Alpinestars Lance 3 L et gants Syncro Drystar

 

Une fois de plus, Alpinestars nous a surpris en nous envoyant une veste qu’on n’attendait pas, la Lance 3L. Bien entendu, on savait qu’elle arriverait mais ils aiment visiblement présenter des vêtements qu’on n’attend pas vraiment d’une marque à l’image aussi sportive.

Alpinestars Lance 3 L et gants Syncro Drystar

Cette Lance 3L est le parfait exemple de cette déclinaison urbaine et route de la marque à l’étoile. Il est vrai qu’elle ne paye pas de mine, assez sobre même dans ce coloris gris clair et ses quelques touches de noir sur les manches, les épaules et le cou.

Même le logo Alpinestars, ici en rouge, passerait presque inaperçu.

Et pourtant, le diable est dans les détails dit-on. Cette veste textile combine 3 couches avec une externe résistant à l’eau, une membrane étanche et respirante et une intérieur en mesh, toutes collées les unes aux autres pour un gain de place et une résistance aux intempéries.

Les fermetures éclair sont elles aussi toutes étanches et si vous souhaitez l’utiliser en hiver, une veste thermique 130 grammes peut être ajoutée. Celle-ci peut même être portée séparément, on est bien loin du gilet thermique pas joli qu’on a l’habitude de voir. Le large col renferme de plus une capuche, pour vos balades à pied sous la pluie. J’avoue que je ne l’ai pas souvent utilisé mais c’est à la mode. A l’intérieur de la veste, on trouve de chaque côté deux poches filet et une portefeuille elle aussi étanche mais assez petite. Certains smartphones auront difficile à y rentrer.

Une vraie veste toute saison en fait cette Lance 3L, il suffit de lui enlever celle hiver, ouvrir les larges zip sur les flancs et on peut rouler en été sans souci. Ah bien-sûr, vous me direz, il n’y a pas d’ouverture sur l’avant et il n’y a pas de pièce en mesh pour laisser entrer l’air et vous avez raison. Elle s’en passe tout simplement. Essayée par plus de 25° (si si ça arrive même en Belgique), j’ai été bluffé par cette régulation thermique. Comme beaucoup, je pensais que j’allais avoir trop chaud et en fait, non. Tant qu’on roule, la température à l’intérieur de la Lance reste agréable.

On peut resserrer la taille et les dessus des bras pour mieux l’ajuster. J’émettrai quand même un bémol sur le col qui est vraiment large et remonte assez haut. Si quand il fait froid c’est appréciable, ça l’est moins quand le thermomètre grimpe. En fonction de votre morphologie et de votre casque, il peut même devenir carrément gênant.

A part ce point, difficile de lui reprocher quoique ce soit. Je l’ai testée sous la pluie, sous le soleil, par temps frais (oui pas froid quand même) et pas une fois je n’ai eu à le regretter.

Les protections sont bien entendu de la partie, certifiées CE aux coudes et aux épaules. La mousse dans le dos peut bien-sûr être remplacée par une plus résistante comme la Nucleon.

Proposée à un prix allant de 260 à 280 €, elle se pose comme une très bonne alternative aux vestes plus classiques.

Il me reste toutefois une question à laquelle je ne suis pas pressé de répondre : sa résistance en cas de chute mais je crois qu’on peut faire confiance à Alpinestars sur ce point.

Alpinestars Lance 3 L et gants Syncro Drystar

 

Pour être assorti à la veste, j’ai aussi testé une paire de gants, les Syncro Drystar composés sur le dessus en softshell et en cuir pour la paume. Un design plutôt réussi avec une courbure des doigts préformée et un coloris gris chiné à la fois sobre et classe.

Alpinestars Lance 3 L et gants Syncro Drystar

Ils se veulent aussi toutes saisons avec une membrane étanche incorporée sous la couche extérieure. Testés et approuvés sous la pluie.

Les doigts et la paume sont aussi équipés d’une couche de mousse absorbante pour protéger en cas de chute, tout comme la protection en dur sur les articulations. La fermeture se fait tout simplement par velcro. L’index est tactile, du moins permet l’utilisation d’un GPS ou smartphone. On note aussi des renforts sur la paume.

Les Syncro s’ajustent au plus près et ne gênent pas les mouvements des doigts, pas de sensation de lourdeur même mouillés. Si vous pouvez, testez les avant un achat pour être certain de prendre la bonne taille. Le tableau serait presque parfait à deux points près.
Le premier est la protection thermique, ils pourront vous accompagner presque toute l’année mais en hiver, ils risquent de se montrer un peu limités et le froid gagnera le bout de vos doigts, pour commencer.

Alpinestars Lance 3 L et gants Syncro Drystar

Le second, et là c’est plus ennuyant, vient du renfort sur la paume sous les doigts. Si pour la résistance à l’abrasion, on ne peut qu’apprécier, pour le confort par contre… Je serais curieux d’avoir l’avis d’autres motards (ou motardes) qui l’utilisent. Dans mon cas, quand je ferme la main autour de la poignée, le renfort forme une bosse qui devient vite gênante entre la main et la poignée.

Là j’avoue que je suis plutôt surpris vu que jusque là, Alpinestars n’avait pas montré de gros points faibles.

Comptez environ 75 € pour des gants utilisables presque toute l’année et si ce renfort ne vous gêne pas, ils devraient vous séduire.

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,435FansLike
198FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité