Smrz brise l’élan de Spies

Jakub Smrz (Guandalini Racing) remporte la pole position à Misano en devançant Jonathan Rea (HANNspree Ten Kate Honda) et Ben Spies (Yamaha World Superbike). Le Tchèque, qui remporte la première pole de sa carrière, brise ainsi l’impressionnante série de sept poles positions empochées depuis le début de la saison par l’Américain.
Smrz brise l’élan de SpiesLe pilote de la Ducati privée est ainsi le premier à battre Spies à l’exercice de la Superpole nouvelle version. C’est une autre Ducati, officielle cette fois, qui complète la première ligne de la grille de départ puisque Michel Fabrizio (Ducati Xerox) accroche le quatrième chrono.Alors que la pluie a souvent gênée les séances d’essais tout au long de la journée, elle a épargné la séance de Superpole qui s’est déroulée entièrement sur le sec. Deux Ducati sur la première ligne, on retrouve à nouveau deux Ducati sur la seconde ligne. L’Anglais Shane Byrne (Ducati Strilgarda), auteur du cinquième meilleur temps, son meilleur résultat aux essais cette saison, devance sur sa Ducati privée, l’officiel Noriyuki Haga (Ducati Xerox) sixième sur la grille. Le Japonais, relativement discret lors de ce début de week-end devrait, comme à son habitude, être particulièrement combatif en course demain. Il partira depuis la deuxième ligne, juste devant les deux Honda de Carlos Checa (HANNspree Ten Kate Honda) et du Japonais Ryuichi Kiyonari (Ten Kate Honda Racing). Kiyonari qui a d’ailleurs chuté dans la dernière séance de Superpole et n’a pu ainsi améliorer son temps de qualification.Max Biaggi (Aprilia Racing) hisse son Aprilia officielle en tête de la troisième ligne. Il devance Leon Haslam (Stiggy Racing Honda) qui sera un autre concurrent au podium demain. L’Anglais bénéficie d’une nouvelle évolution moteur sur sa Honda privée. Onzième, Fonsi Nieto (Suzuki Alstare) devance son coéquipier Yukio Kagayama (Suzuki Alstare) seulement treizième au terme de la Superpole. Une relative contre-performance pour le team Alstare. Tout comme d’ailleurs pour le coéquipier de Spies, puisque Tom Sykes (Yamaha World Superbike) n’est pas parvenu à faire mieux que quatorzième. Première BMW qualifiée, Troy Corser (BMW Motorrad Motorsport) quinzième sur la grille. Déception en revanche chez les verts, puisque les deux Kawasaki officielles, malgré des progrès évidents en piste, se qualifient respectivement dix-neuvième pour Broc Parkes (Kawasaki World Superbike Racing Team) et vingtième pour Jamie Hacking (Kawasaki World Superbike Racing Team). Matthieu Lagrive (Honda Althea) partira depuis la vingt-deuxième place.Championnat du Monde FIM SupersportPerturbée par la pluie, la séance qualificative Supersport s’est placée sous le signe de la haute tension. A quelques minutes de la fin de la séance, des pilotes comme Kenan Sofuoglu (Honda Ten Kate Racing) ou encore Fabien Foret (Yamaha World Supersport Team) n’étaient pas qualifiés. Tout est finalement rentré dans l’ordre pour l’ensemble des pilotes de premier plan. Profitant de conditions délicates, c’est l’Italien Michele Pirro (Yamaha Lorenzini by Leoni) qui remporte la première pole position de sa carrière en Supersport. Un résultat plein de promesse pour ce jeune pilote qui débarque de la catégorie 1000 Superstock. Il partira demain juste devant le grand favoris de la course, l’Anglais Cal Crutchlow (Yamaha World Supersport Team) qui mène pour le moment le championnat du monde. En troisième position, on retrouve un autre pilote Italien, Massimo Roccoli (Intermoto Czech) qui s’élancera juste devant le Japonais Katsuaki Fujiwara (Kawasaki motocard.com). Une fois n’est pas coutume, « Kats » devance son compagnon d’écurie, l’Espagnol Joan Lascorz (Kawasaki motocard.com). Victime d’une chute durant la séance, le pilote Kawasaki n’a pas réussi à améliorer son chrono et partira depuis la dixième position. Mais il n’est pas le seul à avoir subit cette séance officielle et les caprices du ciel. Andrew Pitt (Honda Ten Kate Racing), le champion du monde en titre est seulement neuvième, son coéquipier Kenan Sofuoglu (Honda Ten Kate Racing) est quant à lui onzième et pire que tout, le Français Fabien Foret (Yamaha World Supersport Team) dix-huitième. Finalement, seul Crutchlow réussi à limiter les dégâts avec sa seconde place, ainsi qu’ Eugene Laverty (Honda Parkalgar) qui parvient à se hisser en seconde ligne à la huitième position. Demain, la course Supersport risque d’être particulièrement ouverte.Coupe FIM Superstock 1000
Smrz brise l’élan de SpiesJusque là très discret depuis le début du week-end, le Belge Xavier Simeon (Ducati Xerox Junior Team) remporte la pole position, devant le Français Maxime Berger (Ten Kate Honda Racing). Une belle performance pour le pilote de la Ducati officielle et qui devait lui donner le moral pour la course de demain. Davide Colucci (Barni Racing) et le très surprenant Espagnol Santiago Barragan (Holiday Gym Racing) complète une première ligne inédite. Actuel leader du championnat pour un minuscule petit point d’avance sur Siméon, l’Italien Claudio Corti (Suzuki Alstare BRUX) n’est qualifié qu’en septième position. Il partira néanmoins depuis la seconde ligne de la grille de départ et devra très vite accrocher la tête de la course s’il ne veut pas voir Siméon et Berger s’échapper. Mais gare au très agressif Sylvain Barrier (Garnier Junior Racing Team) sixième sur la grille qui fera tout pour gravir les marches du podium. La lutte s’annonce très vive pour la première course qui ouvrira le bal des hostilités de la journée, dès demain matin.Championnat d’Europe Superstock 600Particulièrement à l’aise sur ce circuit, le local de l’étape et pilote Wild Card Ferruccio Lamborghini (Team Media Action by Pro Race) s’octroie la pole position devant l’ensemble des pilotes titulaires du championnat 600 Superstock. A commencer par Danilo Petrucci (Yamaha Italia Jr Trasimeno) leader du championnat qui se cale en seconde position sur la première ligne, juste devant son coéquipier Marco Bussolotti (Yamaha Italia Trasimeno Jr) et le second pilote wild card Giuliano Gregorini (Baru Racing Team). Une première ligne 100% italienne donc qui annonce la couleur d’entrée de jeu. Il sera très difficile de battre les Italiens sur leur terrain. Premier pilote non transalpin, le jeune Français Jeremy Guarnoni (Morillas) qualifié en cinquième position en début de seconde ligne. Il devance le Belge Vincent Lonbois (MTM Racing Team). Co-leader du championnat avec Petrucci, Gino Rea (Ten Kate Honda Racing) est seulement dixième sur la grille. Décevante aussi la qualification de Baptiste Guittet (Coutelle Racing Team) que l’on avait vu aux avant-postes durant la séance libre. Il partira demain depuis la quinzième position.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,370FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité