Rukka: un autre monde

L'équipementier finlandais Rukka, actif depuis 1950, nous a confié un équipement complet baptisé Rapto-R, sa grande nouveauté pour 2022. Résolument adepte du (très) haut de gamme, Rukka ne mégote pas plus sur les tarifs que sur la qualité; en l'occurrence, 1249€ pour la veste et 899€ pour le pantalon. Mais à l'usage, on comprend pourquoi.

Titulaire d'une longue carrière de journaliste moto, je n'avais jamais encore testé d'équipement Rukka. Mieux même: j'avoue que le prix pratiqué par les Finlandais me laissait dubitatif; comment justifier l'écart avec les autres fabricants?

Rukka: un autre monde

Quête d’excellence

Un élément primordial à prendre en considération si l’on évoque le rapport qualité/prix d’un ensemble Rukka, c’est que l’équipementier finlandais ne transige avec aucun composant et qu’il ne sélectionne que le meilleur de ce qui est disponible sur le marché. Ainsi, sa membrane Gore-Tex est une version Pro laminée en trois couches sur la veste et le pantalon ; les tirettes sont des YKK japonaises et les excellentes protections D3O -omniprésentes dans l'univers racing- sont spécifiquement développées par les Anglais pour s’insérer au plus juste dans les vêtements Rukka. Et il ne s'agit là que de trois exemples parmi d'autres. On peut ajouter que Rukka multiplie les attentions pour ses utilisateurs; ainsi, tous les zips se doublent de gouttières d'évacuation pour l'eau, le col renferme un coupe-vent étanche qui se déploie pour protéger le cou et l'assise du pantalon intègre un dispositif Air Cushion (coussin d'air) qui, non content de protéger le coccyx en cas de chute (sa vocation première), ajoute du confort de selle et limite la transpiration en augmentant l'isolation.

Rukka: un autre monde
Une protection de poitrine dans un ensemble touring: un vrai plus!

Pour en revenir aux protections D3O, ajoutons qu'elles comptent d'origine une dorsale qui se fait totalement oublier et une protection de poitrine (comme en course, encore une fois) destinée à encaisser un coup de guidon éventuel lors d'une chute. Tous ces éléments viennent concrétiser le slogan mis en exergue par Rukka: Defence and Comfort que l'on peut interpréter par une sécurité active grâce au confort. Qui nierait en effet que la sécurité augmente avec la concentration du pilote et que cette dernière dépend clairement du confort ressenti au guidon?   

Entrée en matières

L’ensemble Rapto-R est certes 100% cordura (un nylon exceptionnellement résistant) mais, observé de plus près, il mêle en réalité trois matériaux/technologies : Armacor, Superfabric et cuir. L’Armacor est présent aux épaules, genoux et coudes ; il s’agit d’un alliage de cordura et de kevlar, ce dernier étant spécialement destiné à éviter l’échauffement par frottement lors d’une chute. Ce n’est pas pour rien que les boucliers de protection des navettes spatiales sont faits de kevlar… On retrouve d’ailleurs la technologie spatiale dans le tissu Superfabric qui a été testé dans les laboratoires de la NASA.

Le Superfabric intervient en l’occurrence pour s’opposer à l’abrasion, à laquelle il résiste 14 fois plus ( !) que le kevlar. Ce tissu intègre de minuscules plaques de protection rigides mais mobiles à du polyamide et à de l’élastane pour former une sorte d’armure souple. Enfin, le cuir est utilisé dans les zones requérant un surcroît de souplesse comme l’assise et le creux des genoux. Au total, l’ensemble Rapto-R y gagne en sécurité tout en restant très souple et relativement léger comparé à la concurrence. Notons aussi que le cordura Rukka est doux au toucher, ce qui est rarement le cas.  Le même souci du détail et de l'excellence se retrouve dans le choix des doublures thermiques: ce sont en fait des "doudounes" faites de plumes (90%) et duvet (10%) qui se singularisent autant pas leur légèreté que par leur efficacité.

En plus, elles vous arrivent avec un petit sac qui permet de les transporter facilement. A rebours de la concurrence, Rukka fait le choix de ne pas attacher ces doublures: aucun bouton, tirette ou pression supplémentaires donc. Au début, ça surprend mais à l'usage, cela s'avère bien plus pratique: on met la doublure simplement en enfilant son vêtement et on l'enlève sans devoir rien défaire. Bien vu! Dans le même ordre d'idées, les deux pièces de l'ensemble peuvent être solidarisées par un long zip à la taille mais, pour ceux qui préfèrent, des bretelles équipent le pantalon.

Rukka: un autre monde
Ceinture et bretelles se règlent très précisément; un zip est également présent pour solidariser veste et pantalon

Et tant qu'à parler de zips, notre première surprise en portant le Rapto-R a été de constater qu'aucune tirette ne vient jamais s'engluer dans les doublures; c'est assez rare pour être souligné et c'est une preuve du soin global de conception attaché par Rukka à ses produits. Bref, en statique et d'un point de vue pratique, Rapto-R signe un sans-faute absolu. 

Rukka: un autre monde

Laminé et victorieux

Rukka fait donc le choix d’une membrane étanche laminée sur l’extérieur de son ensemble. C’est un procédé qui n’a que des avantages : non seulement, il vous évite une épaisseur et un zip supplémentaires à l’intérieur, mais en plus, cela permet aux vêtements de ne pas se gorger d’eau et donc de sécher beaucoup plus vite. Dans le cas du Rapto-R, le séchage est instantané puisque le cordura retenu est déperlant ; on secoue, et c’est virtuellement sec !

Rukka: un autre monde
Les propriétés déperlantes du Gore-Tex Pro font merveille face à la pluie. Notez que tous les zips sont étanches

Précisons encore qu’une averse d’orage subie sur autoroute nous a laissé parfaitement sec ainsi que le contenu des poches puisque ces dernières sont toutes étanches. Mention spéciale dans ce contexte pour le coupe-vent étanche caché dans le col de la veste ; il permet de garder au sec votre tour de cou et interdit toute infiltration d’eau. En cas de forte pluie ou de grand froid, cet accessoire apporte une vraie plus-value.

Rukka: un autre monde
Par temps froid et/ou pluvieux, le tour de cou intégré au col est très apprécié

Un autre sujet de satisfaction, lorsque l’on porte Rapto-R, c’est le confort ressenti du fait de la souplesse de l’ensemble et de la discrétion des protections. Ces dernières se font parfaitement oublier ; il n’y a qu’à l’enfilage du pantalon que les genouillères vous compliquent un peu la tâche, mais c’est un mal pour un bien : elles sont très longues de sorte qu’elles protègent aussi le haut des tibias. De même, les coudières descendent le long de l’avant-bras pour protéger radius et cubitus. Ici encore, on constate la similitude avec les protections des combinaisons racing. On n’a pas outré la conscience professionnelle jusqu’à chuter pour expérimenter la chose, mais le fait est que l’on se sent très bien protégé dans le Rapto-R. Et pour peu qu’on choisisse judicieusement sa taille, Rapto-R ne bouge pas plus au vent qu’une combinaison de cuir, même sur une sportive.

Rukka: un autre monde
La grande dorsale D3O: on la voit mais, à l'usage, on ne la sent pas

La Finlande, c’est le pays du grand nord et du Père Noël, alors rien d’étonnant à ce que les « doudounes » thermiques fassent impression, elles aussi : le mélange de plumes et de duvet fait reculer le seuil du froid. A titre d’exemple, j’ai pu parcourir 70km en MV Agusta F3RR par une température matinale de 4° avec un simple T-shirt et sans avoir froid. Je ne m’y serais risqué avec aucun autre de mes équipements, pourtant issus de marques reconnues (Dainese, AlpineStars, Rev’it !, Knox, Clover, RST, …) L’isolation thermique est ici au meilleur niveau que j’aie jamais expérimenté. D’autre part, la « respirabilité » du mélange plumes/duvet est bien supérieure à celle des doublures thermiques synthétiques que l’on retrouve ailleurs, si bien qu’on ne souffre d’aucun effet sauna si la température se met à grimper.

Rukka: un autre monde
En Rukka, vous ne craignez plus aucune intempérie!

Dans ce cas de figure, on recourra évidemment aux orifices d’aération prévus dans les manches, sur les flancs et à hauteur des clavicules, sans oublier les extracteurs dorsaux car, sans eux, vous risqueriez de gonfler comme une baudruche… Le pantalon est également nanti de deux longues ouvertures sur les cuisses. Résultat ? Il y a aération, c’est indéniable mais, en l’espèce, on a connu mieux ; ne vous attendez pas à être réfrigéré comme par une veste ajourée, attendez-vous en revanche à sentir des filets d’air. En vérité, c’est bien normal : Rapto-R est conçu par Rukka comme ce qui se fait de plus efficace dans le cadre d’une utilisation tous temps et comme un rempart face aux frimas finlandais ; face à la chaleur, l’ensemble ne se situe que dans la moyenne de la gamme.

D’un point de vue pratique, tous les graphismes présents sur la veste comme sur le pantalon (et aussi sur le blouson thermique) sont réfléchissants –très réfléchissants même- et tant les manches que les jambes présentent des extrémités ainsi conçues que les gants, quels qu’ils soient, peuvent être portés dessus ou dessous et que tous les modèles de bottes trouveront leur place dans le pantalon. De même, le col offre suffisamment d’aisance pour vous permettre de superposer plusieurs tours de cou s’il fait très froid. Tous ces détails sont assez rares pour être signalés. Pour le reste, en termes d’esthétique, Rapto-R pratique la sobriété proverbiale de Rukka : pas de patchwork de couleurs mais un noir profond qui fait rimer classe et simplicité.

Rukka: un autre monde
"Rukka", c'est le surnom du fondateur de la maison et les fanions de marine, forment précisément le mot "Rukka". Pas étonnant: les premières productions étaient destinées à l'univers des marins

Au bout du chemin

C’est peu dire que d’affirmer que cet ensemble Rapto-R nous a convaincu, il nous a impressionné à plus d’un titre. Son confort, ses aspects pratiques, sa conception soignée et intelligente, son isolation thermique de très haut niveau, la technicité de ses protections, autant d’éléments qui placent Rukka au sommet de la production. Je doutais, je ne doute plus : l’investissement est justifié par les prestations. Evidemment, on pourra toujours objecter que pour 2148€, on pourrait s’offrir une douzaine d’équipements chez certains hard discounters. Seulement Rukka, c’est un autre monde...

Rukka: un autre monde
L'ensemble Rapto-R est évidemment disponible pour les dames; il devient alors Raptorina

Dernier détail: vous ne trouverez la gamme Rukka en Belgique que chez EKO Motorwear à Kontich. Nos lecteurs du sud du pays peuvent également aller chez MotoTown à Schifflange, au Grand-Duché.

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Cobalt : la veste Crossover selon Bering.

La marque française Bering se revendiquant « lanceur de tendances marché », elle se doit de proposer des vêtements de protection de styles différents,...

La Kawasaki Versys 650, comme une grande

Les trails routiers, de moyenne ou grosses cylindrées, trustent encore les podiums des ventes. Assise plus haute, confort, protection et maniabilité sont...
Publicité