Vanucci VAJ-M1, 3 vestes pour toute l’année.

Vanucci, c’est une marque distribuée par Louis, autrement dit, un produit disponible dans leurs magasins ou via leurs sites tant en France qu’en Belgique. On y trouve quasiment tout ce qu’il faut pour le pilote, des bottes aux équipements textiles ou cuir et cette année, nous avons reçu la VAJ-M1.

Vanucci VAJ-M1, 3 vestes pour toute l’année.

La VAJ-M1 est une veste textile en Cordura 500D, plutôt sobre avec un mélange de 3 nuances de gris. Oui seulement trois ici, non mais !
La matière est même doublée sur les coudes et les épaules et surtout toute la veste est traitée avec du teflon, pour un effet déperlant et pour l’avoir testée sous la pluie, on trouve en effet qu’elle est restée plutôt propre.

Vanucci VAJ-M1, 3 vestes pour toute l’année.

La VAJ-M1, oui drôle de nom, est prévue pour un usage touring, avec de larges poches étanche avec des rabats lestés et tenant avec du velcro, des réglages à la taille et deux aux bras, un avec des pressions et un autre avec une sangle. Le zip est large et facile à prendre même avec des gants par contre, comme vous pouvez le voir, le col n’a pas de fermeture propre mais monte déjà plus haut que d’autres.

Vanucci VAJ-M1, 3 vestes pour toute l’année.

Le dos descend assez bas pour bien couvrir le bas du dos et des parties stretch sont prévues pour plus de confort et c’est vrai qu’on la porte plutôt avec plaisir avec bien entendu ses protections aux coudes et aux épaules, des Supershield HTP qui ne gênent pas sur ou à côté de la moto. On peut aussi l’attacher à un pantalon via un zip, du classique quoi.

Pour l’été, Vanucci a prévu la ventilation avec à l’avant des panneaux sur le haut de la poitrine qu’on peut ouvrir avec deux zips et on replie le rabat à l’intérieur et qui tient avec un petit velcro. Pratique mais il faut trouver le truc pour les rentrer sans qu’ils ne gênent, pas toujours gagné, on l’avoue. A l’arrière, une sortie sur la nuque et deux sur les côtés se chargent de sortir l’air chaud. Le résultat est plutôt convaincant. On n’est certes pas sur une veste entièrement en mesh mais celle-ci se montre assez confortable quand il faut chaud mais aussi quand le thermomètre descend, il suffit de fermer les rabats.

Jusque là, rien d’exceptionnel me direz-vous ! C’est vrai !

Ce qui rend cette veste VAJ-M1 spéciale, c’est sa modularité. En effet, elle n’est pas livrée avec une doublure thermique, ni dorsale. Vanucci propose le tout en option : un col spécial pour l’hiver, une sous-veste thermique pour l’hiver, une sous-veste étanche pour la pluie ou encore une dorsale.

La VXR-M1 (décidément, je ne trouve pas ça très commercial comme nom), c’est la veste pluie, en Sympatex, 3 couches laminées. Très légère et fine, elle vous mettra à l’abri de la pluie et du vent. Bien entendu, la veste en elle-même vous protège déjà mais ici c’est une protection supplémentaire. Elle a été développée spécialement pour cette veste mais peut bien entendu se porter sous n’importe quelle veste. On trouve du stretch aux poignets pour empêcher le vent d’entrer, un grand zip central, la possibilité de la connecter à un pantalon et un col assez haut fermable par pression sur deux positions.

Vanucci VAJ-M1, 3 vestes pour toute l’année.

En plus de cette protection pluie, vous pouvez opter pour la VXU-m 3, la veste thermique. Celle-ci peut même se porter seule mais pas à moto. On a presque une veste classique, un zip, deux poches zippées, du stretch au poignet et un bon matelassage pour vous tenir au chaud. Pratique si vous laissez votre moto et sa veste de protection quelque part et partez faire un tour à pied. Elle est suffisamment chaude pour affronter l’hiver, enfin la plupart du temps.

Et pour finir, on peut se protéger le dos avec la HTP5, une dorsale de niveau 2. On n’a bien entendu pas tester le crash-test mais on se sent en sécurité une fois qu’elle est installée, même un peu trop je devrais dire. Elle est assez épaisse et rigide, on la sent vraiment bien dans son dos et avec un sac, c’est encore pire. Protection certes mais ça nuit un peu au confort.

Dommage parce que je l’ai portée sur plusieurs motos et dans l’ensemble, la veste seule est plutôt confortable, protège déjà bien du vent et d’une petite bruine. Peu importe la position sur la moto, la VAJ-M1 seule est vraiment à la hauteur. Pour l’hiver, il faudra bien se protéger mieux.

Vanucci VAJ-M1, 3 vestes pour toute l’année.

Bon, vous l’avez compris, pour rouler l’hiver ou quand il fait mauvais, vous voilà avec 3 vestes. En soi, rien de surprenant, beaucoup de marques proposent des solutions à 3 épaisseurs amovibles mais rarement en option. D’un côté ça se défend : certains ne roulent jamais sous la pluie et d’autres (ou les mêmes) jamais quand il fait froid. Conclusion, la thermique reste parfois toute sa vie dans le fond de l’armoire. Bon, la protection pluie, en Belgique, difficile de s’en passer mais j’en connais qui n’en ont pas besoin.

Le hic, c’est que bien qu’elles soient développées pour fonctionner ensemble, comme vous l’avez vu dans la vidéo, rien n’est prévu pour les attacher ensemble. Pas de velcro, languette, zip aux bouts des manches ou ailleurs, alors pour les enfiler, ce n’est pas trop un souci mais quand vous voulez les retirer, ça se corse et perso, je n’ai pas réussi une seule fois à retirer les 3 en une fois. Ce n’est pas vraiment un souci mais côté pratique, ce n’est pas le top et quand vous avez mis les 3, l’épaisseur est aussi conséquente. Pourquoi ne pas avoir prévu de les relier? Aucune idée si ce n’est pour pouvoir porter les sous vestes dans d’autres modèles.

Vanucci VAJ-M1, 3 vestes pour toute l’année.

Et en prenant chaque élément, la note grimpe aussi. La veste VAJ-M1 vous coutera 200 € (au moment d’écrire ces lignes, pour la vidéo, c’était 300 €), la veste pluie 100 € (au lieu de 150 €) et la thermique 100 € au lieu de 130 €. Rien ne dit que ces promotions sont permanentes.
La dorsale, elle, est à 40 € et le col hiver à 20 € (on ne l’a pas testé mais ça semble pratique).
Au final, on ne pourra pas dire qu’elle est bon marché si vous voulez prendre toutes les options mais dans le cas où vous n’avez pas besoin de tout, ça évite de payer pour quelque chose qui trainera dans l’armoire.

Vanucci VAJ-M1, 3 vestes pour toute l’année.
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

BMW R1200 GS Adventure

BMW profite du passage à l’Euro 4 pour faire évoluer sensiblement la GS. Soucieux de conserver une longueur d’avance sur la concurrence, le constructeur...

Plus de place avec le Peugeot Metropolis SW

Peugeot vient de dévoiler le Metropolis SW prévu pour les clients qui recherchent une plus grande capacité pour leurs affaires personnels.
Publicité