Roland Sands Sonoma, la touche classe et sportive

Essai un peu exclusif s’il en est, nous avons réussi à contacter l’équipe de Roland Sands pour organiser celui-ci. Si vous ne connaissez pas Roland Sands, c’est un peu dommage pour vous, ça manque gravement à votre culture de motard.

Ce Californien de Long Beach commença très tôt la moto avec son cadeau d’anniversaire de ses 5 ans, cadeau qui lui valut sa première fracture mais trop tard, le virus était là. Il continua sa passion pour la moto et participa à de nombreuses compétitions pendant plus de 10 ans avec un titre de American Motorcyclist Association 250GP en 1998. Il décida néanmoins de tourner la page compétition pour se lancer dans le design et la customisation, mêlant un esprit chopper à son goût pour la course. Ses créations firent le tour du monde et furent publiées dans des tas de magazines et le sont toujours d’ailleurs. En 2005, il créa Roland Sands Design qui commercialise non seulement les pièces pour tuner vos belles mais aussi de l’équipement, allant des vêtements aux bottes et aux casques (en association avec Bell).

Roland Sands Sonoma, la touche classe et sportive

Bref, vous l’aurez compris, c’est presque un honneur de vous présenter une de ses créations bien que n’importe qui parmi nous peut se l’offrir.

La Sonoma qui nous intéresse ici est une veste cuir pleine fleur, « matte buffalo » comme ils le nomment d’une épaisseur de 1.0 à 1.2mm et il faut avouer que rien que la toucher suffit pour comprendre que la qualité est là.

Roland Sands Sonoma, la touche classe et sportive

J’aurais pu choisir un modèle plus classique mais celui-ci a une touche racing qui permet de le marier avec vraiment beaucoup de motos, du roadster à la sportive en passant par le custom, tout lui va.

Roland Sands Sonoma, la touche classe et sportiveAu Driver One de Baisy-Thy

La coupe est d’ailleurs assez sportive avec des manches préformées, un arrière plus long pour protéger le bas du dos et un col ouvert. Ce dernier est aussi couvert de néoprène pour un toucher agréable sans frottement. Discrète aussi avec son coloris noir, sans aucune fioriture à part le logo RSD dans le bas de la veste à l’arrière. Le nom Roland Sands prend aussi place sur la manche gauche mais reste comme l’ensemble, très discret.

L’intérieur des bras n’est pas en cuir pour plus de souplesse et de respirabilité et afin de l’utiliser en été, les côtés de la veste sont perforés. En roulant, on sent bien l’air frais traverser la Sonoma, une sensation agréable sans pour autant en faire trop.

Toujours pour le confort, on note aussi les soufflets d’aisance sur l’arrière des épaules et au-dessus des coudes. La taille est réglable par des pattes velcro.

Trois poches externes dont une sur la poitrine sont prévues et ce n’est peut-être qu’un détail pour vous, il jouait du p… ah non ça c’est autre chose, petit détail donc, les poches latérales se ferment en descendant la tirette, impossible qu’elles s’ouvrent par erreur en roulant.Ben quoi, sur une moto qui vibre beaucoup… on ne sait jamais !

A l’intérieur vous trouverez du mesh doux au toucher et on peut rouler en t-shirt sans souci.

Roland Sands Sonoma, la touche classe et sportive

Vous aurez aussi droit aux protections aux coudes, épaules et dos, toutes homologuées CE. Vous avez sans doute remarqué aussi les renforts supplémentaires sur l’extérieur de la veste aux coudes, aux épaules et à la nuque qui apportent une touche racing supplémentaire.

Plaisante à l’œil, la Sonoma est aussi agréable à porter. La coupe est juste, les protections bien à leur place, les fermetures simples à utiliser et même la petite patte au col ne m’a pas posé de problème.

On se sent bien dans la veste et en sécurité parce qu’elle vous met en confiance.

Roland Sands Sonoma, la touche classe et sportive

Je suis un peu embêté là, que vais-je bien pouvoir lui reprocher ?

Qu’on ne peut pas l’utiliser en hiver, oui fort logique puisqu’on ne prend pas un cuir perforé pour rouler sous la pluie. Pour ça, autant regarder des vestes comme la Clash Black Ops (là aussi je pourrais craquer) ou la Ronin. Vous pourriez aussi opter pour une veste textile puisqu’ils en proposent aussi, comme la Kent, la Truman ou aussi le Ronin Waxed Cotton.

Enfin, pour le froid et les intempéries donc, vous pouvez aussi rouler en Roland Sands.

On craque aussi pour ces autres textiles de la nouvelle collection automne :

Son prix alors ? Trouvée à un prix allant de 430 à 460 €, pour une veste de cette qualité, impossible de lui faire des reproches sur son prix.

Le site de Roland Sands Design.

La Sonoma.

 

Bon, tant pis, je ne trouve pas, je l’aime comme ça moi 😉

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement
Article précédentTCX Airtech Evo Gore-Tex
Article suivantTucano pour l’été

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,418FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Au bonheur des navetteurs 3

Nous avons déjà proposé des itinéraires alternatifs aux navetteurs partant de Charleroi, Mons et Namur; voyons cette fois comment retrouver un certain...

Kawasaki Z1000SX 2014

S’il est une catégorie où les nouveaux modèles se font de plus en plus rares, c’est bien celle des « GT sportives ». Est-ce parce que...
Publicité