Bering Vesuvio: Ça va chauffer !

L’hiver et ses températures glaciales sont maintenant de rigueur. Pour certains cela signifie purement et simplement le remisage de la moto en attendant le printemps, pour d’autres, à la recherche de sensations ou tout simplement obligés de se mouvoir à deux roues, c’est l’époque des « piouf ca caille! » et « Wow ça glisse, je dois être le seul motard(*) du pays dehors par ce temps ! »..(*) : Le terme motard dans cette phrase pouvant être remplacé par bien des termes!

Mais rassurez-vous, pour les fous givrés que nous sommes à sortir par ce climat, Bering a pensé à nos petites maniques. Entre douleurs ou insensibilité, une fois bien refroidies, la limitation des mouvements, volontaires ou non d’ailleurs se fait au détriment de la sécurité et de notre réactivité et si il y a bien un élément avec lequel il est difficile de piloter une fois gelées ce sont les mains!

Pour réduire l’effet du vent froid venant frapper nos doigts, il existe bien quelques astuces.
La première et la plus logique…avoir des gants… épais et étanches à la pluie…

Le protège-main, qui réduit un peu le vent froid venant frapper de plein fouet le haut de la main…mais très rarement suffisant lorsque l’on atteint des vitesses un rien supérieures.

Les poignées chauffantes, déjà beaucoup plus agréables à l’utilisation bien qu’elles concentrent principalement la chaleur à l’intérieur de la main. Combiné à une bonne grosse paire de gants, cela peut déjà éviter pas mal de désagréments.

Restent les gants chauffants…
Dans cette catégorie il y en a vraiment de tout et de toute qualité…et tous ne sont pas égaux à l’utilisation !
Nous avons donc mis nos petites mains délicates à l’épreuve de l’hiver en les confiant cette fois aux tout nouveaux gants de chez Bering, les Vesuvio.


En détail

Les Vesuvio sont en effet apparus pour la première fois dans le catalogue Bering hiver 2016-2017. Ils se veulent être la génération la plus évoluée de la marque, tant en terme de conception qu’en terme de résultat.

Extérieurement, ces derniers sont sobres et élégants. Noir, sans fioriture ou élément graphique marquant. Seul un petit « Bering » est visible sur l’index et le logo de la marque sur la manchette. Ils se marieront aisément avec la majorité des vestes hiver actuelles.
La surface extérieure est en Softshell, textile synthétique ayant la particularité d’avoir des mailles très serrées et donc plus facilement étanches à l’air et à l’eau tout en restant tout de même respirant.
Entre également dans la composition du gant une membrane Primaloft qui est un matériau isolant thermique breveté en microfibre et pour la petite histoire, développé initialement par l’armée Américaine pour ses troupes en mission en zone froide. L’idée était, comme toujours dans ce domaine, d’avoir un maximum d’isolation pour un minimum de poids.

Ajoutez à cela une doublure intérieure confortable en polyester Bemberger et vous obtenez là un excellent compromis entre efficacité et épaisseur restreinte.
Elle est en effet loin l’époque où les gants étaient tellement gros que l’on ne sentait plus sa poignée de gaz ! Mais gardons à l’esprit tout de même que nous parlons là d’un gant hiver et non été…inutile d’espérer pour autant oublier totalement que vous portez des gants !

En termes de protection, Bering est bien entendu à la page et d’autant plus avec les nouvelles obligations rendant l’utilisation obligatoire en deux roues.
Les Vesuvio sont composés d’un renfort coqué sur le haut des phalanges et d’un renfort de paume assez large sur le côté intérieur.

Bering Vesuvio: Ça va chauffer !

Au niveau des phalanges, des petits renforts ont été ajoutés, tout comme sur l’extrémité de l’index et du majeur. A noter que ces pièces ajoutées ne permettent pas pour autant l’utilisation d’un smartphone sans retirer les gants. Une idée à garder pour une éventuelle version 2 ?!

Au niveau de l’ajustement,  un système de double serrage a été intégré. Un premier, plus petit et plus serrant à la base du poignet et un second beaucoup plus gros à l’extrémité du poignet de manière à venir fermer au mieux le gant sur ou sous la veste sans la moindre difficulté.

A l’utilisation les deux scratchs collent très fort, ce qui est un bon point. Par contre, cela rend donc un rien plus difficile le maniement des scratchs de la seconde main, une fois la première gantée. Une fois l’astuce trouvée pour agripper un morceau du scratch, la manipulation devient au final tout de même aisée.

 

Chauffant chauffant ?

La question que l’on est en droit de se poser quand on parle de gants chauffants…c’est de savoir si ils chauffent réellement bien et fort ? Uniformément ? Pendant combien de temps ?
Cela tombe bien, on est là pour répondre à tout cela !

Chauffent-ils réellement fort ?
Oui ! Les Vesuvio permettent de passer la chauffe en trois modes :  50%, 75% et 100% de puissance. Cela influençant logiquement la durée de vie de la batterie.

Avant d’activer le mode chauffe, nous avons testé ceux-ci par des températures entre 4 et 1 degré.
Sans chauffage activé, ceux-ci se montrent déjà très isolants. Néanmoins il est vrai qu’après 30 minutes à des vitesses dépassant les 90km/h, on commence à ressentir un peu le froid et l’envie de coller nos mains sur le bloc moteur ou sous nos fesses arrive petit à petit.

A 50%, c’est déjà le printemps dans les gants. Ni trop chaud, ni trop froid. Cela se propage agréablement dans l’ensemble du gant, de la paume à l’extrémité des doigts ou presque… car le circuit de diffusion se concentre sur le dos, la paume de la main et les doigts, sans pour autant se poursuivre jusqu’à l’extrémité de ceux-ci. Comptez que le dernier centimètre de votre bout de doigt ne sera pas chauffé. Mais pas de panique, le sang circulant dans votre main, vos bouts de doigts n’auront pas le temps de ressentir le froid et seront à la même température que votre main !

A partir de 75% et 100% c’est carrément l’été ! Quelle que soit la température testée, nous n’avons absolument rien ressenti du froid extérieur. Au contraire, j’entends déjà certains dire que c’est trop chaud et qu’ils transpirent des mains. Qu’à cela ne tienne, ce n’était pas mon cas et j’ai réellement apprécié cette température élevée. Le gros inconvénient avec ce type d’équipement s’est qu’à être tellement bien au chaud dedans, on fini par se concentrer sur le froid qui attaque les oreilles… !
« Vesuvio » viendrait-il du nom Vesuve ?…un début d’explication peut-être…

Vous l’aurez donc compris, à moins de prévoir un séjour en Sibérie par -30degrés, les Vesuvio pourront sans le moindre problème vous protéger dans nos contrées.

Bering Vesuvio: Ça va chauffer !

Et l’autonomie dans tout cela ?

Bering annonce, en position 100% un temps de chauffe de 2.30 heures. En position 75%, 3 heures. Et en position 50%, 5 heures. Nous confirmons ! C’est aussi simple que cela…

Pour les recharger, là encore rien de plus facile. Un adaptateur 220V est fourni avec les gants. Ce dernier se compose de deux fiches pour, vous l’aurez compris, les deux batteries !

Car oui…nous n’avons pas insisté sur ce point avant mais qui dit production de chaleur dit source d’énergie…et qui dit source d’énergie dit presque forcément batteries amovibles !

Chaque gant dispose d’une batterie Li -ion de 2200mAh, 7.4 Volts mesurant 7cm sur 4.5cm de large et 1.5cm d’épaisseur. Ces dernières se disposent dans la partie prévue à cet effet du côté haut du poignet. Une fois insérées dans la fente, refermée par un scratch, celles-ci se font rapidement oublier.

Les Bering Vesuvio existent en différentes tailles pour les hommes. Des petites mains aux très grandes mains.
Du côté femme, ceux-ci se nomment LADY OXSANA mais semblent profiter des mêmes caractéristiques que le modèle testé.

Niveau budget, ceux-ci sont vendus au prix conseillé de 199.9€ mais sont déjà à 179.9€ (20€ de remise) chez notre partenaire Motoblouz. (Lady Oxsana chez Motoblouz)
Un prix somme tout raisonnable pour les motards roulant par temps froid et prévoyant de les garder quelques années.

 

Veste : BERING Ralf (Essai à venir dans quelques jours !)
Casque: Shark Skwal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Geoffroyhttp://www.creatix.be
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,444FansLike
199FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité