Stage de pilotage Motocam – 2009

Motocam, pour les camés de moto…
Devenez  » Motocamé  » et pilotez ! Objectif-moto a testé pour vous un stage de pilotage organisé par Motocam, une équipe présente sur ce créneau depuis des années mais dont l’approche résolument empathique rend le produit autant convivial qu’efficient. Un samedi estival à Clastres, dans l’Aisne, à moins de 200km de Bruxelles. Ce petit circuit quasi neuf est situé en pleine campagne sur le site d’un aérodrome désaffecté, une particularité plutôt utile en l’occurrence, puisque les grands espaces nécessaires naguère aux avions procurent à la piste de vastes dégagements, gages de sécurité.

Stage de pilotage Motocam – 2009

JudicieuxCourt et tortueux, le tracé de Clastres se révèle bien adapté à un stage où sont inscrits une bonne vingtaine de participants, dont plusieurs filles. En effet, les vitesses atteintes n’y ont rien d’effrayant et les courbes variées et continuelles obligent le stagiaire à soigner ses trajectoires et à travailler en harmonie avec sa moto. Deux must non seulement pour aller plus vite, mais aussi pour rouler en sécurité sur la route. Car chez Motocam, on tient à concilier ces deux objectifs : devenir pilote en étant meilleur motard.Stage de pilotage Motocam – 2009Stage de pilotage Motocam – 2009

Ici, pas de star system, les moniteurs ne portent pas de grands noms associés au passé des Grands Prix, mais sont d’excellents motards et des pilotes routinés maintes fois croisés au cours de nos activités d’essayeurs. De cette constatation, nous tirons deux avantages évidents :d’abord, un tarif très démocratique de 110€ la journée de stage et ensuite une proximité, une disponibilité des moniteurs qui ne manquent pas de prolonger le stage jusque dans le paddock pour prodiguer conseils et encouragements. Convivialité est le ma&icirc.tre-mot des  » motocamés « , et les stagiaires interrogés s’en félicitent sans restriction.

Stage de pilotage Motocam – 2009

Autre particularité de ce stage : il se déroule de concert avec une journée libre. Les débutants ou peu expérimentés participent au stage, tandis que les confirmés et experts disposent de leurs sessions propres.  » On évite ainsi les disparités des niveaux de pilotage, nous explique Daniel San Bartolomé, responsable de Motocam. En outre, pour les stagiaires, mieux vaut multiplier les sessions courtes que les prolonger, car l’expérience nous a appris que des stages trop longs finissent par être contre-productifs parce que l’afflux d’informations finit par embrouiller le stagiaire lorsqu’il reprend le guidon.  »

Stage de pilotage Motocam – 2009

Un stage bien balancé
Organisé

Stage de pilotage Motocam – 2009

A l’issue d’un premier briefing théorique, toujours pertinent pour ceux qui débutent sur une piste, les stagiaires reconnaissent le tracé, par petits groupes, dans le sillage de l’un des instructeurs. Excellent moyen de découvrir les particularités d’une piste qui, de fait, n’en manque pas. Le reste de la matinée se déroule in situ : à travers les courbes et chicanes, le groupe est invité à voir passer certains des instructeurs tandis que d’autres commentent ces passages et en relèvent les finesses. Les élèves enfourchent ensuite leur moto et négocient à répétition le même secteur de la piste . ils ont tout loisir, de retour dans le paddock, d’écouter les réflexions et suggestions de leurs moniteurs. Le tracé est ainsi étudié durant la matinée, ainsi que les bases du pilotage. Il n’y a plus qu’à les mettre en pratique l’après-midi.  » Après la pause, on met gaz, annonce Coco, l’un des moniteurs. En piste dans le sillage de vos instructeurs, vous vous essayerez à passer plus vite dans les secteurs névralgiques étudiés ce matin.  » Et la cerise sur le gâteau, c’est la dernière session de l’après-midi : les stagiaires qui le désirent peuvent alors participer à un run libre en compagnie des confirmés et des experts. Une manière de se prouver qu’on ne rêve pas et qu’on est bien devenu pilote…

Stage de pilotage Motocam – 2009Stage de pilotage Motocam – 2009

Allez-y !L’esprit  » motocamé  » est empathique avant tout : à l’écoute, les instructeurs restent accessibles et dispensent des conseils généraux aussi bien que personnalisés qui rendent leur stage riche d’enseignements. En fin de journée, chacun s’en faisait l’écho. Nous ne saurions donc trop vous conseiller d’y participer, dans l’échange et la bonne humeur qui est un peu le copyright de Motocam. Rendez-vous sur motocam.be pour accéder au calendrier complet des activités.

Stage de pilotage Motocam – 2009Stage de pilotage Motocam – 2009

RS www.motocam.be

Stage de pilotage Motocam – 2009
« 

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité