Buse Travel Pro, une seule veste toute l’année

Printemps, été, automne, hiver, peu importe pour cette veste Travel Pro de chez Büse, elle est prévue pour affronter toutes les conditions climatiques.

Buse Travel Pro, une seule veste toute l’année

L'appellation Pro est parfois trop vite utilisée dans l'équipement et il faut assurer par la suite si on veut être crédible. En même temps, ça veut tout et rien dire parce que des motards qui roulent de façon professionnelle, il ne doit pas en avoir beaucoup. Soit, ce qui nous intéresse aujourd'hui c'est la veste Travel Pro.

Buse Travel Pro, une seule veste toute l’année

Vous l'aurez compris, c'est bien une veste touring toutes saisons, en textile Tactel et Polyamide. Vous avez pour la pluie une membrane Humax amovible et pour l'hiver, non seulement un manteau thermique que l'ont peut porter séparément et même un tour de cou qui vient couvrir jusqu'au dessus du nez. Avec celui-ci, plus besoin d'un foulard, il vous protège du froid et de l'eau et est amovible. C'est la première fois que je vois ça sur une veste. Ceci dit, ça dépendra de votre casque et de vous, c'est tellement original qu'on n'est pas habitué et avoir ça devant la bouche est assez spécial. On retestera en plein hiver (si on vous fait quelques essais hivernaux).
Le col normal est lui fixe et protège déjà bien, il se clipse et est réglable d'un côté mais peut aussi tenir ouvert grâce à un point d'accroche.

Si pour l'hiver, tout semble prévu, qu'en est il de l'été ? Hé bien, là je trouve que Büse n'a pas non plus lésiné avec deux longs zips sur les manches et deux panneaux ouvrables sur la poitrine pour découvrir du mesh. A noter le souci du détail, la partie mobile se fixe dans une encoche munie d'un aimant, pas besoin de chercher où le clipser. Pour évacuer l'air chaud, deux autres zips dans le dos peuvent être ouverts. Pas de mesh derrière et pour les ouvrir, il faudra tomber la veste. Rien de bien grave et pour l'avoir portée aussi quand il faisait chaud, les aérations sont suffisantes la plupart du temps. A moins de passer sur une veste été, vous n'aurez pas mieux avec une autre veste.

Pour votre sécurité, la veste est équipée de protections Sas-Tec aux épaules et aux coudes mais étonnamment Büse ne donne pas le niveau de celles-ci. Il n'y a pas non plus de dorsale, il faudra la prendre en option et si vous le souhaitez, vous pourrez ajouter des éléments pour le thorax. Je vous l'avoue, j'ai toujours un peu de mal à comprendre pourquoi on n'a droit à une dorsale, ne serait ce de niveau 1 dans des vestes prévues pour rouler. C'est vrai qu'elle sera peut être inutile mais je pense que peu de motards utilisent déjà un gilet airbag ou une protection dorsale séparée.

Buse Travel Pro, une seule veste toute l’année


En parlant du dos, vous aurez remarqué la large bande fluo. Avec ça, on ne peut pas vous rater mais si vous trouvez ça trop voyant, vous pouvez le replier sous la poche arrière.

Buse Travel Pro, une seule veste toute l’année

Un autre point important quand on parle veste touring, on imagine des tas de poches et là, c'est un festival avec pas moins de 10 poches extérieures dont une grande sur le dos. Les poches cargos sont triples : une entrée sous le rabat, une sous la tirette et une par le côté aussi avec un zip. Bon, si vous voulez toutes les remplir, vous allez prendre du poids et de la largeur. Deux petites poches sous les panneaux de ventilations et une autre petite sur une manche peuvent accueillir une carte, un ticket, une clé ou un boitier RFID par exemple.

Pour un essai en bonne et due forme, je l'ai portée sur plusieurs motos et différents essais pour la soumettre au soleil et à la pluie. C'est vrai que pour être complet, il faudrait publier l'essai dans quelques semaines ou mois, après avoir affronté le froid. Pour la pluie, il faudra l'équiper de la membrane pluie pour être vraiment efficace. Le duo se montre convaincant et je restais au sec mais la veste seule pourra laisser passer un peu d'eau. J'apprécie aussi que les poches aient une petite étiquette pour savoir si elles sont étanches ou pas. Mieux vaut ça que d'avoir une mauvaise surprise.

Buse Travel Pro, une seule veste toute l’année

Pendant la canicule, j'ai apprécié les aérations qui si elles ne remplacent pas une veste en mesh se montrent suffisantes et bien placées pour laisser passer l'air et rafraichir. L'avantage forcément c'est que même si le temps est variable, on peut passer de tout fermé à tout ouvert et en Belgique, c'est souvent le cas. On peut aussi ouvrir le col et le clipser, un point en plus.

Les réglages aux manches et à la taille permettent de l'ajuster au mieux et ajoutent au confort.

Buse Travel Pro, une seule veste toute l’année
oui on sait, plutôt étrange cette photo 😉 et pourtant on n'a pas cherché à cacher la moto.

Affichée à 399,95 €, la Büse Travel Pro se montre complète et utilisable toute l'année même si elle n'a pas de membrane Goretex. Il faut y mettre le prix mais si vous ne pouvez vous payer qu'une veste et que vous roulez toute l'année, celle-ci pourra vous accompagner été comme hiver. Le manteau thermique peut se porter seuls et est même équipé de deux poches avec zip, il garantira de vous tenir au chaud. La membrane étanche ne se porte pas seule mais peut se ranger dans la grande poche dorsale par exemple. Indispensable si vous roulez longtemps sous la pluie mais une petite averse ne mettra pas à mal l'étanchéité de la veste malgré tout.

Buse Travel Pro, une seule veste toute l’année

Côté taille puisqu'on me l'a demandé, je vais essayer de le rajouter sur tous les essais et pour cette veste, j'ai quand même pris un 62 qui sur l'étiquette donne un 5XL chez Büse, ça fait mal à mon égo même si avec 100 kg pour 1,82 M, vous vous doutez bien que je ne porte pas du S.

Avec la veste, nous avions reçu le pantalon Highland que nous vous présenterons très bientôt aussi.

Buse Travel Pro, une seule veste toute l’année
Le casque est un Icon Variant
Buse Travel Pro, une seule veste toute l’année
Buse Travel Pro, une seule veste toute l’année
Buse Travel Pro, une seule veste toute l’année
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité