Benelli TRK 502, le trail sportif en A2

Tu aimes le look de cette italienne, ce fameux trail sportif qui te promet déjà confort et conduite sportive ? Oui, on te comprend mais avec ses 113 cv pour la plus petite et ton permis A2, il y a comme une incompatibilité certaine.

Heureusement, Benelli a pensé à toi, à vous parce que tu n’es pas le seul dans ce cas.

Alors oui, Benelli n’est plus vraiment italien. La marque a été rachetée par une société chinoise Qjian Jiang en 2005. Ne partez pas déjà, il faut quand même savoir que ce groupe, qui ne produit pas que des motos, construit quand-même 1.200.000 véhicules par an…

Benelli TRK 502, le trail sportif en A2

Revenons donc à notre TRK 502 ! Un trail au look sportif et sur ce point, on pourrait s’y tromper, garde boue ras de roue, bec de canard, bulle haute, feu led de jour, protèges mains, ras de roue arrière, châssis en treillis, silencieux sous le moteur, bras oscillant tubulaire et une carrure imposante, surtout avec ce pare chute. Franchement, s’il n’était pas marqué dessus que c’est une TRK 502, il serait bien difficile d’en deviner la cylindrée. D’ailleurs, lors des différentes sorties pendant l’essai, plusieurs fois on nous a demandé sur quoi on roulait.

Benelli TRK 502, le trail sportif en A2

Non seulement, le design est trompeur mais les dimensions aussi, 2,17 m de long, 0,9 m de large et une hauteur de selle à 800 mm, ça flatte le pilote, on n’a pas l’impression d’être sur une petite moto. En parlant de taille, il ne faudra pas être trop petit pour s’y sentir à l’aise. Du haut de mon mètre quatre-vingt, ça passe mais enfourchez là avant de l’acheter, vous risqueriez de ne pas toucher terre.

Si vous avez la taille minimale requise pour la bête, vous découvrirez une selle avant assez confortable et votre passagère ou passager sera encore mieux installé.

Benelli TRK 502, le trail sportif en A2Face à vous, un tableau de bord assez moderne avec un classique régime motard à gauche et un écran LCD à droite qui regroupe la vitesse, l’heure, une jauge, le rapport engagé et les trips.
Pas de consommation donnée ? Non, n’exagérons rien non plus mais la lecture est simple, en plein soleil ou sous la pluie.

 

 

 

 

Vous aurez peut-être aussi noté la prise 12 V sur le côté gauche, une prise USB bien placée pour votre GPS.

Les commodos donnent dans le classique sans faire trop cheap même si on a déjà vu mieux. Un bouton original apparaît au guidon, siglé ABS, il sert en effet à le déconnecter. A mon avis, à moins d’opter pour la version X, plus prévue pour du off-road, je ne pense pas qu’on utilisera souvent celui-ci.

Et pour cause, la belle accuse quand-même 213 kg à vide ! Un poids qui peut faire hésiter et on vous comprend. Le freinage aura fort à faire et heureusement, ils ont prévu en conséquence avec un double disque avant de 320 mm et des étriers 4 pistons et un 260 mm 2 pistons à l’arrière.

Il faudra néanmoins apprendre à doser son freinage parce que sur les premiers jours, j’ai cherché un peu, parfois en ne tirant pas assez, parfois trop… un dosage à trouver donc. L’ABS n’est pas trop intrusif, on ne s’en plaindra pas.

Partons donc en balade avec cette TRK et je dis bien balade parce que permis A2 oblige, la puissance de son bicylindre est limitée à 47,6 cv à 8500 tr/min, soit les fameux 35 kW autorisés.

Si on peut trouver ça largement suffisant sur un petit roadster ou une supermotard bien légère, la Benelli doit faire avec son lest.

Le silencieux sous le moteur reste assez discret mais sa sonorité n’est pas déplaisante pour autant.

La partie cycle fait son boulot à merveille, la tenue de route est au delà de mes attentes et je ne l’ai pas prise en défaut. La fourche avant offre assez de feeling et absorbe plutôt bien les bosses ; l’arrière par contre n’aime pas trop les bosses trop marquées et on le sent rapidement dans le bas du dos. Ca ne nuit pas à la conduite mais bien à votre confort. Le grand guidon lui confère aussi une bonne maniabilité, même en duo.

Revenons-en à notre bicylindre, il accélère assez bien mais n’attendez pas de lui des performances d’outre-tombe ! Il vous accompagnera sur autoroute sans sourciller mais à 130 km/h (si si je pouvais, je suis passé en France avec), il vous reste à peine 2000 trs avant la zone rouge…

Je me répète, ça ne vous empêche pas de partir pour de longues escapades, on a fait une sortie de plus de 400 kms avec une partie d’autoroute sans aucun souci.

Puis de toute façon, on ne peut pas rouler plus vite.

Benelli TRK 502, le trail sportif en A2

Et pourquoi se presser ? On est plutôt bien installé à son guidon, à moins d’avoir comme moi un souci de largeur d’épaules et le cintrage de celui-ci vous met les poignées en travers dans les mains, pas des plus agréables : en ville, la poignée d’embrayage est assez fort écartée et il faudra une grande main pour la saisir mais si en plus vous ne la posez pas à plat, c’est encore pire.

Soit, c’est un souci bien personnel.

Benelli TRK 502, le trail sportif en A2

Bien posé sur la selle donc, on constate rapidement que la belle consomme peu, comptons environ 5 litres au cent, (5,5 si vous êtes un peu plus généreux sur les gaz) sans pour autant la ménager et avec son immense réservoir de 20 litres, on peut en faire des bornes avant de passer à la pompe. L’absence de charnière par contre fait un peu râler.

La bulle protège assez bien, juste le haut du casque prend le vent ou les insectes kamikazes, les mains sont aussi à l’abri mais les protections bougent un peu trop facilement. Les jambes sont elles plus soumises aux intempéries et sous la pluie, les bottes et le bas du pantalon ont intérêt à être étanches.

Que vous dire d’autre ?

Sans être la plus joueuse des motos A2, la Benelli TRK 502 vous propose néanmoins le look d’une grande, un confort et une autonomie vous permettant d’enquiller des kilomètres, une tenue de route rassurante et le tout pour seulement 6.399 €.

La version X, plus typée enduro avec des jantes à rayons et un silencieux haut vous en coûtera 6.999 €.

Une semaine d’essai plutôt sympa à son guidon, pas vraiment de reproche à lui faire sauf peut-être son poids, un élément non négligeable si vous commencez la moto. J’aurais aimé une bulle réglable ou un poil plus haute et un bouchon de réservoir sur charnière.

A part ça, la TRK est plus qu’abordable pour un motard qui voudrait rouler souvent, longtemps et même toute l’année.

Benelli TRK 502, le trail sportif en A2

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité