Rouler à deux ? C’est encore mieux!

La moto est une passion qui peut se partager avec un passager, ce qui se produit de plus en plus. Que ce soit avec votre compagne, compagnon et/ou enfant.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
L’exemple du bonheur en duo

Si cela rajoute du charme et du plaisir à vos longues balades, une préparation au duo est plus que nécessaire pour éviter que la charmante et bucolique sortie ne se transforme en cauchemar. Des adaptations et des accords se doivent d’être mis en place.

Commençons par votre fier destrier.

Le poids rajouté par le passager a une influence certaine et non négligeable sur le comportement de la moto. Les freins, les pneus, les suspensions, la tension de chaîne sont des points cruciaux qui devront être revus en fonction de l’utilisation en duo.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Gonflez vos pneus à la bonne pression

Commençons par les pneus, il est nécessaire de vérifier leur pression (à froid) et de rajouter si nécessaire de l’air. Un pneu sous-gonflé va chauffer plus, se déformer, entrainer une sur consommation. Dans le cas contraire, sur gonfler n’est pas recommandé non plus. Dans tous les cas, votre concessionnaire ou marchand de pneu seront de bon conseil.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Tellement facile et utile le système ESA BMW

La suspension de la moto réagira aussi différemment en fonction du poids embarqué. Il sera vital de les régler. Pour les chanceux dont fait partie votre serviteur, une pression sur un bouton et l’ESA fera le reste.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Amortisseur arrière réglable, idéal pour le duo

Pour les autres, vous sortirez la clé à ergot et le tournevis. Le manuel de l’utilisateur de votre destrier sera votre ami.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
L’option molette séparée reste un must

Une suspension bien réglée évitera à la moto de plonger exagérément à la prise des freins et surtout vous évitera la fameuse perte de l’avant avec comme finalité, une chute. Le réglage de la suspension permettra aussi de rouler avec un confort correct, les inégalités de la route seront absorbées comme il se doit.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
La précontrainte se règle avec la clé à ergot

Les freins ne devront pas être réglés mais utilisés pour répartir le freinage et ne pas modifier l’assiette de la moto. Un freinage de l’arrière précédera utilement le freinage de l’avant et la moto restera stable lors de la décélération. L’anticipation sera aussi de rigueur afin d’éviter le coup de casque du passager et l’arrivée brutale de ce dernier dans votre dos avec pour conséquence un certain inconfort pour vos parties intimes lors de leur rencontre inopinée et brutale avec le réservoir.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
La tension de chaîne est très importante

N’oubliez pas votre chaîne non plus. La transmission de la puissance moteur à la roue arrière passe par ce maillon et la bonne tension de cet élément de transmission est primordial pour éviter la casse. Une chaîne qui est trop tendue peut en effet se rompre avec comme conséquence une chute et des blessures pour l’équipage.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Un canapé sur 2 roues, La Gold Wing

Le type de moto aussi va jouer un rôle dans le confort de votre passager. Il sera mieux installé sur une Gold Wing que su la dernière Ducati Panigale, c’est un fait.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Parfait exemple d’un pouf pour passager

Avec certaines précautions, le duo peut se pratiquer sur quasiment tout type de moto mais il en résultera un inconfort sur certaines motos. Le passager se montrera souvent moins enthousiaste à dévorer 300km sur le pouf d’une R1, recroquevillé, le dos courbé et les genoux derrière les oreilles. Dans ce cas, de plus petites étapes seront certainement nécessaires pour éviter une rupture entre vous.

La météo sera aussi importante, le pilote est actif et ressent moins le froid que le passager, qui lui est assez passif à l’arrière.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Pas réussi à embarquer le passager vu la météo.

Passons au passager.

En général, un passager n’a pas ou peu d’expérience en tant que pilote et ne comprend donc pas les réactions de ce dernier pendant la conduite. Il incombe au pilote de briefer le passager sur l’attitude à avoir tant à l’accélération qu’au freinage.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
une aide bien utile, la poignée de réservoir

Des accessoires utiles peuvent être utilisés pour augmenter le confort du passager, à savoir une poignée sur le réservoir, un top case pour s’appuyer dessus et une ceinture de maintien pour faire corps avec votre pilote.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Repose-pieds passager confort

Votre serviteur a utilisé pendant des années des « Love Handles » qui ont permis à mes petits passagers de bien se tenir derrière papa et de se sentir en sécurité.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Moto équipée pour le duo.
Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Une bonne selle confort augmente les kilomètres de plaisir.

Mes motos sont équipées d’un top case qui, bien que vilain, rend de fiers services pour le transport de notre pique-nique mais aussi permet à mes passagers d’être détendus derrière grâce à l’appui offert pas celui-ci.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
La pause gourmande est recommandée.

A l’arrêt, il engloutira aussi les casques et gants pendant vos balades piétonnes ou autres pauses.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Un grand Top case est un atout pour le duo

Le passager doit suivre son pilote aussi, rester en ligne derrière son guide sinon il provoquera des mouvements néfastes qui influenceront la direction de la moto. Monter sur la moto se fera aussi en accord avec le pilote.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Le passager reste en ligne avec son pilote.

C’est une gymnastique qui peut parfois demander un effort si présence de valises ou vu la hauteur de la moto. Quelques répétitions ne seront pas superflues avant le départ. Un déséquilibre peut encore une fois entraîner une chute.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Prendre une bonne position avant de faire monter son passager

L’équipement du passager est parfois léger, ce qui est une grave erreur. La place passager ne diminue pas les séquelles d’une chute. Le minimum syndical est un casque à la bonne taille, un blouson moto avec ses protections, des bottines hautes et une paire de gants homologués.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Equipé de la tête aux pieds, le petit passager.

Pour une bonne communication entre pilote et passager, un intercom reste un must.

Loin de moi l’idée de tenir de longs discours à votre chérie en roulant, il permet simplement de prévenir d’un danger, d’un changement de direction ou de l’envie d’une pause. Les prix sont très abordables, du matériel de qualité se touchant déjà à partir de 100€ le casque.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Tu connais la dernière blague?

Venons-en au cas du pilote.

D’abord, laissez votre égo à la maison. Il n’y a rien de glorieux à faire peur à votre passager en roulant comme un débile et en prenant tous les risques du monde pour l’épater.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
La bonne humeur est indispensable

Le seul résultat que vous obtiendrez est que vous continuerez ensuite à rouler seul.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Le rire et la bonne humeur font partie du bonheur de rouler en duo.

Prenez le temps, savourez les paysages et la présence d’un ou d’une compagne de route. Adaptez vos trajectoires, soyez adeptes d’une conduit dynamique mais pas brutale, anticipez les freinages, modérez vos accélérations et vous toucherez le Graal à savoir un passager heureux et qui reviendra derrière vous pour d’autres balades et pourquoi des voyages de plusieurs jours.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Voyager à moto en duo est un vrai bonheur.

Ensuite, n’oubliez pas la responsabilité que vous portez en prenant un passager derrière vous. Vous êtes maître à bord et tant que bon capitaine, on prend soin de son équipage.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
Soigner le passager et prendre le temps de savourer l’instant.

Raccourcir les temps de conduite, modérer sa vitesse sont des atouts pour la bonne cohabitation sur la moto. Un passager heureux est un passager qui revient !

Note personnelle de l’auteur, mon épouse et mes enfants ont partagés la selle passager de mes motos depuis plus de 20 ans. J’ai toujours été attentif à leurs besoins, pris soin de leur confort et ai toujours veillé à leur offrir de bons souvenirs. Le résultat est que, tant madame que les enfants, sont devenus à leur tour conducteurs. Une bien belle récompense teintée de fierté pour le pilote.

Rouler à deux ? C’est encore mieux!
De passagère à pilote, l’évolution mais surtout une récompense.

Allez, c’est à vous…..deux !

Lolobadboy

Lolobadboy
Motard depuis toujours, passionné par la route en mode tourisme longue durée, point de journée moto sous les 400 kilomètres et même en hiver...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

BMW R1200 GS Adventure

BMW profite du passage à l’Euro 4 pour faire évoluer sensiblement la GS. Soucieux de conserver une longueur d’avance sur la concurrence, le constructeur...

Plus de place avec le Peugeot Metropolis SW

Peugeot vient de dévoiler le Metropolis SW prévu pour les clients qui recherchent une plus grande capacité pour leurs affaires personnels.
Publicité