RST Raid, prête à tout

Dans le secteur touring, la RST Raid s’ajoute à la gamme textile, apportant polyvalence et sobriété tout en étant moins extrême que la X-Raid.

Pour être utilisée toute l’année, elle se dote d’une membrane étanche et respirante, de plusieurs points de serrage et d’ajustements pour la rendre encore plus agréable au quotidien.

Originalité du modèle, son toucher doux et léger qui change des textiles parfois rêches. RST a opté pour un textile tissé VX-R à base de nylon et de polyester, des empiècements microfibre à l’effet nubuck pour un look plutôt classe et qui tranche avec des vestes touring plus classiques.

Pour le confort, la Raid possède des zones extensibles aux bras et aux coudes, une doublure chaude molletonnée et amovible isolante et une membrane SinAqua Pro étanche et respirante.
Tout cela devrait vous permettre d’affronter l’hiver sans problème.

Les protections sont bien entendu présentes avec des éléments CE amovible aux épaules, aux coudes et une dorsale de niveau 1.

Prix : 349 euros prix public conseillé

Contact : www.bihr.eu

RST Raid, prête à tout
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,443FansLike
197FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

CF MOTO : La Chine débarque.

Pour le motard belge, la Chine ne constitue pas, au contraire du Japon, des Etats-Unis, de l’Italie ou de la Grande-Bretagne, un centre d’intérêt particulier. Excepté quelques marques pratiquement inconnues commercialisées par une poignée de dealers multimarques et présentées dans les coins reculés du salon, les motos chinoises sont rares, voire inexistantes sur nos routes. Cela pourrait bien changer avec l’arrivée des CFMOTO et autre VOGE.
Publicité