de juger de leur efficacité tellement la ventilation est déjà présente. La visière fermée s’arrête au milieu du menton, comme tous les italiens de ce comparatif, il laisse le menton exposé et impose de porter une protection en dessous de 5&deg.C (mentonnière ou cache nez). Il est assez bas sur la nuque pour être utilisable toute l’année. L’aérodynamique est parmi les meilleures, avec son profil tendu et un peu en pointe à l’arrière, il fend l’air en restant léger sur la nuque et ce malgré la casquette. Sa fermeture est comparable à celle d’un roller-blade ou d’une bottine de ski, elle est directement réglable par crans et facilement détachable, mais un peu trop en arrière, elle peut devenir gênante en venant presser sur la pomme d’Adam, elle possède un anneau d’accrochage. L’isolation acoustique laisse à désirer, non pas que le casque siffle mais il laisse passer beaucoup de décibels venant de votre engin, alors si ce dernier est du genre velu, il faudra prévoir des boules Quies car à la longue cela pourrait fatiguer. Gênant aussi la forme du mousse à hauteur des tempes qui exerce une pression continue sur les branches de lunettes, cela devient vite insupportable. Il faut opter pour des lunettes à montures extra plates. Pour le reste, son volume est légèrement inférieur aux copains, ce qui contribue à la belle image du Bliz porté, le côté sympathique de la penne, les couleurs mat en font un choix de coeur, le très bon niveau de finition et sa légèreté aérodynamique satisferont la raison.Airoh Bliz, noir mat, taille M, 1205 gr vérifiés, 139€

Comparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jets

Kiwi K485 Rap
Le plus ancien de l’équipe par son dessin, le Kiwi prolonge la tradition du casque scooter très court assimilable à un demi-jet si la visière ne venait pas si bas au milieu du menton apporter une protection très correcte. Mais ne nous trompons pas cible, le Rap est un authentique casque de scooter, le plus léger du comparatif (et le seul qui a réellement le poids annoncé). Haut sur la nuque et court sur les joues, il règne en ma&icirc.tre sur les fortes chaleurs, ne cherchez pas plus longtemps le casque de l’été, avec le Givi il enfonce tout le monde. C’est aussi celui qui possède la gamme la plus vaste, pas moins de 10 choix de finitions et dans la série Rap, 15 coloris disponibles sans compter la gamme pour enfants. De quoi assortir toute la famille. Ses mousses sont souples mais non démontables, il enveloppe bien la tête, mieux que le Givi, il très agréable à porter et protège bien les oreilles. Un peu plus bas sur le front, il se cale bien et ne bouge pas, un avantage par rapport aux autres casques et sans avoir la barre sur le front. Bien s&ucirc.r son design ultra basique est un choix. Tout comme de le porter toute l’année. Quand on aime…Kiwi K485 Rap, bleu mat, taille L, 1100 gr vérifiés, 111€

Comparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jetsComparatif casques jets

BMW Airflow
D’un design pour le moins curieux et d’un prix quelque peu décalé, l’Airflow de BMW nous a longtemps intrigués. Son concept est basé sur un flux d’air important au travers de la coque, mais contrairement à ce que pourrait laisser penser le grillage qui recouvre presque tout le casque, l’air ne passe que par quelques petits canaux comme dans les autres casques, voici un argument qui se veut plus marketing que technique, vous ne sentez pas l’air passer à travers vos cheveux, c’est beaucoup plus discret. Très large, la taille des mousses est énorme, elle rassure sur la qualité de la protection, de même que la forme du casque qui descend bas sur la nuque et sur les joues. On sent bien que BMW a voulu ouvrir le casque au grand air sans tolérer de concessions quant à la sécurité. Il est aussi très agréable acoustiquement, les oreilles étant bien calfeutrées. Con&ccedil.u à l’origine pour être porté sans visière, il faut reconna&icirc.tre que ce casque vous accompagne très bien quand il fait chaud. Agréable jusqu’à 100 km/h, il vous tire sur la nuque au-delà à cause de sa largeur. La penne est démontable et peut être remplacée par une visière fixe. Vous pouvez alors utiliser votre Airflow quand il fait plus frais. Bien s&ucirc.r il faut s’habituer à la visière fixe et ne pas vous formaliser quand vous l’avez prise fumée et que vous demandez votre chemin à une personne qui ne vous voit pas… Ce choix ergonomique le handicape tout de même et s’il peut être porté toute l’année étant donné que sa ventilation (non réglable) est bien contenue, l’Airflow sera mieux choisi pour les balades tranquilles l’été. Une version en couleur unie existe à 271 €. Autre détail, l’Airflow est le seul casque de ce comparatif à bénéficier d’une gamme complète de vêtements assortis, la gamme appelée Airflow dans laquelle vous trouverez des bottes, gants, veste et pantalon coordonnés, avis aux coquets.BMW Airflow, gris métal, taille 58/59, 1250 gr, 291 €
Comparatif casques jetsComparatif casques jets

Conclusion
Il n’y a pas de mauvais produits dans ce comparatif, tous bénéficient d’une finition supérieure à ce que leur prix laisserait penser. Il ne faut pas les chercher au dessus de 120 km/h car ils ne tiennent pas en place et l’absence de mentionnière incite à davantage de prudence. Mais plus légers et mieux aérés que les casques intégraux, ils sont un plaisir à porter l’été et le reste de l’année car ils sont naturellement doués pour évacuer la buée. Leur champ de vision total et le plaisir du nez viendront encore accentuer le sentiment de liberté qu’ils réussissent si bien à créer. Importateurs et fabricantsMDS (AGV) D’Ieteren Sport02/367.14.35CabergMoorkens-Motana03/450.04.60LazerLazer067/89.27.27 Airoh et GiviRAD09/282.94.10 067/21.23.69KiwiDoumont071/32.21.62BMW BMW Belgium03/890.97.11

Geoffroyhttp://www.Objectif-moto.Com
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,370FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité