Xavier le titre et le panache

Nevers dans la Nièvre, c’est la Bourgogne et ses vins renommés mais pour les amateurs de sport moteur c’est le circuit de Magny-Cours. Depuis 2003, c’est aussi une étape du SBK Circus. Vendredi, 14 heures, les Superstock 1000 s’élancent pour leur première séance d’essais libres. Le temps est clément, le soleil alterne avec les nuages. La Ducati 1198 de Xavier Siméon est rutilante. Saverio enfile les tours dans son style coulé. A l’issue de ces 45 minutes qui permettent d’affiner les réglages des motos et de les adapter au tracé, Xavier Siméon a réalisé le tour le plus rapide. Sa Ducati 1198 bien menée est à son aise. D’entrée, Xav montre ses ambitions. « Tout va bien. Plus de problèmes de boite de vitesses. La piste était un peu glissante surtout dans les premiers virages, mais ici, ce n’est pas bosselé. »
Xavier le titre et le panache Xavier et le Papa Les Superstock 1000 sont les premières à entrer en lice, le samedi matin. C’est parti pour 30 minutes d’essais libres. A trois reprises, Xavier signent le meilleur temps. En fin de séance, il réalise son tour le plus rapide. Il est cependant devancé par Maxime Berger. Xav est à 4 dixièmes de Maxime et juste devant Corti. Pas de surprise, on retrouve toujours les mêmes, les seuls dans la même seconde. L’après-midi, la séance importante : la qualif s’ouvre à 16 h 15. Pour Xavier, il suffirait d’assurer. Mais le pilote Ducati ne veut pas faire les choses à moitié : il arrache la pole, imposant son temps comme référence pour les Superstock 1000 puisqu’il améliore le record de Smrz datant de 2008. Cela paraissait tellement facile ? « C’est seulement une apparence, en réalité, je me bats pour arriver à ce résultat. Mais cela veut la peine. » Pour la course Xav partira donc de la pole avec à ses côtés Berger, Badovini et Barrier. Corti, le seul qui puisse mathématiquement lui contester le titre se retrouve en seconde ligne à la 5ème place.
Xavier le titre et le panache En bagare avec Berger Dimanche, le grand jour ! Le ciel est gris, le soleil nous a quitté. La piste est sèche pas de problèmes de ce côté-là. A 9 heures, Xavier est un des premiers à monter sur la piste pour le warm-up de 10 minutes. C’est l’occasion de vérifier une dernière fois la Ducati. Xav est rapidement dans les plus rapides. Dans son dernier tour, il signe de nouveau le meilleur temps de la séance. Reste la course. On croise les doigts ! Xavier est très concentré au départ de la course. Un départ moyen : il est 4ème à Adélaïde. Rapidement, il prend l’avantage et impose son rythme. Un rythme impressionnant. Seul Maxime Berger reste dans sa roue. Leur duel tient le public en haleine. Dans l’avant dernier tour, Maxime lance une attaque à l’intérieur. Xav manque perdre l’avant. Il s’agit de ne pas prendre trop de risque. Il termine second et décroche ainsi largement la Coupe FIM Superstock 1000. Pour aborder la finale à Portimao, Xavier, le champion, à 52 points d’avance sur Corti le second.
Xavier le titre et le panache Xavier : « C’était une belle course. Quand Maxime m’a attaqué, j’ai glissé de l’avant. Cela a manqué de peu. Il valait mieux assuré. Je suis vraiment heureux de ce titre. J’en remercie toute ma famille et l’équipe Ducati Xerox Junior. Sans eux rien n’aurait été possible »
Xavier le titre et le panache

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,372FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité