Caberg Levo, le modulable pour voir la route autrement

Nouveauté 2019 pour la marque italienne, ce modulable a plus d’un atout pour vous séduire, voici le Caberg Levo.

Caberg Levo, le modulable pour voir la route autrement

Sous un design assez classique pour un modulable, on découvre une coque en  fibre tricomposite : fibre de verre, carbone et Kevlar. Une conception qui permet de limiter le poids à environ 1600 grammes. Pour un modulable, c’est tout à fait raisonnable. On peut encore gagner une centaine de grammes en choisissant la version entièrement en carbone.

Caberg Levo, le modulable pour voir la route autrement

Un point important à consulter pour un modulable, le Levo a obtenu la double homologation jet – intégral. Le petit détail en plus, on peut carrément le verrouiller en position ouverte via un petit loquet. Ce n’est pas forcément intéressant si vous l’ouvrez et fermez régulièrement mais si vous le gardez ouvert un moment, ça peut servir. En plus, vous avez un écran solaire interne qui descend assez bas pour vous protéger les yeux, du moins en ville. Quand le rythme s’accélère, le vent passe en dessous et vous imposera la fermeture du casque. A noter aussi qu’on peut le régler en hauteur et qu’il peut être déployé à moitié si besoin est. La mentonnière est équipée d’un cache menton souple et assez grand pour bien vous protéger du froid.

Caberg Levo, le modulable pour voir la route autrement

Comme vous le voyez, l’ouverture est classique à 90°, très facile à ouvrir et à fermer même avec des gants et la prise au vent mentonnière relevée n’est pas un souci non plus.

Caberg Levo, le modulable pour voir la route autrement

En version intégrale, Caberg a aussi pensé à vous garder au frais avec une entrée d’air au menton et une grosse sur le sommet du casque. Deux extracteurs à l’arrière peuvent aussi être ouverts ou fermés. Et si vraiment, ça ne suffit pas, il ne vous reste plus qu’à rouler en version jet.

Caberg Levo, le modulable pour voir la route autrement

A l’intérieur, on retrouve un tissu agréable au touché, hypoallergénique, démontable et lavable, de la place pour un intercom et vos branches de lunettes mais surtout, ce qui va vous frapper, c’est l’écran.

Enfin, pas frapper au sens littéral du texte mais il offre un angle de vision de 82 ° en étant plus ouvert vers le bas. Qu’est ce que ça change ? Hé bien, en fonction de la moto, ça peut tout changer.

C’est surtout votre position sur la moto et le placement des compteurs qui entrera en compte mais avec le Levo, vous ne devrez plus baisser la tête pour les voir. Un vrai gain de confort et de sécurité aussi. Bien entendu, sur certaines machines, ça n’apporte rien sauf un plus grand champ de vision, ce qui en soit n’est pas négligeable non plus. L’écran est de plus livré avec un Pinlock Maxvision d’origine.

Caberg Levo, le modulable pour voir la route autrement

Facile à enfiler, l’autre bonne surprise viendra en roulant. Caberg n’en fait pourtant pas une grande publicité mais qu’est-ce que ce Levo est silencieux ! C’est vraiment bluffant et pour l’avoir testé sur plusieurs machines, le constat reste le même. Le nouveau modulable Caberg a tiré des enseignements de ses tests en tunnel aérodynamique et offre vraiment le confort qu’on peut attendre d’un casque moderne. Bon, OK, ce n’est pas le silence des grands fonds marins non plus mais si on le compare à d’autres casques, il est vraiment dans ce qui soit se faire de mieux.

Caberg Levo, le modulable pour voir la route autrement

Au final, je n’ai pas grand-chose à reprocher à ce modulable Caberg Levo, même son prix compris entre 360 € et 450 € pour la version carbone reste raisonnable pour un casque qu’on peut porter au quotidien comme en balade, été comme hiver.

Caberg est distribué au Benelux par X-Travus

Caberg est distribué en France par www.semc.pro

Caberg Levo, le modulable pour voir la route autrement
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,370FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité