Stefan Bradl chez LCR Honda en MotoGP

LCR Honda vient d’officialiser la signature du champion du monde FIM Moto2 2011 Stefan Bradl pour un contrat de deux ans.
Le pilote allemand avait fait son premier test avec le team italien à Valence juste après la dernière manche de la saison 2011 et avait beaucoup impressionné le team manager Lucio Cechinello au guidon de la RC212V.
C’est cependant sur une RC213V 1000cc que Bradl courra l’an prochain et Cecchinello a déclaré : « L’année prochaine sera très importante pour le MotoGP. A partir d’avril, le Championnat sera enrichi par de nouvelles règles techniques et de nouveaux participants. »
« Avec Honda, nous avions pensé à plusieurs pilotes et Stefan était l’un de nos candidats. Au Test de Valence, nous avons été très impressionné par son potentiel et sa détermination. Stefan est jeune et rapide, il vient de décrocher le titre Moto2 et nous pensons que nous pourrons grandir ensemble au long de ces deux prochaines années. Il connaissait déjà l’équipe technique et aujourd’hui j’ai le bonheur de lui souhaiter la bienvenue dans le team LCR ! »
Bradl a de son côté affirmé : « C’est tout simplement fantastique, c’est un rêve qui devient réalité ! Quand j’ai testé la RC212V à Valence, j’ai réalisé que le team LCR était très professionnel, très bien organisé et je suis sûr qu’ils me soutiendront du mieux que possible. Je suis ravi de faire mes débuts dans la catégorie reine sur la RC213V et je suis impatient de repartir en piste. »

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,446FansLike
197FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

CF MOTO : La Chine débarque.

Pour le motard belge, la Chine ne constitue pas, au contraire du Japon, des Etats-Unis, de l’Italie ou de la Grande-Bretagne, un centre d’intérêt particulier. Excepté quelques marques pratiquement inconnues commercialisées par une poignée de dealers multimarques et présentées dans les coins reculés du salon, les motos chinoises sont rares, voire inexistantes sur nos routes. Cela pourrait bien changer avec l’arrivée des CFMOTO et autre VOGE.
Publicité