BLOUSON REV IT ROAMER : urban style à la sauce vintage

Rev’It a succombé à son tour à la mode du rétro et des blousons Vintage. Le Redhook, le Flatbush et le Roamer illustrent cette tendance. Tous très réussis esthétiquement, nous n’avons pu nous empêcher d’en tester un sur une longue période afin de vérifier si la promesse d’un bon cuir était tenue. Notre choix s’est porté vers le Roamer, d’ailleurs disponible pour les deux sexes.

 

 

Style et Qualité
Au premier abord, le Roamer est beau. Sobre, très sobre même. Et c’est d’ailleurs ce qui fait son charme. Pas de surpiqûres inutiles, pas de poches à tout va ou autres sangles et lanières pour se la jouer « bad boy ». Tout au plus le rappel discret du logo « Rev’it » sur les épaules. Les manches se finissent par un poignet avec rabat en V. La tirette s’avère facile à manipuler et de bonne facture. Cette dernière est discrète et se retrouve cachée dans les rabats en cuir. Elle ne tapera donc pas partout.
Du côté du col, on reste aussi dans du classique. Une patte de réglage avec bouton pression vous permettra de le fermer. A noter qu’il y a deux pressions possibles, la plus serrée n’étant là qu’à des fins esthétiques. Le choix de la taille appropriée n’en sera donc que plus important si vous ne souhaitez pas vous retrouver avec un col baillant de toute part en plus des manches trop longues… Au niveau de la taille, deux petites pattes vous permettront un réglage succinct du cintrage.
Durant notre essai, ces pressions auront une fâcheuse tendance à se déclipser. Au final, le blouson étant parfaitement cintré, cela ne change rien quant à sa tenue mais provoquera des cliquetis vite agaçants lorsque vous marcherez. Pour cette collection, Rev’it a utilisé du cuir de vachette Max. Le modèle Roamer n’est disponible que dans la teinte noire. L’ensemble des coutures sont quant à elles renforcées.

 

 

Le cuir s’avère agréable au toucher et résiste aux projections quotidiennes (eau, boue, insectes). Le Roamer n’en reste pas moins un blouson en cuir et demande à être entretenu correctement si vous souhaitez lui offrir une durée de vie raisonnable.
Autre point important lors de l’achat d’un cuir, sa rigidité. A nouveau, Rev’it a pensé le produit pour motard. Une fois enfilé, il s’avère extrêmement souple. Certes bien plus lourd qu’une veste synthétique, il n’entrave pas pour autant les mouvements. Par son design sobre, seules les protections trahissent son penchant pour les deux-roues, il pourrait être utilisé dans la vie quotidienne tel un cuir normal. Le sentiment de sécurité qu’il apporte une fois enfilé reste tout de même bien présent grâce à l’épaisseur du cuir.

 

En parlant des protections…

Ces dernières sont présentes sur l’ensemble des zones sensibles et arborent la norme CE. Le blouson est renforcé au niveau des coudes et des épaules via des protections Knox Flexiform mais également, en option, au niveau du dos via une protection dorsale Seesoft de type RV (CE niveau 2). Notons que suivant la taille du blouson, la taille de la dorsale variera.
N’espérez pas être vu de nuit avec ce blouson… à moins de lui ajouter une chasuble fluo. Stylé ou visible, il vous faudra choisir!

 

Poches et doublures

Les poches sont au nombre de 5, dont 4 sur le blouson lui-même et une 5ème sur la doublure « hiver ». De taille raisonnable, elles permettent d’emporter clés et portefeuille, le tout fermé via une tirette. Sur la poitrine, à gauche, se trouve une aumônière plus étroite et peu profonde. Coté intérieur, deux grandes poches. La première à hauteur de la poitrine (poche fendue). Cette dernière est grande et facile d’accès pour recevoir les smartphones de la dernière génération en taille 5 pouces par exemple. La seconde poche intérieure est la plus grande et se situe malheureusement sur la doublure hiver. Il faudra donc être inventif pour compenser son absence à la belle saison. Notre test nous a amené à utiliser le blouson par « grand froid » (+/- 0 degré) et par temps plus propice en ce début d’année (+/- 15 degrés). Dans les deux cas, toujours avec l’isolation thermique installée dans le blouson et sans qu’on ait à s’en plaindre.

Le cuir joue parfaitement son rôle de barrière contre le froid et le vent, mais permet également une respiration du corps agréable lors de températures plus modérées. A aucun moment nous n’avons senti le moindre courant d’air désagréable sur le torse ou dans le dos. Par temps froid, nous n’étions pas spécialement équipés contre les températures rencontrées: un « polar » et un pull par-dessus en plus du blouson.

Par forte chaleur, la suppression de la couche thermique devrait permettre une utilisation tout aussi agréable du blouson. D’ici quelques semaines, nous serons à même de vous le confirmer en updatant cet essai. Précisons qu’il a été réalisé sur un roadster (Yamaha Mt07) proposant une position de conduite assez droite. Pour les motards chevauchant des motos plus sportives et risquant donc d’avoir naturellement le blouson qui remonte, Rev’it a eu le bon gout d’ajouter une boucle de jeans au blouson. Dernier détail…qui n’en est pas un lorsque on est motard: l’étanchéité. Nous parlons d’un cuir, et le cuir « n’aime pas l’eau » ! Alors certes il vous gardera au sec durant une averse, mais il ne vous permettra pas de continuer votre pluvieux périple durant des heures. Sinon, l’humidité restera à l’intérieur et la moisissure s’y installera. A bon entendeur…

 

Conclusion

Vous l’aurez compris, ce blouson nous a séduit par son aspect esthétique et sa finition. Peu de défauts sont à noter. Rev’it fait donc un sans-faute avec ce Roamer, et les amateurs de blousons cuir au style « urban » ne resteront probablement pas insensibles. Il est disponible en tailles 34 à 44 pour les hommes et 34 à 46 pour les femmes. Dernier argument de poids du Rev’it, son prix: 284€ en version homme ou femme. Raisonnable pour un bon cuir au look intemporel.

Découvrez sans attendre le blouson Rev’it Roamer Homme et femme chez notre partenaire Motoblouz

Articles associés: Gants Rev’it Bomber (Lire l’essai), Chaussure Sidi ASTRO Black (Essai à venir)

 

BLOUSON REV IT ROAMER : urban style à la sauce vintage

 

Geoffroyhttp://www.creatix.be
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,418FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Au bonheur des navetteurs 3

Nous avons déjà proposé des itinéraires alternatifs aux navetteurs partant de Charleroi, Mons et Namur; voyons cette fois comment retrouver un certain...

Kawasaki Z1000SX 2014

S’il est une catégorie où les nouveaux modèles se font de plus en plus rares, c’est bien celle des « GT sportives ». Est-ce parce que...
Publicité